En Allemagne de l’Ouest, 42% des enfants de moins de 6 ans sont « issus de l’immigration », selon les statistiques officielles

 

En France, les statistiques de l’immigration sont soigneusement interdites par l’État, afin que les Français ne se rendent pas compte du « Grand remplacement » en cours (que les médias nient, parallèlement).
En Allemagne, par contre :

« Si l’immigration des étrangers est largement discutée, l’émigration des Allemands a suscité peu d’attention. En 2017, environ 249 000 Allemands ont quitté le pays de manière permanente, comme annoncé lundi par l’Office fédéral de la statistique. Dans le même temps, 167 000 Allemands expatriés sont revenus en Allemagne. Le bilan est un solde migratoire dit négatif de 82 000 Allemands.

(…) La forte émigration est particulièrement importante compte tenu du fait que les décès sont depuis longtemps bien plus nombreux que les naissances. L’émigration de 217 000 Allemands au cours des deux dernières années et les plus de 1,7 million de citoyens décédés a été compensée par seulement 1,2 million de naissances de mères de nationalité allemande [donc pas nécessairement allemandes – NDCI]. En d’autres termes, l’Allemagne a perdu plus de 700 000 citoyens en seulement deux ans.

Cependant, cela est plus que compensé par une forte immigration.
Selon les statistiques de l’Office fédéral de la statistique, en 2017 près de 1,4 million d’étrangers sont entrés et 885 000 sont sortis.
Le solde des ajouts et des départs se traduit par un excédent migratoire de 499 000 étrangers en 2017, contre 635 000 l’année précédente.

Ainsi, au cours des deux dernières années, la société allemande a gagné environ autant de nouveaux membres grâce à l’immigration que par la naissance de mères de nationalité allemande.

(…) Selon l’Office fédéral de la statistique, 42% des enfants de moins de six ans sont issus de l’immigration dans la partie Ouest de l’Allemagne. »

source Welt.de
via fdesouche (traduction corrigée par CI)

 


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :