Décadence : de pire en pire…

Homoparentalité et séparation : la garde de l’enfant en question

Plein feu sur le droit des familles gays et lesbiennes aux Etats-Unis ! Un ex-couple de lesbienne s’écharpe actuellement devant le tribunal de Floride pour déterminer qui aura la garde de leur petite fille de 8 ans. C’est ensemble que les deux femmes ont eu l’enfant en 2004, après que l’une d’entre elles aient fait don d’un de ses ovules pour que l’autre, stérile, puisse tomber enceinte par insémination. Depuis, sur le certificat de naissance de la fillette, seul apparaît le nom de la maman qui l’a porté.

Lire la suite

Noël : une petite fille de 7 ans reçoit… une liposuccion

Incroyable et malheureusement vrai : Sarah Burge, une maman de 51 ans, totalement addict à la chirurgie esthétique vient de proposer à sa petite fille de 7 ans, une liposuccion de 8.500 euros en guise de cadeau de Noël. Après lui avoir offert un bon pour se refaire la poitrine quand elle sera en âge de le faire, la « maman-barbie », explique sa démarche pour le moins dérangeante : « J’investis pour son bien-être futur, il n’y a rien de mal à cela« …

Lire la suite

Merci à Louloute

16 commentaires concernant l'article “Décadence : de pire en pire…”

  1. encore une jobarde asservie mentalement aux perversions « modernes » ! au lieu d’offrir une lippomachin à une gosse de 7 ans , elle devrait s’offrir un séjour en psychiatrie pour obsessions et deficience morale envers mineure qu’elle manipule déjà à se croire anormale et en besoin de chirurgie plastique pour faire plaisir à sa folle de mère !

  2. Il y en a beaucoup du même style, c’est peut-être moins grave, et encore! voyez ces gamines mannequins peinturlurées comme des prostituées

  3. y’a des parents débiles, je vois pas le rapport avec l’homosexualité. L’article est taggé « homofolie ».

  4. La SPA protège les animaux, où sont ceux qui ont des responsabilités pour protéger les enfants.
    Les parents qui font l’école à la maison, sont suivis par une camarilla de contrôleurs en tout genre ( sauf ceux de la SNCF), y compris les maires et chefs d’académie, éventuellement par les gendarmes, et doivent justifier de leurs raisons d’agir. Pourtant l’histoire démontre que ce système est le meilleur, pas de temps perdu en bus , ni en sommeil, pas de rackett et autres violences, et les résultats sont là.
    Deux poids, mille mesures.

  5. Non ce n’est pas aberrant mais bien dans la logique de l’american way of life, la plus dégradante régression bestialiste de l’histoire humaine à la conquête du monde.

  6. la seconde histoire est tout à fait hallucinante! Un bel exemple à tous ceux qui veulent copier les usa -.- »

    @lève toi:
    Vous avez omi quelques points dans votre merveilleuse liste:
    pas d’école donc pas de vision du monde alternative à celle de la famille, infiniment moins de rencontres et de contact humain, ce qui signifie MOINS D’AMIS! Si vous trouvez la SPE, dénoncez vous, pour le bien-être des enfants!

  7. @ un type que vous haïriez dit :
    Ce que vous avancez prouve que vous n’avez jamais discuté avec ces enfants. Sûr, ils ne sont pas du même monde que vous. Non trompés par leurs professeurs payés par nos impôts, ils connaissent l’Histoire, de France et mondiale. Donc politique.
    Ils ont aussi un esprit plus clairvoyant. A 6 ans ils savent lire et sont capables d’expliquer ce qu’ils lisent. Ils ne sont pas non dyslexiques. Certes, ils ne vont pas en classe de neige, classe de printemps, classe verte, etc… Mais croyez-moi ils ont une autre culture, une autre éducation que vos enfants. Un autre niveau qu’on n’a pas besoin de baisser encore et encore pour plaire à tous ceux qui viennent nous bouffer la laine sur le dos.
    Et c’est bien pour toutes ces raisons que ce type d’école est combattu. Parce que les parents remplacent les professeurs incompétents.

  8. un Type etc

    Les statistiques montrent les résultats. Les rencontres que vous préconisez ne sont pas bonnes le plus souvent, beaucoup de gosses vont à l’école avec appréhension, d’autre part, rien n’empêche de rencontrer ceux que l’on choisit, alors qu’inversement l’école impose la promiscuité la plus dure et malsaine qui soit.
    Quant à la vision alternative du monde, vous plaisantez, mêmes des personnes âgées qui ne sortent pas ou presque en ont une vision plutôt saturée.
    Des amis, pas besoin de les chercher, les rencontres les meilleures ne sont pas celles de l’école, la preuve, à tout âge, hors scolarité, on peut rencontrer et choisir ses amis avec soin.

  9. @un type que vous haïriez :
    Autrefois existaient des choses qu’on appelait « famille » et « communauté ». Ainsi un enfant, en plus de ses frères et sœurs, avait des cousins, des oncles, des voisins avec qui il entretenait des liens beaucoup plus forts que les liens qui unissent les simples camarades de classe. D’ailleurs, sachez que les grands esprits qui ont marqué la science ne sont pas issus de l’éducation nationale.

    PS : je ne hais pas les types comme vous ; mais je regrette que vous soyez aussi nombreux à marcher dans la combine.

  10. La réalité prouve en effet tous les jours que les enfants les plus cultivés, les plus intelligents, les plus épanouis sont justement ceux qui ne fréquentent pas cette « école publique » qui est une station de lavage de cerveaux.

    Les meilleurs amis ne s’y trouvent pas nonj plus d’ailleurs.

  11. @tchetnik, lève toi:
    Les meilleurs amis peuvent se trouver n’importe où, à l’école comme ailleurs!
    Mais on ne se forge pas seulement une personalité par de bonnes rencontres mais également par les gens qu’on aime pas!
    Et c’est bien mieux de voir la vie et la société telle qu’elle est dehors que de les connaitre que par la description subjective de notre entourage!
    @muku
    autrefois la majorité des gens vivaient dans un village, aujourd’hui nous vivons dans le monde, ou au moins dans notre pays!

  12. «  »voir la vie et la société telle qu’elle est dehors «  »

    C’est justement parce que nous la voyons telle qu’elle est que nous ne la recommandons pas.

    L’apprentissage se forme déjà sous la garde de gens de bon conseil, de qualité et de bonne vie, pas sous la coupe d’aventuriers escrocs.

  13. @Utqvh,

    « Aujourd’hui nous vivons dans le monde, ou au moins dans notre pays ». C’est très curieux comme affirmation. Autrefois les gens vivaient-ils hors du monde ? Ne vivaient-ils pas dans des pays ? Et quand bien même ; sous prétexte qu’aujourd’hui nous vivons dans espaces bétonnés et bitumés à mort, sommes-nous censés renoncer à la vie sociale et familiale ? Vous êtes prêt à inventer n’importe quoi pour refuser de voir l’illégitimité et la cruauté du système dans lequel nous vivons.

    De plus, en dehors de la compétition individualiste (chacun son stylo, chacun son cahier, chacun sa note…) et d’une vision extrêmement partisane et biaisée de l’histoire et de la science (révolution française, guerres mondiales, évolutionnisme…) ; le contenu de l’enseignement dispensé par l’éducation nationale est totalement creux.

  14. Il suffit de lire les nombreux témoignages du Haut Moyen-Age pour se rendre compte que les gens voyagaient à cette époque beaucoup plus qu’on ne le croit.

    La présence dans les églises en France, en Italie, en Allemagne…d’ex-votos de provenances vraiment très diverses le montre aussi.

    Nos ancêtres avaient certainement une conscience du « monde » qui valait bien celle de nos contemporains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.