Délire « antiraciste » : au tribunal pour une blague

Un jeune homme (antillais) de 16 ans a déposé dans la boîte aux lettres d’un Laotien un papier sur lequel il avait écrit à la main: « Connaissez-vous la blague du tsunami et du pastis ? Plus il y a d’eau, moins il y a de jaune ».
Le destinataire du courrier a porté plainte et les policiers sont remontés jusqu’au lycéen de 16 ans qui a reconnu les faits. L’adolescent est convoqué le 14 octobre pour « injure non publique à caractère racial »…
Dans le même temps, les tribunaux, débordés, ne peuvent plus s’occuper des criminels.

Source

9 commentaires concernant l'article “Délire « antiraciste » : au tribunal pour une blague”

  1. j’avais cru comprendre que les tribunaux étaient si débordé de travail qu’ils n’avaient guère le temps de juger les vrais délinquants criminels ,mais quand il s’agit de se vautrer dans l’anti-racisme obsessionel l’Ajustice a toujours du temps à perdre pour nuire aux Francais de souche !

  2. De fait dans cette affaire, c’est la bétise, la stupidité qu’il faut juger!
    Mais dans ce cas ne serait-ce pas les juges qu’il faudrait juger!
    M.A.C.

  3. Et comme d’hab’ la flicaille se bouge le cul… sauf pour retrouver mes cambrioleurs 🙂

    Même pas le sens de l’humour le citron! […]
    Des conneries comme il s’en racontait dans la cour de récré de l’école primaire sans déclencher la GesTaPo…

  4. @ Ragnar Lodbrok
    Ces juges sont aux ordres et /ou membres de la secte qui veut instaurer une dictature encore plus effroyable que celle que nous connaissons .
    Une simple blague , mais c’est encore pire que ce que j’imaginais.
    Un antillais et un asiatique ; a priori , ils seraient plutôt du côté de l’antillais , mais c’est un avertissement pour d’autres blagueurs éventuels.

  5. Si les Juges s’attardent a pondre un jugement, ils montrent une fois de plus leur conneries, donc s’est bien qu’ils se ridiculisent, qu’ils continuent c’est fantastique…

  6. « Liberté-Égalité-Fraternité »

    Mais attention tout de même de ne pas raconter de blagues. Car elles vous amènent directement au tribunal. Pendant ce temps, les voyous font ce qu’ils veulent. Les réels gangsters n’arrêtent pas d’ « œuvrer » .
    Bon, allez, je vais aller à la pâtisserie du coin pour m’acheter un japonais pour le manger (forcément). Et après le repas de midi, un petit suisse fera l’affaire. 😉

  7. Ils l’ont condamné pour ça ! Wahouuu avec moi s’ils me chopent ils vont avoir du travail c’est gentil ce qu’il dit car il y a pire à entendre dans certaines de mes soirées.

    Bon aller il fait chaud ce soir messieurs je vais prendre un verre de pastaga car se faire « un petit jaune » le soir sur le balcon avec un glaçon ça fait du bien!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.