En Suisse aussi, on marche sur la tête

Surtout en Suisse francophone malheureusement.

Devinez comment le canton de Genève a décidé d’aider les jeunes immigrés albanophones à mieux s’intégrer ?
En leur donnant des cours d’albanais !
Oui, l’Etat estime que leur apprendre leur propre langue, avec l’argent des citoyens, facilitera par la suite leur intégration (notoirement problématique)…
Ainsi, la Ligue des enseignants et des parents albanais (LEPA) se verra donc remettre 50 000 euros (60 000 fr s.) pour aider au financement des cours à donner aux 1500 enfants albanophones du canton, âgés de 7 à 12 ans.

Source
Merci à NG

3 commentaires concernant l'article “En Suisse aussi, on marche sur la tête”

  1. C est pareil en france en region parisienne des prof de portugais dans les collèges il y a 20 ans ce fut un cinéma indescriptible…Personne n’y a cru économiquement le portugais n’apportais rien sur la scène internationnale contrairement à l’espagnol,l’anglais ou l’allemand et bien à force de pression la communauté portugaise l’ a obtenu.
    C’étais totalement illogique car les portugais furent rapidement naturalisé.
    La communauté Portugaise évoquait la revendication suivante continuer d etre portugais tous en étant devenu français.
    J’avoue là en avoir eu le cul par terre car aucun Français n’a contesté.
    Ensuite des classes d’arabes …mais là ce fut prévisible.

    Je pense que c’est partout pareil l europe est malade de l immigration.

  2. bref… d ou qu’ils viennent quelque soit leur couleur de peau ou leur religion le grand nettoyage s impose pour rester maitre à bord pour vivre mieux la préfèrence nationale dois etre TOTALE et non négociable!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.