Concurrence victimaire : les Roms aussi veulent leur part du gâteau

Avec ce nouveau film, intitulé « liberté », c’est au tour des « gens du voyage » de faire pleurer dans les chaumières :

Dans un petit village en zone occupée, Théodore (Marc Lavoine), le maire, et Mlle Lundi (Marie-Josée Croze), l’institutrice, vont aider une famille tsigane à échapper à la police de Vichy et à la Gestapo. En vain…

Tony Gatlif filme avec son cœur, ses tripes, son style incomparable, l’histoire de cette famille tsigane éprise de liberté, qui sera déportée, exterminée par les nazis. Devoir de mémoire et œuvre pédagogique intimement mêlés.

Tout est dit. Français de souche, ouvrez vos porte-monnaie, il va falloir maintenant payer…

4 commentaires concernant l'article “Concurrence victimaire : les Roms aussi veulent leur part du gâteau”

  1. En tout cas qu’ils ne se plaignent pas, depuis 1945  » la ripoublique franc…maçonne » les laissent voler, violer et truander les français de souche en toute impunité.

  2. Dans la liste des déportés du ministère des anciens combattants, il est fait mention de 17 déportés d’origine tzigane (sans mentionner si c’est pour fait de résistance ou non), on ne peut malheureusement pas parler dans leur cas de déportation ni massive ni réelle.

  3. Nous payons déjà pour les « gens du Voyage ». Les aires d’accueil des caravanes dans les communes sont aux frais du contribuables. Plus tout le reste concernant les impôts et autres.
    Et cela date justement depuis la 2nd G.M.

  4. Ils vont bien eux aussi … On les oubliera pas non plus ! Un petit reportage contemporain , simple et objectif suffirait pour definir les roublardises de ces profiteurs de toujours…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.