Eric Zemmour ne sera pas viré du Figaro

Le Figaro a annulé la convocation d’Eric Zemmour, préalable à un licenciement, à la suite, comme par hasard du retrait de la plainte de la Licra.
On peut ici toucher du doigt l’extraordinaire pouvoir de ce lobby sioniste et cosmopolite. Il peut faire et défaire la carrière de n’importe quel journaliste, quel que soit son « poids médiatique ». Il est de bon ton d’affirmer que les médias ne résonnent qu’en terme d’audience et donc de retombées publicitaires. Preuve est faite qu’un certain lobby est bien au-dessus de cela…
Quel que soit son talent, Zemmour a dû s’excuser auprès de la Licra pour conserver son boulot.
Par ailleurs, il ne fait aucun doute que ses excuses aient été acceptées par le seul fait de son appartenance à la communauté juive.

Enfin, il est à noter que le courageux Zemmour a finalement renoncé au débat qui devait le confronter au président de la Licra, l’odieux Jakubowicz.
Sans doute, avait-il trop à perdre d’un tel face à face. Soit il ridiculisait Jakubowicz pour soigner son image vis-à-vis de ses fans mais se retrouvait de nouveau avec une plainte, un licenciement et une meute médiatique aux fesses. Soit il se laissait dominer et perdait ainsi la confiance des ses fans et donc de son fonds de commerce… Zemmour a choisi la fuite.

Avis à tous ceux qui voyaient en lui le nouveau « Duce » de la mouvance nationale.

Source

10 commentaires concernant l'article “Eric Zemmour ne sera pas viré du Figaro”

  1. Enfin un billet critique vis a vis de zemmour sur un site de la droite nationale, c’est appréciable.

  2. Dommage. Il va falloir suivre de prés ses prochaines déclarations, voir si il rentre dans un politiquement correct ou pas.

  3. Heureusement que les juifs existent sans quoi le blog serait bien morne. Il faudrait peut être arrêté de les mettre à toutes les sauces pour un oui pour un non.

    Zemmour quelles que soient ses origines, est le seul à l’ouvrir un peu à la TV et à réveiller les consciences de certains français qui ne sont pas encore complètement rentré dans le moule de la pensée unique.

    Peut être viendra un jour où Zemmour retournera sa veste. Pour l’instant il fait des interventions brillantes et figure comme l’un des seuls à prendre publiquement position sur des questions primordiales.

  4. Certes il l ouvre, mais ce n est pas une raison pour l aduler. S il peut réveiller un tant soit peu la conscience nationale c est une bonne chose, mais il me semble qu il faut rester prudent. J apprécie contre-info mais effectivement on comme une petite obsession des juifs, mais de la dire qu il serait morne sans les articles orienter sur les juifs…

  5. @ Arnaud :
    En effet Zemmour est le seul à l’ouvrir à la télé, mais surtout parce que c’est le seul (réac) invité !
    C’est ça qui devrait « t’interpeller » !

    Pour ma part je pense qu’il est tout de même utile à nos idées, s’il peut décoincer un peu les gens et si ceux-ci vont creuser un peu plus loin que ce qu’il dit.

    Le sujet du lobby juif revient régulièrement sur ce blog mais il me semble que c’est un point essentiel de la politique aujourd’hui, et Contre-Info n’en parle pas tant que ça (il faudrait des stats) comparé à des sites comme les Intransigeants ou « le projet juif » 😉

  6. Je crois que les choses ne sont pas aussi simples que cela.

    Si Zemmour n’a pas été viré du Figaro, cela est plus dû à la mobilisation des lecteurs de ce journal qu’à un quelconque lobby qui serait venu le défendre. Il paraît que la rédaction de ce quotidien a été assaillie toute la journée d’hier, par mails, téléphone de lecteurs menaçant de ne plus le lire. D’où le revirement de la direction.

    D’autre part, un procès opposant Zemmour au Figaro n’était pas obligatoirement gagné par ce dernier : les propos contreversés furent pronocés à la radio et non écrits dans le journal (différence avec Siné), et donc on ne voit pas en quoi il y a matière à sanction. Et quand de surcroît, on sait que Siné a gagné, on peut penser qu’il en aurait été de même pour Zemmour, d’où là encore des craintes. Quoiqu’il en soit, le lobby me semble absent de ce revirement de situation.

    Pour ce qui est des excuses à la LICRA, je ne les ai pas lues, mais il paraît qu’elles ne sont pas si nettes que ça. Quant au non-débat avec Jacubowitz, j’ai lu plusieurs raisons : D’une part, il paraitrait que Zemmour a un contrat d’exclusivité avec une autre chaîne, ce qui lui interdit tout débat. D’autre part, je pense que c’est une réaction saine. Si Zemmour avait accepté le débat, il aurait surtout fait de la pub pour la LICRA, ce dont il ne voulait pas. Bref, je l’approuve et je ne crois pas que Zemmour ait manqué de courage (ce qui est suggéré par antiphrase dans l’article ci-dessus).

