Décryptage de la communication qui entoure DSK

Article de Polémia qui intéressera notamment les lecteurs de contre-info.com qui pensent que DSK est victime d’un complot !

Interrogé fin avril par Libération, DSK avait avoué trois fragilités possibles : « L’argent, les femmes et sa judéité ».

De fait, un homme qui avait déclaré « Je me lève chaque matin en me demandant ce que je peux faire pour Israël » risquait d’avoir du mal à mobiliser le vote des banlieues arabo-musulmanes qui s’était massivement porté sur Ségolène Royal en 2007.

Mais avant même d’arriver à l’élection, encore fallait-il remporter la primaire socialiste !

Comment un homme qui incarnait la superclasse et la finance mondiales aurait-il pu gagner les suffrages des militants socialistes dont beaucoup continuent d’appartenir à la fonction publique ? Comment un homme qui avait imposé le plan de rigueur de la Grèce et salué le modèle tunisien de Ben Ali aurait-il pu rassembler les suffrages de la gauche militante ?


De même, il est étonnant que le PS, parti féminin et parti féministe, ait pu envisager de se donner à un homme porté au harcèlement agressif envers les femmes, selon un registre plus proche de la prédation que de la séduction.

Comment diable dans ces conditions DSK pouvait-il donc passer pour présidentiable ?

DSK caracolait dans les sondages grâce à son image de sauveur économique de la planète.

Il faut ici distinguer la réalité de l’image véhiculée par les médias.

Dans la réalité, le FMI et son patron ont fonctionné comme une sorte de secrétariat permanent du G20. Mais en dehors de communiqués ronflants, les G20, G8 ou G5 n’ont pris que bien peu de décisions concrètes ; et surtout ils n’ont en rien remis au carré les pratiques douteuses de la finance mondiale. Bien au contraire, ils ont ménagé les intérêts des grandes banques d’affaires et n’ont rien entrepris contre la fraude systémique.

C’est la seule magie de la communication qui a fait de DSK le deus ex machina d’une hypothétique sortie de crise économique. Et il n’y a que les Français qui croyaient cela. A New York, on l’a vu, DSK n’a pas la célébrité que les Français lui prêtent…

Les Français ont été victimes de manipulations médiatiques

C’est l’agence de communication Euro-RSCG (groupe Bolloré) qui était à la manœuvre. Cette agence a obtenu la communication du FMI pour l’Europe et l’Afrique. En pratique elle a contribué à imposer en France l’image de « super DSK ». Stéphane Fouks, le patron d’Euro-RSCG, avait, dès les années 1990, la réputation « d’être un commerçant capable de vendre une télé couleur à un aveugle ». Et Euro-RSCG est une puissante agence. Elle assure la communication de 14 sociétés du CAC 40. Sans compter la banque Lazard, Orange et Mac Donald’s France.

Le métier d’Euro-RSCG est de faire passer aux patrons de presse et aux médias les « messages » politiques des gros annonceurs. Or beaucoup d’entre eux jugeaient le patron du FMI comme le meilleur candidat à la présidentielle française du point de vue de la finance et des multinationales. On est ici en plein mélange des genres entre la presse, la publicité, les affaires et la politique.

Vers un scandale Euro-RSCG ?

Outre Stéphane Fouks, le patron d’Euro-RSCG, trois personnes semblent avoir travaillé quasiment à plein temps (et à très gros salaires et « faux frais ») pour DSK : Ramzi Khiroun (l’homme à la Porsche Panamera), Gilles Finchestein (une plume de DSK) et Anne Hommel (attachée de presse). Ce sont eux qui sont aujourd’hui soupçonnés d’avoir lancé la thèse du « complot » pour tenter de protéger DSK.

La moralité, sinon la légalité, de toutes ces pratiques est plus que douteuse.

En France les règles du financement politique excluent le financement d’une campagne politique par les entreprises privées comme par les Etats étrangers ou les organisations internationales.

De même une entreprise n’a pas le droit de servir gratuitement les ambitions d’un homme en abusant de ses biens sociaux. La promotion nationale de DSK entrait-elle dans le marché international passé par le FMI avec Euro-RSCG ? Et sous quelles conditions ?

Qui au final règlera les factures de la pré-campagne des primaires de DSK ? Le FMI, le PS ou Anne Sinclair ?

Quoi qu’il en soit on voit ici la malfaisance des « spin doctors » à la française : ces manipulateurs d’opinion, ces petits génies de la communication, qui tentaient d’imposer à la gauche d’abord, aux Français ensuite, un homme manifestement peu fait pour les hautes fonctions auxquelles la superclasse mondiale aspirait pour lui !

13 commentaires concernant l'article “Décryptage de la communication qui entoure DSK”

  1. Article fort intéressant.
    Toutefois il ne faudrait peut-être pas excure au motif de la puissance de ces médias de communication toute possibilité qu’on ait au moins laissé DSK s’enfoncer : si le fait qu’il ait voulu juste avant cette affaire freiner les appétits des banques en Grèce est avéré, il doit nous inciter à la prudence quant aux tenants et aux aboutissants de cette déchéance.

  2. COMPLOT, PAS COMPLOT

    Il y a trois niveaux possibles sur cette affaire :

    1er niveau : Il a fait le coup. Ce type, fort de l’immunité non-dite et non-écrite dont il a bénéficié depuis des lustres, c’est cru autorisé à sauter une fois de plus -une fois de trop- sur un jupon qui passait par là.

    2ème niveau : Un complot classique. La femme de ménage est un agent dormant, un HC, placé là par un service discret, comme il s’en place un peu partout, dans l’aérien par exemple, pouvant servir un jour. Par qui, pourquoi, à la limite peu importe : ce n’est pas l’objet de cette analyse en trois points.

