D’ici 5 ans, 80 % des personnes actuellement détenues pour des faits de terrorisme seront relâchées

 

Comme l’ont montré les cas de Chérif Kouachi et Larossi Abballa, des personnes condamnées il y a plusieurs années peuvent récidiver. Or, au cours des cinq prochaines années, 80 % des personnes actuellement détenues pour des faits de terrorisme seront relâchées.

Ces individus devront faire l’objet d’une surveillance et il n’est pas certain que les effectifs actuels des services de renseignement suffisent, malgré les renforcements annoncés depuis 2014.

Source : IFRI


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

1 commentaire concernant l'article “D’ici 5 ans, 80 % des personnes actuellement détenues pour des faits de terrorisme seront relâchées”

  1. Surtout avec la politique de racaillEMmanuel Macron qui n’a aucune reconnaissance içenvers les victime du Bataclan, ne veut plus recommémorer le 13 Novembre, complaisance vis à vis des racailles du golfe et de Seine Saint-Denis.
    L’avenir s’annonce sombre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.