« Contenus haineux » : vers une interdiction de réseaux sociaux pour les personnes condamnées?

Macron passant son grand oral devant l’organisme le plus puissant de France

La dérive totalitaire du Régime est de plus en plus en évidente et grossière.

Après les interdictions de manifestations pour certaines personnes que le gouvernement n’aime pas, il voudrait maintenant – sous le prétexte variable et fourre-tout de « haine » – violer une nouvelle liberté.

« Le calendrier s’accélère. Présent mercredi soir au dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), Emmanuel Macron a annoncé la déposition d’une proposition de loi au Parlement d’ici le mois de mai pour mieux lutter contre la haine sur internet. […] Il comprend vingt recommandations pour renforcer la lutte contre le racisme et l’antisémitisme sur Internet.

« Le combat européen doit se poursuivre, mais il est trop lent », a déploré Emmanuel Macron. Le président de la République a également révélé que les personnes reconnues coupables de propos haineux, racistes ou antisémites, pourraient être interdites de réseaux sociaux. Comme « les hooligans dans les stades ». Mais le gouvernement pourrait se heurter à des contraintes techniques. » (source BFM)

 


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :