Chronique de la christianophobie 24/05/2010

«L’athéisme en France est une religion et l’anticléricalisme une église.» E.Berl

Chers internautes,

malheureusement cette semaine encore il y a bien des choses à dire au sujet de la christianophobie ambiante. Je commencerais par vous rapporter quelques éléments relatifs aux manifestations matérielles de la christianophobie, avant de vous en présenter des illustrations morales.

Après un bref apaisement, le mois de Mai 2010 est celui du retour des atteintes portées aux symboles chrétiens de nos paroisses. Je voudrais évoquer en premier lieu l’attaque du cimetière de Pantin en Seine Saint Denis, attaque survenue entre le 1er et le 10 Mai 2010. Plusieurs tombes ont été profanées, par des voleurs de ferrailles semble t-il. En France toujours et plus précisément à Salindres dans le Gard, un individu visiblement dérangé a porté atteinte au Christ de la façon la plus ignoble qui soit en urinant dans la chapelle du Saint Sacrement de l’église Saint André. Une attaque christianophobe d’une noblesse sans bornes, comme vous pouvez le constater.

L’anecdote qui suit peut faire figure de transition entre blasphème matériel et blasphème moral. Dans la famille « je suis cathophobe et je l’exprime avec toute la perversité qui est la mienne » je voudrais l’homosexuel! Lundi 17 Mai en Suisse, et plus particulièrement dans la ville de Sion était prévu un « Kiss-in » homo, démarche haineuse, provocatrice et visiblement devenue phénomène de mode. Initialement prévue devant la cathédrale, la manifestation a du être déplacée place de la Plantu. L’un des invertis présents sur la place, visiblement outré de ne pouvoir porter davantage atteinte à la Chrétienté a pris son destin en main, et a décidé d’aller rendre une petite visite à la communauté des fidèles, rassemblée pour les vêpres. Étant entré dans la cathédrale, il s’est alors mis à hurler des injures que je ne peux me résoudre à publier ici. Une fois arrivé devant l’autel, l’individu a baissé son pantalon et s’est mis à courir dans l’église en continuant de proférer des injures d’une obscénité sans limites. Une fois repoussé dehors, le gay luron a entamé un tour de cathédrale, frappant du pied chaque porte qu’il rencontrait. Il a tout de même été appréhendé par la police qui l’a conduit au poste de police le plus proche. Plainte a été déposée, ce qui a permis aux activistes gauchistes, sodomites et j’en passe de qualifier cet  incident  de « manipulation de l’extrême droite ». Vous saurez donc que désormais en France lorsqu’un catholique est attaqué et qu’il montre son courroux il vous faut être prudent et ne jamais oublier qu’il ne peut s’agir que d’une nouvelle invention de l’ « extrême droite »… Et voilà que la diabolisation de la droite nationale devient un support de christianophobie. Jusqu’où ira le lavage de cerveau du peuple de France ?

Je voudrais désormais évoquer un exemple d’attaque morale portant atteinte à la Chrétienté. Cet exemple concerne la ville d’Austin au Texas, où doit être interprétée une pièce intitulée « la plus fabuleuse histoire jamais entendue ». Cette pièce se repose sur une vierge Marie lesbienne et se veut être une représentation homosexuelle de l’ancien testament, représentation mettant notamment en scène «  Adam et Steve », dans leur plus simple appareil bien entendu. L’auteur de cette merveille est ô surprise un homosexuel militant qui déclarait au sujet de son œuvre : « Je voulais le Jardin d’Eden dans Central Park, et Marie comme une mère lesbienne, ce qui certainement m’aiderait à comprendre l’Immaculée Conception ». Notez que les associations catholiques locales ont réagi et qu’il est possible de les aider ici à faire annuler la représentation de cette œuvre blasphématoire faisant une fois de plus la promotion et l’apologie de la perversion.

Enfin, je voudrais féliciter et remercier tous les camarades, catholiques ou non, qui se sont mobilisés à Lyon pour défendre la cathédrale Saint Jean de la menace des invertis et autres anarchistes la semaine dernière. A leur image, continuons à répondre présents !

Mes amis, en ce lundi de Pentecôte demandons à Dieu de nous envoyer son Esprit Saint, afin d’être rendus dignes du combat que nous menons et fortifiés dans notre esprit de résistance aux pressions christianophobes qui menacent nos idéaux.

A la semaine prochaine.

Que Dieu vous garde.

Laurent,

pour contre-info.com

14 commentaires concernant l'article “Chronique de la christianophobie 24/05/2010”

  1. « Dans la famille « je suis cathophobe et je l’exprime avec toute la perversité qui est la mienne » je voudrais l’homosexuel! »

    Très bon, très bon!

  2. J’aimerais dire que je ne suis pas en colère en lisant ces lignes, mais c’est indéniable, je le suis.

    J’ai listé ci-dessous des extraits du Lévitique (un livre Saint que vous devez connaître), car il me semble que c’est dan ce même livre qu’il est écrit qu’un « homme ne peut coucher avec un autre homme » et vice versa.

    J’aimerais dire qu’au 21ème siècle, nous vivons tous un siècle éclairé, mais à l’évidence ce n’est pas le cas.
    Petite précision à KRN, 90% dans homosexuels manifestants sont pas juifs. J’aimerais savoir d’où vient ce chiffre. DE plus quel mal y a-t-il a cela? Jésus était juif.

    Maintenant, à tous ceux qui ont déjà mangé du lapin, du porc, des crustacés, de la viande saignante, qui se rase la barbe: vous êtes sans aucun doute damnés.

    Mais souvenez-vous avant tout de ce dernier passage « tu aimeras ton prochain comme toi-même », car manifester sa haine de la différence, ce n’est pas de l’amour.

    11.6
     Vous ne mangerez pas le lièvre, qui rumine, mais qui n’a pas la corne fendue: vous le regarderez comme impur.
    11.7
     Vous ne mangerez pas le porc, qui a la corne fendue et le pied fourchu, mais qui ne rumine pas: vous le regarderez comme impur.
    11.8
     Vous ne mangerez pas de leur chair, et vous ne toucherez pas leurs corps morts: vous les regarderez comme impurs.
    11.9
     Voici les animaux dont vous mangerez parmi tous ceux qui sont dans les eaux. Vous mangerez de tous ceux qui ont des nageoires et des écailles, et qui sont dans les eaux, soit dans les mers, soit dans les rivières.
    11.10
     Mais vous aurez en abomination tous ceux qui n’ont pas des nageoires et des écailles, parmi tout ce qui se meut dans les eaux et tout ce qui est vivant dans les eaux, soit dans les mers, soit dans les rivières.
    11.11
     Vous les aurez en abomination, vous ne mangerez pas de leur chair, et vous aurez en abomination leurs corps morts.

    11.21
     Mais, parmi tous les reptiles qui volent et qui marchent sur quatre pieds, vous mangerez ceux qui ont des jambes au-dessus de leurs pieds, pour sauter sur la terre.
    11.22
     Voici ceux que vous mangerez: la sauterelle, le solam, le hargol et le hagab, selon leurs espèces.

    19.26
     Vous ne mangerez rien avec du sang.

    19.27
     Vous ne couperez point en rond les coins de votre chevelure, et tu ne raseras point les coins de ta barbe.

    19.18
     Tu ne te vengeras point, et tu ne garderas point de rancune contre les enfants de ton peuple. Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Je suis l’Éternel.

  3. Mon propos est pourtant simple: nous sommes en 2010 et je viens de tomber sur un site ouvertement…homophobe.

    Pour moi la religion chrétienne est basée sur l’amour, mais certaines personnes ont une fâcheuse tendance à détourner le sens originel de cette religion.

    Mes références au Lévitique sont juste là pour démontrer qu’en terme d’opinion, on ne peut se cacher derrière des livres qui montrent leur limites (cf le couplet sur l’interdiction de manger du lapin).

    Ce site est pour moi une incitation à la haine: être homosexuel n’est pas une perversion.

  4. @ Fanny,
    Donc tu trouve tout à fait naturel l’homosexualité…? Et tu ne trouve donc rien de pervers dans ces pratiques?
    pour info, Jésus était juif en effet, mais c’était avant qu’il fonde l’Eglise, la nouvelle alliance avec les hommes..

  5. Fanny, (à moins que cela ne soit pas votre vrai prénom…)
    je remarque que vous avez l’air de connaître le milieu de la manifestation homo et que vous ne semblez pas choquée outre mesure par les atteintes portées aux catholiques… Rapporter et condamner ces actes vous choque donc tant? Devrions nous nous laisser faire? N’y a t-il rien de pervers chez un individu lorsqu’il entre dans une église, qu’il se dénude et insulte l’assemblée de la façon la plus ignoble? Il me semble que les provocations les plus basses et les plus malsaines ne sont pas le fait de cathos. Je ne crois pas reconnaitre dans cet article une incitation à la violence à l’encontre des personnes homosexuelles, mais davantage une description de faits, description critique et à la limite du pamphlet, certes. Rien de comparable à l’activisme du lobby homo à l’encontre de l’Eglise catholique en tout cas… Vous allez jusqu’à qualifier ce site d’ « ouvertement homophobe « . En vous faisant l’avocat(e) du diable vous servez ce système qui refuse toute recherche d’objectivité dans le domaine de la diffusion d’informations.
    Merci à Laurent pour ses interventions qui si elles ne plaisent pas à tout le monde dans la forme, ont au moins le mérite et même fanny ne pourra le nier, de rapporter des faits bien souvent passés sous silence!

  6. Fanny est effectivement mon prénom. Je n’aime pas me cacher quand je parle. (j’avoue ne même pas comprendre pourquoi il y a un doute concernant mon prénom.)

    En effet, je ne trouve rien de choquant à ces manifestations. Je ne trouve rien de choquant à manifester dans les rues, dans la joie, et dans le seul but de rapprocher les gens. La gay pride inclut des gays et des hétéros. C’est une commémoration pacifique et dans la joie des émeutes de Stonewall.

    Je ne trouve rien de choquant ni de pervers à être homosexuel(le). Je trouve ça tout à fait naturel d’aimer. C’est peut être une erreur de ma part de le dire sur ce site qui semble-t-il n’est pas très ouvert à l’amour quand il s’agit de deux personnes du même sexe. Je ne pense pas que l’homosexualité soit l’expression d’une perversion, sinon que dire d’Oscar Wilde, de Keynes, de Siéyès, et des tous les homosexuels qui ont été enfermés dans les camps de concentration? Qu’ils étaient atteints de perversion homosexuelle? Sûrement pas!

    Je n’ai absolument rien contre l’église catholique. Je n’ai rien non plus contre les catholiques. Je n’ai rien contre le fait de dénoncer des actes qui se sont produits, mais quand je vois qu’il est écrit le mot « menace » (« la menace des invertis ») et le mot « combat » et « résistance », je me rends compte que nous avons quelques siècles de décalage…
    Il n’y a en effet pas d’incitation à la violence contre les homosexuels, mais on les présente ici comme anormaux, dérangeants, comme si il fallait les combattre pour préserver les cathos, et ça je ne peux pas l’admettre.

  7. En fait, le fond du problème est là : tu considères que c’est normal et « naturel » que 2 hommes s’enfilent, et nous autres, non.
    Si ce n’est pas de la perversion, qu’est-ce ?
    Ton argument selon lequel ce n’est pas pervers parce que tel ou tel « grand homme » avait cette pratique, je ne le comprends pas… C’est censé prouver quoi ? Qu’on ne peut pas être célèbre et atteint d’un vice à la fois ?

    Un enfant de 5 ans sait déjà que l’homosexualité est totalement contre-nature, comme une simple observation de l’anatomie, de la psychologie et de la logique de reproduction le confirme.

    Parler d’amour pour désigner systématiquement l’homosexualité est une réthorique malhonnête. La quasi-totalité des relations homos sont éphémères et sont mûes par le seul hédonisme. par de l’égoïsme au final. Pas étonnant quand on sait que l’homosexualité est généralement

  8. En fait, le fond du problème est là : tu considères que c’est normal et « naturel » que 2 hommes s’enfilent, et nous autres, non.
    Nous avons une vision radicalement différente de ce qu’est la nature, la normalité, le bien, la morale, la réalité même.

    Si ce n’est pas de la perversion, qu’est-ce ?
    Ton argument selon lequel ce n’est pas pervers parce que tel ou tel « grand homme » avait cette pratique, je ne le comprends pas… C’est censé prouver quoi ? Qu’on ne peut pas être célèbre et atteint d’un vice à la fois ?

    Un enfant de 5 ans sait déjà que l’homosexualité est totalement contre-nature, comme une simple observation de l’anatomie, de la psychologie et de la logique de reproduction le confirme.

    Parler d’amour pour désigner systématiquement l’homosexualité est une réthorique malhonnête. La quasi-totalité des relations homos sont éphémères et sont mûes par le seul hédonisme. Par de l’égoïsme au final. Pas étonnant quand on sait que l’homosexualité est généralement dûe à un problème de narcissisme.

    C’est par amour que les catholiques refusent logiquement la promotion de ce qui est objectivement un vice : amour de Dieu, du Bien, de la morale, de l’ordre, et des autres bien sûr.
    Même des homosexuels, ce qui n’est pas facile lorsqu’ils sont militants, pour lesquels il faut prier et qu’un Etat digne de ce nom aiderait à guérir. Ce qui n’empêche évidemment pas de se défendre, de défendre notre civilisation, de défendre les nôtres à commencer par les plus jeunes.
    Surtout quand les militants « homosexualistes » viennent provoquer devant les lieux de culte.
    D’autant plus que l’on sait qu’ils iront toujours plus loin, que le vice appelle le vice, et que même lorsqu’ils auront obtenus la majorité sexuelle à 13 ans et le droit de s’empapaouter dans la rue, ils auront encore d’autres revendications.

  9. En fait, le fond du problème est là : tu considères que c’est normal et « naturel » que 2 hommes s’enfilent, et nous autres, non.
    Nous avons une vision radicalement différente de ce qu’est la nature, la normalité, le bien, la morale, la réalité même.

    Si ce n’est pas de la perversion, qu’est-ce ?
    Ton argument selon lequel ce n’est pas pervers parce que tel ou tel « grand homme » avait cette pratique, je ne le comprends pas… C’est censé prouver quoi ? Qu’on ne peut pas être célèbre et atteint d’un vice à la fois ?

    Un enfant de 5 ans sait déjà que l’homosexualité est totalement contre-nature, comme une simple observation de l’anatomie, de la psychologie et de la logique de reproduction le confirme.

    Parler « d’aimer » pour désigner systématiquement les pratiques homos est une réthorique malhonnête. La quasi-totalité des relations homos sont éphémères et sont mûes par le seul hédonisme. Par de l’égoïsme au final. Pas étonnant quand on sait que l’homosexualité est généralement dûe à un problème de narcissisme.

    C’est en revanche par véritable amour que les catholiques refusent logiquement la promotion de ce qui est objectivement un vice, un grave mal : amour de Dieu, du Bien, de la morale, de l’ordre, et des autres bien sûr.
    Y compris des homosexuels, ce qui n’est pas facile lorsqu’ils sont militants, pour lesquels il faut prier et qu’un Etat digne de ce nom aiderait à guérir. Ce qui n’empêche évidemment pas de se défendre, de défendre notre civilisation, de défendre les nôtres à commencer par les plus jeunes.
    Surtout quand les militants « homosexualistes » viennent provoquer devant les lieux de culte.
    D’autant plus que l’on sait qu’ils iront toujours plus loin, que le vice appelle le vice, et que même lorsqu’ils auront obtenu la majorité sexuelle à 13 ans et le droit de s’empapaouter dans la rue, ils auront encore d’autres revendications.

  10. Voilà qui est clairement homophobe.
    C’est donc ma dernière intervention sur ce site car je ne pourrais supporter plus longtemps un discours pareil.
    Vos arguments, votre réflexion sont d’un autre âge.
    Je désapprouve, mais je ne peux pas vous empêcher de penser ce que vous voulez.

    Ma confiance envers le genre humain en a pris un sacré coup avec ce site.

  11. En gros, vous arrêtez de discuter parce que je ne suis pas d’accord…

    Vous reconnaissez ne pas avoir de contre-arguments et c’est pourquoi vous vous réfugiez dans une imprécation « bien-pensante » et brandie comme un slogan : « homophobe ».
    Comme d’autres font avec « fasciste », « raciste », « antisémite » pour couper court à un débat qu’ils ne veulent/peuvent mener…

    Notez que le mot « homophobe » ne me convient pas du tout : je n’ai pas peur de moi (ce que veut dire ce mot en réalité), ni même de « l’homosexualité » (terme déjà impropre d’ailleurs). Je ne l’aime pas, comme tous ceux qui ont gardé un bon sens naturel, ce qui n’est pas pareil.

  12. Dernier commentaire sur ce site, cette fois je m’y tiendrais:

    si je n’argumente pas c’est que je sais bien que nous pensons bien trop différemment pour que mes arguments vous fasses ne serait-ce que réfléchir sur vos convictions, qui à l’évidence ne sont pas les miennes.

    Je suis peut être bien pensante? Je n’ai pas de bon sens?

    Et bien je préfère l’être. Il n’y a pas de débat possible entre deux personnes qui ne se comprennent pas et je ne vous comprends pas.
    Les homosexuels sont des gens normaux.
    Sur ce point nous ne sommes pas d’accord, et à partir de là argumenter ni changera rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.