Gaza: enquête israélienne sur fond de suspicions internationales

Après le drame, nombre de pays avaient demandé la tenue d’une « enquête internationale ». Deux types de propositions: celle de l’ONU qui prévoyait une enquête mettant en place des experts de différents pays, c’est à dire une enquête véritablement internationale.
De l’autre, proposé par Nicolas Sarkozy, une enquête « selon les règles internationales », ce qui est très différent. Traduction: une enquête menée par des israéliens, qui est censé respecter les règles internationales. Le seconde solution est bien plus favorable à l’état hébreux, qui aurait alors à loisir la capacité de ré-orienter l’enquête, si toutefois la raison d’État en faisait sentir la nécessité.

Au final, c’est bien une commission israélienne qui sera mise en place. Pour la forme, deux observateurs internationaux « sans droit de vote » pourront y assister. L’un des deux faisant d’ailleurs partie de « Friends of Israël », on peut douter de son objectivité.

La Turquie a déjà fait savoir qu’elle ne faisait pas confiance à cette commission. En clair, les tensions ne risquent pas de s’amenuiser au Proche-Orient.

François Bon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.