Des provocateurs policiers parmi les casseurs ?

Sur ces images de Reuters, on voit une personne casser une vitrine de banque.
Une autre personne essaye de l’arrêter mais se prend un coup de pied d’un troisième qui tient apparemment une matraque dans la main.
Le badaud aux cheveux blancs se fait faussement rosser (comme il le confirmera lui-même). Il dira ensuite, ainsi que d’autres témoins, que ce groupe de casseurs était en réalité des policiers camouflés.
Une enquête sur cette video est lisible ici.

Source

9 commentaires concernant l'article “Des provocateurs policiers parmi les casseurs ?”

  1. Je crois qu’il faut se méfier et ne pas se faire manipuler par des gauches. Quel serait l’intérêt pour le pouvoir d’organiser la casse ? Aucun, tout cela est pure perte pour lui… Dès lors, je reste très dubitatif…

  2. une matraques, des rangers….. rien de bien significatif, on s’en procure partout…. c’est juste un signe de progrès… les gauches savent maintenant s’équiper…. tant qu’aux « techniques militaire » je n’en voit pas personnelement, c’est brouillon, la polémique n’a pas lieux d’être a mon humble avis, juste les gauchistes qui veulent faire un coup médiatique ….

  3. une matraques, des rangers 20 euro le lot à peine dans presque tout les surplus militaires…

    je suis avec erix et oi

  4. Bonne vieille technique de barbouze. Moi je crois en la version des media.
    D’ ailleurs le Canard Enchaîné avait déjà dévoilé pareille affaire lors d’ une manifestation l’ année dernière. Une plainte avait été déposée contre lui en diffamation, mais je n’ ai pas souvenir que le Canard ait perdu son procès…

  5. On sait bien que ce sont des techniques classiques régulièrement utilisées par le ministère de l’intérieur. Ca a toujours été comme cela. Pourquoi écarter d’office cette hypothèse ?
    @ Eris : l’intérêt du pouvoir est notamment de décrédibiliser les contestataires, de provoquer la lassitude et l’exaspération des Français, et qu’au final sa réforme puisse passer. Ca peut aussi être d’autres objectifs plus tordus, comme d’inciter les excités de gauche à passer à l’acte pour ensuite provoquer une vague d’arrestations, etc.
    Quoiqu’il en soit, il y a quand même plusieurs témoignages, sans parler de l’opinon du monsieur pris à partie, qui est loin d’être un gauchiste a priori.

  6. @ Stéphane 57

    Peut être avez-vous raison, mais je continue à dire que je ne suis pas très convaincu… La chienlit de ces dernières semaines a coûté à Sarkozy, qui est au plus bas historique dans les sondages… Or, à mon avis, c’est la seule chose qui le préoccupe, plus que la réforme des retraites en elle-même…

    En tout cas, j’aurais du mal à croire qu’il ait comme objectif d’arrêter les gauches, tous ses actes et décisions montrent qu’il est gauchiste lui-même…

  7. Il n’y a rien dans cette vidéo.

    Evidemment ceux qui se masturbent toujours sur les complots tombent dans le panneau sans passer par la case départ…

    C’est juste un moyen de faire passer qu’il n’y a pas de bandes ethniques mais simplement des méchants policiers fachôôôô

    Arreter de plonger dès qu’on vous sort un complot à deux francs.

    Le 11 septembre, 10 ans apres rien, et ça ? Rien sur la vidéo, juste un buzz à la noix pour essayer de zapper la réalité des racailles anti-françaises.

  8. Pas la peine d’être graveleux.
    La video ne permet pas d’avoir un avis définitif. Mais elle comporte des choses étranges. Et quand on la complète avec les divers témoignages (avez-vous lu l’enquête indiquée en source?!), il y a moins de place pour le doute.

    Depuis, le ministère de l’intérieur a renoncé à porter plainte (par peur?) contre Mélenchon, qui avait accusé les flics. Un indice de plus.

    Par ailleurs, c’est vous qui faites fausse route, à cause de présupposés idéologiques, en affirmant que ce buzz est un complot pour protéger les racailles. Vous semblez ignorer que beaucoup de casseurs sont des petits blancs d’ultra-gauche.
    Pour votre information, ceux qui attaquent les banques ainsi sont plutôt d’extrême-gauche.

  9. Le « policier-casseur » parisien n’en était pas un

    La police a affirmé avoir arrêté l’homme désigné par la gauche comme étant un policier infiltré dans les manifestations durant lesquelles il s’était rendu coupable notamment d’actes de vandalisme.

    Cet anarchiste autonome de 30 ans a été arrêté dans un squat, dans le 20e arrondissement de Paris. Recherché depuis plusieurs mois par la Brigade de recherche et d’intervention pour des dégradations de boutiques, il a été identifié grâce à des vidéos et des photos prises durant les manifestations.

    Il s’agirait de l’homme qui frappe d’un coup de pied sauté un manifestant venu s’opposer au saccage d’un magasin par un anarchiste :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.