Du sursis pour Vincent Lambert

Capture d’écran 2015-07-23 à 17.38.17

Le Figaro annonce aujourd’hui que : « le docteur Daniela Simon, responsable de la procédure collégiale sur la fin de vie (sic) de Vincent Lambert, a contre toute attente, décidé de ne pas stopper son alimentation et de se référer à son ministère de tutelle, la Santé, quant aux suites à donner à ce dossier. »

D’après les parents de Vincent Lambert, le médecin aurait annoncé avoir saisi le procureur de la République pour lui demander :

  • la désignation d’un représentant légal pour leur fils,
  • le placement de Vincent Lambert sous protection judiciaire car il aurait fait l’objet d’un projet d’enlèvement,
  • la mise sous protection de son service qui aurait fait l’objet de menaces.


Des exigences que Viviane Lambert a immédiatement et légitimement transformées en arguments : « On demande la protection de Vincent. C’est donc bien qu’il est vivant ! La meilleure façon de le protéger serait encore de le transférer dans un centre de soins adaptés, comme nous le réclamons depuis des semaines. »

Plusieurs établissements, français et étrangers, se proposent en effet d’accueillir Vincent Lambert.

Le CHU de Reims a également annoncé que le Dr Simon a décidé de suspendre la procédure collégiale placée sous sa responsabilité car « les conditions de sérénité et de sécurité nécessaires à la poursuite de cette procédure ne sont pas réunies. » 

Source


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :