En France, 30 % des ponts gérés par l’État ont besoin de réfection

https://i0.wp.com/upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/41/Pont_Evieu2.JPG/640px-Pont_Evieu2.JPG?w=840&ssl=1

Alors qu’en Italie, un pont s’est effondré, entraînant dans la mort des dizaines de personnes, l’état des ponts français inquiète…
Mais l’État, lui, préfère utiliser l’argent du contribuable pour d’autres choses.

« Parmi ces ouvrages d’art, les ponts en béton armé, construits dans les années 1950-1960, sont les plus vulnérables, soulignent les experts, qui s’alarment d’un manque criant d’entretien.

La France n’est pas à l’abri d’une catastrophe comme celle survenue en Italie. Les experts et les rapports sur l’état de nos ouvrages d’art soulignent tous un défaut d’entretien affectant la plupart des 200.000 ponts que compte notre pays. «Il y a danger», indique même Christian Tridon, le président du Syndicat national des entrepreneurs spécialistes de travaux de réparation et de renforcement des structures (Strres). Pour cet expert qui travaille depuis 40 ans sur la réfection de ces réalisations, l’absence d’inspection régulière et de travaux a des conséquences inquiétantes. «Un pont par jour sort de la liste des constructions considérées comme en bon état», explique-t-il. »

Source et suite


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.