Entre-soi : l’éditocrate Christophe Barbier payé par un ministère pour littéralement faire le pitre

Avec nos impôts, donc.

L’image contient peut-être : texte


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :