Joies du métissage

article mis à jour

L’enfant porté disparu hier mardi a été retrouvé dans la soirée et son père interpellé (détails ici).

L’alerte avait été déclenchée après que la mère de l’enfant fut retrouvée morte, le corps lardé de coups de couteau.
Mahamadou Doucouré, son ex-concubin, a avoué le meurtre.

La déclaration du ministère concernant l’enfant (« un métis de type africain ») ainsi que le scénario indiquent qu’il s’agit d’un énième drame résultant du métissage cher à nos élites… On est d’ailleurs bien en peine de trouver le nom ou une photo de la jeune femme assassinée, ce qui est généralement le cas lorsque la victime est française.

Il faut par ailleurs savoir que cette « chance pour la France » était sous le coup d’une mise en examen pour « viol en réunion ». Ce crime (généralement à connotation raciste antifrançaise) relevant des assises, on aimerait savoir pourquoi l’individu n’était pas en détention provisoire.

6 commentaires concernant l'article “Joies du métissage”

  1. Ces types sont toujours en liberté alors que pour la moindre insulte « raciste » ou « homophobe » nous risquons la prison, et pas de la préventive…

  2. Pourquoi aucune association composé de français de souche, ne se portent pas parti civil dans ces cas là….. et les fonds récolté si il y en a pourrait ainsi être reverser à ceux qui en ont besoin.

  3. @ Une question (14H33)

    Il existe bien l’AGRIF de Bernard Antony. Mais force est de constater qu’elle n’obtient pas beaucoup de succès judiciaires. Ceci dit, quand on sait comment la justice est pourrie en France, il ne faut pas s’en étonner !

  4. La femme blanche portait le voile donc vous savez ses origines elle les avait renié, son […] l’a zigouillé et […].

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.