En 2010, 55,5% des clandestins placés en centre de rétention ont été libérés

Les associations1 présentes dans les centres de rétention administrative, là où sont retenus provisoirement des clandestins interpellés, viennent de publier un rapport commun.

Très complet pour la métropole, il révèle que 55,5% des personnes retenues ans ces centres sont remises en liberté2.

Soit près d’un retenu sur quatre (24,6%) remis en liberté sur décision de l’administration ; le plus souvent car il est impossible de déterminer la nationalité du délinquant3, qui aura « perdu » ses papiers et ne souhaitera pas la décliner.

Les autres remises en liberté (soit 29,5% des retenus), sont effectuées par les tribunaux, souvent pour vice de forme.

Un ancien employé de la cour d’appel de Paris nous éclaire : « dans nombre de cas, il suffit aux personnes interpellées de dire au juge que vous souhaitez quitter la France. Il se contentera de cela et vous laissera libre, avec obligation de quitter le territoire dans les trente jours. Vous êtes alors libre jusqu’à votre prochaine interpellation. Au contraire, si vous disiez vouloir rester, alors que votre situation est irrégulière, vous seriez reconduit à la frontière. Mais les associations et les avocats expliquent bien ce genre de choses. »

1 A savoir l’ASSFAM, Forum réfugiés, France terre d’asile, la Cimade et l’Ordre de Malte, bien éloigné ici de ses buts premiers
2 Cf la page 15 du rapport
3 se trouver sans autorisation en France est un délit punissable par la loi, ce qui fait des clandestins des délinquants de facto. Désigner les clandestins comme étant des délinquants n’est donc pas un jugement de valeur mais une qualification juridique.

5 commentaires concernant l'article “En 2010, 55,5% des clandestins placés en centre de rétention ont été libérés”

  1. Qui a dit en 2007 :
    Les clandestins n’ont pas vocation à rester sur le territoire !

    A – Jean-Marie Lenpen

    B – Omar et Fred

    C – Un menteur imposteur à talonnette

    D – Obiwan Kenobi

  2. ces officines immigrationistes sont des traitres à la France ,complices d’interets étrangers subversifs anti-Francais de souche , cul et chemise avec le colonialisme parasitaire islamiste .Ils organisent aussi le racket financier des étrangers qui viennent içi pour mener à la ruine les droits sociaux des Francais par le biais des allocs et autres subventions .tous les déchets dont ne veulent pas les pays muzzs et noirs sont envoyés pour déferler sur l’Europe avec la tacite complicité des politichiens UMPS qui pensent ainsi s’acheter des carrières politiques anti-blancs ,anti-chrétiens jusqu’à la st glinglin .

  3. ……

    « le plus souvent car il est impossible de déterminer la nationalité du délinquant3, qui aura « perdu » ses papiers et ne souhaitera pas la décliner. »

    Tu ne veux pas nous dire ta nationalité?! Ok, tu partira dans le prochain vol de clandestins, si tu tombes dans ton pays, tant mieux pour toi, sinon, tan pis.

    Je peux vous dire qu’avec ce genre de procédés ils diraient tous leurs nationalités.

  4. C a tenu ces propos .
    La crédulité des peuples résiste à toutes les déconvenues . C’est pour cette raison que la démocratie est un dogme qu’il n’est pas permis de discuter .
    Georges Frêche avait été clair sur le sujet : la démocratie favorise l’emprise du capital apatride sur un pays .
    Quant au peuple souverain , c’est une fiction juridique funeste pour ceux qui s’y laissent prendre .
    La négrification , voilà notre avenir . Louis-Ferdinand avait tout annoncé . De quelle façon indigne les minus ne l’ont-ils pas traité ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.