Depuis 1993, des écoutes téléphoniques illégales peuvent avoir valeur de preuves…

Le parquet de Nanterre est chargé de l’enquête pour «atteinte à la vie privée» après une plainte de Liliane Bettencourt suite à la diffusion d’enregistrements clandestins de conversations entre la milliardaire et son entourage depuis mai 2009.
Ces enregistrements, réalisés de manière illégale, peuvent-ils de toute manière être utilisés dans le cadre d’une enquête sur leur contenu? «Oui», répond à 20minutes.fr Emmanuel Pierrat, avocat au barreau de Paris. «Cela fait longtemps qu’on a tranché le problème et qu’on peut verser aux débats ce type de preuve», explique-t-il, citant un arrêt de la Cour de cassation datant de juin 1993.

Source

1 commentaire concernant l'article “Depuis 1993, des écoutes téléphoniques illégales peuvent avoir valeur de preuves…”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.