Copé attaqué par le Conseil du culte musulman…

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a annoncé hier avoir porté plainte pour diffamation contre Jean-François Copé. Motif ? Les propos que le président de l’UMP, et candidat à sa propre succession, a tenu lors d’un meeting à Draguignan, évoquant le cas d’un jeune garçon qui se serait fait « arracher son pain au chocolat par des voyous » au motif « qu’on ne mange pas au ramadan« . Le CFCM juge en effet que de tels propos alimentent « l’islamophobie ».

Manifestement, le système dévore ses enfants. La « droite » parlementaire, soumise à la domination culturelle de la gauche, incapable de s’émanciper de l’asservissement idéologique de ses adversaires, s’est toujours fait l’écho de l’idéologie gauchisante, en relayant, sous couverts des meilleurs sentiments et de l’universalisme républicain, les anathèmes convenus contre les patriotes attachés à leur race, à leur terre, à l’héritage qu’ils tenaient de leurs pères. Copé semble s’apercevoir néanmoins, à la faveur d’une campagne électorale tout de même, que les Français ne sont pas sensibles aux abstractions philosophiques de 1789, et que la patrie, comme le disait Charette, ils ne l’ont pas dans la tête, mais sous les pieds. Et que leur culture, hé bien ils y tiennent…

Jean de Rouen


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :