Ensauvagement (bis) : à Paris 3 enfants frappés, volés et jetés dans le canal de l’Ourcq

Dans la « France d’après », celle du « vivre-ensemble », chacun est toujours plus menacé, quel que soit son âge : des octogénaires sont violées en pleine rue, et les enfants jetés à l’eau par des barbares.
Violents et cruels, deux adolescents, âgés de 13 et 16 ans, sont ainsi soupçonnés d’avoir agressé trois enfants de 12 ans, la semaine dernière, pour leur voler leurs téléphones portables. Ils ont surtout forcé une victime à se jeter à l’eau et ont poussé les deux autres dans le canal. Un drame fatal aurait pu se produire.

Lu dans le Parisien (l’absence d’information sur l’identité des agressés et des agresseurs est un aveu) :

« Alors qu’il marche près du canal Saint-Denis, sur le boulevard Macdonald, samedi (le 3 mars – NDCI) vers 20 heures, un premier garçon se fait agresser : deux inconnus lui sautent dessus, le rouent de coups et lui volent son téléphone. «Les agresseurs l’ont ensuite obligé à se jeter à plusieurs reprises dans l’eau glacée, précise une source proche de l’affaire, en le filmant avec son propre appareil.» Les voleurs ont pris la fuite en emportant le smartphone. La victime a déposé plainte.

Même scénario quatre jours plus tard, mercredi vers 17 heures : deux enfants de 12 ans se sont eux fait agresser quai de la Marne, près du pont de la rue de l’Ourcq. Les voleurs leur dérobent un téléphone portable et une trottinette, avant de les rouer de coups et de les pousser dans le canal.

«Les trois victimes ne souffrent que d’hématomes, précise une autre source. Mais un drame aurait pu arriver.» Les adolescents ont été arrêtés jeudi soir en possession du téléphone volé à la première victime. Les enquêteurs du bureau d’enquête et initiative du commissariat du XIXe ont pu visionner la vidéo enregistrée par les voleurs, sauvegardée sur le téléphone du jeune garçon, où l’on voit leurs visages. Ces éléments leur ont permis de localiser l’endroit où les mis en cause avaient leurs habitudes. Ces agresseurs présumés étaient encore en garde à vue au commissariat du XIXe arrondissement vendredi matin.  »


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

2 commentaires concernant l'article “Ensauvagement (bis) : à Paris 3 enfants frappés, volés et jetés dans le canal de l’Ourcq”

  1. Il y a une vingtaine d’années, on ne nous croyait pas si on racontait qu’on connaissait des étrangers qui rackettent des Blanc. On se serait pris une bonne remise en cause devant toute la classe pour savoir si on serait pas raciste. Les procès d’intention avaient déjà lieu facilement dans les familles.
    Les lâches se jetaient d’eux-mêmes dans l’eau de la piscine face à des Arabes en disant que ce n’était pas leur problème. Et bien maintenant, ils sont dos au mur alors ils vont se prendre les coups enfin qu’ils méritent pour leur lâcheté. Ou alors, ils devront cesser d’être des femelettes, ces donneurs de leçon hypocrite. Il y en aura pour tout le monde et déjà en Angleterre le neveu d’une actrice très connu a été ciblé. Petit magistrat, médecin, avocat, élu, franc-maçon,vous allez recevoir la pièce pour vos idées…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.