Drogue made in china

Première saisie à l’aéroport de « 4-MEC », drogue de synthèse proche de l’ecstasy

On la surnomme « l’ecstasy légale ». Fabriquée en Chine, très prisée sur le marché nord européen, la « 4-méthylmethcathinone » vient de débarquer en France. Les douanes lyonnaises ont annoncé ce vendredi avoir démantelé un premier réseau international de revente de « 4-MEC », cette nouvelle drogue de synthèse proche de l’ecstasy et de l’amphétamine. Une cinquantaine de kilos de cette poudre blanche ont été saisis le 8 février à l’aéroport Lyon-Saint-Exupéry dans des colis en provenance de Chine. Six personnes ont été interpellées au cours des perquisitions menées après la saisie notamment à Vaulx-en-Velin (Rhône), à Bondy (Seine-Saint-Denis) et à Pau (Pyrénées-Atlantiques). Deux étudiants chinois auraient aidé au conditionnement de ce juteux produit en paquets de 1, 2 et 5 kg, destinés à être expédiés en Angleterre, en Allemagne et en Pologne. Le montant de la marchandise s’élève à plus de 5 millions d’euros, avec un prix de revente estimé entre 10 et 15 euros le gramme.

Première en France
La saisie de ce produit, dont la molécule ne figure pas encore sur la liste des stupéfiants, est une première en France. « Les trafiquants jouent là-dessus et l’appellent l’ecstasy légale », souligne David Cugnetti, l’un des responsables du service national des douanes judiciaires (SNDJ). Selon les douanes, cette drogue de synthèse ne serait cependant pas encore apparue dans les milieux festifs en France.

source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.