Didier Jambart gagne le procès face à GSK

Dans l’affaire Didier Jambart, Le laboratoire pharmaceutique GlaxoSmithKline a été condamné hier par le tribunal de grande instance de Nantes à dédommager Jambart à hauteur de 117.000€. Le laboratoire connaissait les effets secondaires du médicament le Requip, qui favorise la dépendance aux jeux et au sexe, mais ne l’a indiqué sur les notices qu’a partir de 2006. « Ce jugement est une première en France, s’enthousiasme Antoine Beguin, son avocat. Il ouvre une voie royale à toutes les personnes qui ont pris ce traitement. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.