Givors : un adepte de la « religion de paix et d’amour » tente d’étrangler le petit ami de sa fille parce qu’il n’est pas musulman

A noter que le journaliste du Progrès ose qualifier le musulman responsable de cette agression (tentative de meurtre ?), « d’irascible ». Parce qu’en France au XXIème siècle, lorsqu’un musulman tente d’étrangler un homme parce qu’il n’est pas musulman, il n’est pas intolérant, haineux ou radicalisé, mais il est irascible (ici la définition du Littré).

Trouvé sur Le Progrès : Un homme d’une cinquantaine d’années a été interpellé. Au commissariat, il a raconté qu’il s’était rendu au domicile du petit ami de sa fille, un jeune homme de 25 ans, sous prétexte qu’il la battait.

Il est rentré de force dans l’appartement, l’a frappé au visage à plusieurs reprises et a même tenté de l’étrangler avec un câble électrique. Le jeune homme ne s’est pas laissé faire. Il a finalement réussi à s’extraire des griffes du papa violent.

Une explication qui n’a pas vraiment convaincu les enquêteurs. Ils ont entendu tour à tour la victime et sa petite amie âgée de 26 ans.

Il s’avère que le jeune homme n’est pas accepté par sa belle famille de confession musulmane ce qui expliquerait ce déchaînement de violence. Le père de famille irascible, qui n’accepte pas le choix de sa fille, sera présenté, ce mercredi matin, au parquet de Lyon.


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

2 commentaires concernant l'article “Givors : un adepte de la « religion de paix et d’amour » tente d’étrangler le petit ami de sa fille parce qu’il n’est pas musulman”

  1. L’uslam est une chose malsaine, un abrutissement de ceux qui le suivent, leurs actes résument ce poison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.