    D’ailleurs pour voir qu’il ne manque pas de courage, il suffit d’écouter ce qu’il a dit au sujet du Maréchal Pétain durant la deuxième guerre mondiale. Il n’a pas craint de dire que grâce au Maréchal, de nombreux juifs furent sauvés d’une déportation certaine. Bien qu’il ne s’agisse que de vérités, il faut quand même du cran pour dire ça, cran que l’on ne trouve que chez les patriotes.

    Au final, il apparaît clair que Zemmour partage nombre de nos idées. Restons lucide et sa filiation due à sa naissance l’aide, mais je pense que cela n’enlève rien à son mérite.

  7. Un autre élément est à prendre en compte concernant l’abandon de la procédure de licenciement:
    le figaro appartient à Serge Dassault, proche de Sarkozy. Au lendemain des régionales, ce licenciement serait interprété nécessairement comme une décision élyséenne (ce que j’ai d’ailleurs suggéré dans un précédent article).

    Ce message envoyé au lendemain d’une raclée serait négatif, politiquement. Aussi, l’Élysée peut avoir fait pression pour que Zemmour ne soit pas virée, pour ne pas choquer cet électorat qui ne s’est pas déplacé dimanche et derrière lequel il court.

  8. @ Eris
    « Si Zemmour n’a pas été viré du Figaro, cela est plus dû à la mobilisation des lecteurs de ce journal qu’à un quelconque lobby »
    Ah ouais… Quand Dieudonné était le chouchou des médias et que du jour au lendemain il s’est retrouvé interdit d’Olympia et d’antenne suite à son sketche chez Fogiel, il a fait des excuses, il y a eu une manifestation monstre devant l’Olympia, des milliers de fax, de mails, d’appels téléphoniques de ses partisans… et l’Olympia n’est pas revenu sur son exclusion. Pire toutes les autres salles ont suivi et il s’est retrouvé exclu du système médiatique.

    « Si Zemmour avait accepté le débat, il aurait surtout fait de la pub pour la LICRA, »
    Quand il « dézingue » un Cali ou un Lalanne, tu crois que ça leur fait de la pub ? La vérité, c’est qu’il aurait été obligé de faire de la pub à la Licra pour conserver son boulot.

    « il ne manque pas de courage, il suffit d’écouter ce qu’il a dit au sujet du Maréchal Pétain »
    Je ne suis pas sûr que l’on ait entendu la même chose… Il dit surtout que Pétain est un salaud pour ce qu’il a fait durant la première guerre mondiale et laisse entendre qu’il n’y aurait jamais eu Hitler si Pétain avait fait son boulot en 1917…

    Bref, si aucun nationaliste ne peut reprocher à Zemmour de défendre la France quand il le fait, cela ne nous empêche pas d’être vigilants et lucides : Zemmour n’est pas le Messie comme nombres de patriotes naïfs semblent le croire!

  9. @ Paul

    Je crois qu’on ne peut pas comparer la situation de Zemmour, sous contrat avec Le Figaro et celle de Dieudonné, simple locataire d’une salle de spectacle. En effet, pour Zemmour, la pression est venue des lecteurs eux-mêmes, lecteurs habituels qui constituent le gagne-pain du quotidien. Si Le Figaro avait persisté, il aurait sans doute perdu une grande partie de son lectorat et se serait trouvé en situation précaire pour sa survie.

    L’Olympia est une salle de spectacles, et si on en annule un, cela n’a aucune incidence sur les autres et donc jamais la survie de cette salle ne fut menacée par les mouvements de protestations. L’impact des protestations ne fut donc pas le même et c’est, à mon avis, la raison qui explique l’issue différente des deux affaires et non le rôle du lobby. Je reste peruadé que si le lobby avait pu avoir la peau de Zemmour, il ne se serait pas gêné.

    Quant au discours de Zemmour sur Pétain, je pense que nous sommes d’accord : Il le critique au sujet de la première guerre mondiale, mais le défend au sujet de la deuxième. Et c’est ce dernier point que je trouve courageux, tant il va à l’inverse du politiquement correct (pour ne pas dire du politiquement autorisé). Pour le premier point (le rôle de Pétain durant la première guerre mondiale), je n’en sais pas assez pour pouvoir avoir un avis propre.

    Enfin, jamais je n’ai considéré Zemmour comme un messie. D’ailleurs, ses analyses n’ont rien de nouveau et sont portées depuis des décennies par des patriotes authentiques. Rappelons que tout ce raffut est né de la simple constatation par Zemmour qu’il y avait plus de Noirs et d’Arabes qui dealent et qui volent, ce qui les expose à davantage de contrôles de la part de la police. Les nationalistes font un tel constat depuis le début de l’immigration. Donc, non, Zemmour n’est pas un messie, mais il est, à mon avis, à ranger dans notre camp.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.