    3ème niveau : Le billard à trois bandes. On nous refait le coup de l’attentat de l’observatoire, commit par… Souvenez-vous… Et devinez la suite… Après avoir été trainé dans la boue, la Vérité éclate enfin, un inconnu (que l’on ne retrouvera jamais) avait soudoyé une nigaute (la femme de ménage) qui finit bien-sur par craquer. DSK est réhabilité, mieux, il est victime, et il gagne la loterie.

    Gardons bien à l’esprit que dans notre monde merveilleux, chacune de ces trois possibilités est parfaitement plausible.

  3. Trois fragilités : « L’argent, les femmes et sa judéité » : les deux premières étant les conséquences de la dernière.

  4. Ca me fait bien rigoler que les Juifs y voient un complot… Eux qui nous accusent à longueur d’année de voir des complots partout.

    L’affaire DSK est juste un fait divers qui a mal tourné pour lui, il est connu pour ça, ce fut l’affaire de trop. L’Amérique n’est pas l’Europe, on ne rigole pas avec ces choses là. En France, a contrario, une mère est capable d’aller convaincre sa fille qui a été violée de ne pas porter plainte… écœurant.

  5. Complot ou pas complot? Passer par où il en passe pour en sortir « innocent » et gagner sur tous les tableaux? ça me paraît vraiment très très très tiré par les cheveux! alors si « complot » il y avait, ce serait juste pour le faire tomber? mais pour qui? pour quoi? je crois tout simplement qu’il n’a pas résisté -une fois de plus?- à ses manières de vieux satyre! attendons les fameuses preuves matérielles qui confirmeront l’agression…

  6. Cet article est certes intéressant, mais les arrangements politico-médiatico-financiés ne sont pas nouveaux et finalement cet article ne me surprend pas outre-mesure. On connait déjà assez bien les liens étroits entre Sarközy et le groupe Dassault, par exemple.
    Si Euro-RSCG a soutenu Strauss-Kahn, pourquoi DSK est-il désormais en train de se faire lincher médiatiquement ? D’autant plus que si il a des liens avec des groupes de presse de grande envergure, pourquoi n’aurait-il pas demandé à ce que l’affaire passe sous silence? Les seuls soutients qui lui sont apportés, le sont par ses collègues gauchistes comme Moscovici ou par les médias français mais dans une moindre mesure. Alors qu’au niveau internationale, et particulièrement aux USA, la version qui prime, c’est celle de la culpabilité de Strauss-Kahn.
    Je continu donc à penser que DSK fait l’objet d’un complot et qu’il a du déplaire dans les coulisses du mondialisme. Mais comme le demandais précedemment Le HURON, pourquoi et pour qui? Je cherche des réponses et attend votre aide…
    Je n’éprouve aucune sympathie pour DSK, loin de là. Mais je suis déçu que ce site approuve la thèse officielle dans cette affaire.

  7. Comme tout le monde j’ai d’abord penché pour la thèse du complot. Mais c’est surtout les réactions de ses « amis », en particulier celle de JF Kahn, qui m’ont fait comprendre qu’il n’y avait pas de coup monté. Pour sortir des choses pareils dans les médias, faut vraiment que ces gens n’est plus aucune conscience de ce qui est normal et ne l’est pas.
    D’accord, ils ont parlé sous l’effet du choc. Pas celui de voir le copain dans le malheur, mais celui de le voir jugé comme n’importe quel citoyen.
    Ensuite, il semble qu’il ne se soit pas contenté d’une inflation, mais il a aussi forcé l’entrée d’une voie supposée à sens unique. Tout ça doit extremement douloureux, humiliant et choquant. Sauf que ce coup ci, il ne s’agit pas d’une journaliste ou d’une assistante avec un plan de carrière. La femme de chambre, qu’est ce qu’elle en a faire de DSK, qu’est ce qu’elle risque de perdre? Au pire, un job sous payé où tout les jours elle voit des richesses auxquelles elle n’aura jamais accès.
    En plus, si j’ai bien compris, là bas les procureurs se font élire, donc il faut plaire au bon peuple. Ce qui arrange la carrière des uns n’arrange pas forcément des autres.
    Dsk, il a agit comme n’importe quel délinquant qui n’est jamais sanctionné, alors qu’il est repéré depuis longtemps, il se croit invulnérable, prend de plus en plus de risques, multiplie le nombre de ses victimes, donc ses chances de faire prendre.

  8. En tout cas le fait qu’il y ai autant de gens qui s’accroche à la théorie d’un complot en France est très révélateur à mes yeux.
    Les gens n’ont plus foi en la justice, pour eux c’est à croire qu’ils sont invulnérables ou s’ils le sont c’est seulement parce que d’autres, plus influents l’ont décidés.

  9. C’est de l’abattage.C’est clair, un homme qu’on jette a la poubelle,c’est du Sarkozy en accord avec ses amis israeliens et americains.On n’en veut pas on jette.Tout le monde est content.ca ne derange personne.Au contraire ça fait rentrer du public.Sarkozy peut remonter dans les sondages maintenant.

  10. Le seul complot c’est celui du New York Post qui veut faire croire que Nafissatou est une prostituée.
    Et quand on parle de parjure de la part de Nafissatou il ne faut pas oublier qu’avant de clamer le rapport consenti DSK avait dit qu’il ne s’était rien passé du tout.
    Moi j’ai surtout honte qu’on nous dise que tout le monde veut ce mec à la tête de la France: si on ne choisi pas des gens au dessus de tout soupçon, où va-t’on?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.