« Gilets jaunes » : un syndicat de police invite les agents à se mettre en grève samedi

Voilà qui ne devrait pas calmer la véritable panique dont est saisi ces jours-ci le ministère de l’Intérieur !

950-x-500-policiers-gilets-jaunes
des policiers revêtant le gilet jaune

[…] Alors que les policiers chargés du maintien de l’ordre, le 1er décembre, sur les Champs Elysées, ont été particulièrement éprouvés par la vague de violence qui a déferlé dans les rues de la capitale, le syndicat Vigi-Ministère de l’Intérieur (ex CGT – NDCI) invite une partie des agents à se mettre en grève de façon illimitée à compter du samedi 8 décembre.

« Nous voulons montrer que nous sommes solidaires des revendications concernant le pouvoir d’achat, portées par les « gilets jaunes ». Les policiers sont aussi concernés », explique à 20 Minutes Alexandre Langlois, le secrétaire général du syndicat. Il évoque notamment les 25 millions d’heures supplémentaires, effectuées par les agents, jamais payés par l’administration, la hausse de la CSG partiellement compensée, le gel du point d’indice et, bien évidemment, la hausse du prix du carburant « dont nous avons besoin pour aller bosser ».

Cet appel à la grève, lancé durant les élections syndicales dans la police, ne concerne que les « personnels administratifs, techniques et scientifiques », ainsi que les « ouvriers d’Etat » et les « cuisiniers du ministère de l’Intérieur ». « Les personnels actifs n’ont pas le droit de se mettre en grève », souligne Alexandre Langlois. En revanche, note-t-il, « sans adjoints techniques et ouvriers cuisiniers, les compagnies de CRS peuvent être immobilisées », « sans les adjoints administratifs, des services peuvent être fermés ». » (source)


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :