Costa Rica : si le peuple risque de mal voter, on préfère annuler le référendum

La Cour constitutionnelle du Costa Rica a honteusement annulé mardi l’organisation d’un référendum sur les unions civiles entre homosexuels malgré les 150.000 signatures obtenues pour convoquer un référendum d’initiative populaire comme le requiert la loi.

La motivation de cette cour constitutionnelle est totalement ahurissante pour un état soi-disant démocratique : « Les droits des minorités qui sont issues de revendications contre la majorité ne peuvent pas être soumises à un processus de référendum où les majorités s’imposent ».

En clair, les lobbies minoritaires doivent pouvoir imposer leurs revendications malgré la volonté majoritaire du peuple!

En outre, cette Cour a estimé mardi que « les personnes ayant des relations avec une autre du même sexe forment un groupe présentant des désavantages et victime de discriminations, qui a besoin du soutien des pouvoirs publics pour la reconnaissance de ses droits ».

Après la Californie, le Costa Rica… Les peuples du monde doivent savoir que la démocratie totalitaire mondiale leur imposera de gré ou de force toutes les revendications du lobby homosexuel.

Source : AFP (Merci à Hulk)

2 commentaires concernant l'article “Costa Rica : si le peuple risque de mal voter, on préfère annuler le référendum”

  1. sans surprise c’est bonne au u s a avec l’annulation du référendum sur les mariages homo !! le peuple avait  » mal  » voté
    bref pas le sens souhaité par quelques loby gay …
    c’est un vrai scandale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.