Henry de Monfreid : exposition à Paris

Henry de Monfreid (1879-1974) fut un écrivain-aventurier au parcours extraordinaire. 
Pas un modèle, bien sûr, sauf de courage et de ténacité…
Une exposition lui est consacrée à la Bibliothèque nationale de France du  22 février 2011 au 3 avril 2011 : les dons de ses héritiers (papiers personnels, lettres, journaux de bord, photographies stéréoscopiques, films et enregistrements sonores de l’auteur) sont l’occasion de retracer, à travers ses aventures dans la Corne de l’Afrique et en Mer Rouge, les multiples facettes de ce voyageur intépride.

Francis Bergeron lui a consacré une biographie (commandable en ligne ici).

Présentation de l’éditeur :

« Henry de Monfreid est, avec Jack London, l’un des seuls authentiques aventuriers-écrivains. L’un tenté par le socialisme, l’autre par le fascisme, tout devrait les opposer, mais leur indifférence au danger et au « qu’en-dira-t-on » les fait se rejoindre dans la quête inassouvie d’un absolu individualiste. 

Ce « Qui suis-je? » Monfreid montre que l’auteur des Secrets de la mer Rouge symbolise le génie propre à un Européen, qui fût-il seul, plongé dans un univers totalement étranger et hostile, sait triompher. Monfreid donne cette leçon de courage : prison, fortune, prison, fortune, prison ; les séquences se succèdent, mais, toujours il relève la tête. C’est bien une sorte de héros, malgré tout. Un homme à admirer. Et à lire. »

2 Réponses à l'article to “Henry de Monfreid : exposition à Paris”


  1. mmm

    Il était trafiquant d’armes et de drogue sur la côte des Afars et des Issars. Ses livres sont passionnants.

  2. lansquenet

    J’ai eu la chance d’arpenter pendant deux ans le theatre des exploits de Henry de Monfreid! Tadjoura, Obock, le Ras Bir, Kor Anga, contrée passionnante mais extremement dure! Même aujourd’hui, c’est encore tres dangereux de trainer ses guetres par la bas, alors au temps de Henri de Monfreid……!
    Grace a mes ami’s FUMACO, j’ai pu faire la plongée, en bouteille aux iles Mousha et Maskali, la ou Monfreid pechait les perles en apnée! C’est la ou on voit la difficulté qu’ils avaient!
    Et c’est au lac Assal, que j’ai pu racheter quelques GRAS 1874, qui devaient dater de Monfreid!
    Sacré Bonhomme………



Close
Rejoignez Contre-info sur facebook et restez informé facilement !
Merci de cliquez sur le bouton Facebook ci-dessous (puis cette fenêtre ne s affichera plus)