Chronique de la christianophobie 15/11/12

« Vous serez détestés de tous à cause de mon Nom, mais pas un cheveu de votre tête ne sera perdu. C’est par votre persévérance que vous obtiendrez la vie. » Luc 21,5-19

Chers internautes,

cette semaine ne déroge pas à la règle. Les chrétiens et leurs lieux de recueillement sont de plus en plus régulièrement pris pour cibles, et ce dans une indifférence des plus symptomatiques.

Tout d’abord, je voudrais évoquer le cas d’Asia Bibi, une mère de famille pakistanaise condamnée à mort le 8 Novembre par un tribunal pakistanais pour avoir blasphémé. Elle avait été arrêtée en juin 2009 pour avoir osé parler de sa foi avec ses collègues de travail. Vous noterez, comble de l’impertinence, que la jeune femme a osé affirmer devant témoins « Notre Christ est le vrai prophète de Dieu ». Le Figaro est le seul média français à avoir relaté les évènements (hors médias chrétiens), ce qui serait fort louable si les rédacteurs n’avaient « oublié » de mentionner les atrocités subies par Asia avant d’être enfermée. Sachez que cette femme a tout d’abord été tabassée par des femmes de son village avant d’être promenée sur un âne, le visage noircit. Cette mère de quatre enfants aurait ensuite été battue puis violée par plusieurs hommes, dont plusieurs imams selon les témoins. Pour l’instant seul le ministre italien des affaires étrangère a réagi, en demandant la grâce d’Asia Bibi. Mais que font tous ces organismes prétendant sauver la veuve et l’orphelin et à qui les occidentaux donnent des fonds pour soulager leur maigre conscience?

Aux États-Unis, les ennemis du Christ ont entamé une vaste campagne christianophobe à l’approche de la fête de Noël. Ainsi, plusieurs organismes font de la publicité contre le Noël chrétien notamment en répandant des affiches aux slogans bien particuliers. Ainsi, les américains pourront admirer dans les abris bus des slogans tels que « Vous ne croyez pas en Dieu ? Bienvenue au club ! » ou encore « Vous savez qu’il s’agit d’un mythe. Cette saison, célébrez la raison ». Notez également que ces organismes font pression sur les représentants de l’État pour qu’aucun symbole chrétien n’ait sa place dans les bâtiments publics, ce qui n’est pourtant pas contraire à la Constitution si ces objets sont payés avec des fonds privés.

En France également, la christianophobie est en hausse constante.

Au début du mois de Novembre, l’église Saint Jean à Avignon a été prise pour cible par des individus qui ont tenté d’y mettre le feu. Notez que la paroisse subit depuis plusieurs semaines des menaces et des profanations telles que des jets d’excréments sur la façade de l’église, ou encore des tags insultants pour les catholiques. A la fin octobre, un individu étant entré dans l’église a commencé d’uriner sur le parvis tout en annonçant aux paroissiens qu’ils allaient se faire griller, eux et leur église. Vous ne serez pas surpris d’apprendre que plusieurs paroissiens ont déjà été violentés au motif qu’ils étaient des « sales blancs » et des « sales français de merde ». Quand on pense au tollé médiatique que provoque une simple allusion islamo-critique par exemple…

Toujours dans le registre des profanations anticatholiques observables sur le sol français, je voudrais conclure en évoquant le cas d’un calvaire profané dans les Pyrénées Atlantiques le weekend de la Toussaint. Ce calvaire, nommé « croix du Palin », a été retrouvée le dimanche au matin orné d’une tête de porc, fixée à la croix avec de la ficelle. Mauvaise blague ou symbolique raciste, toujours est-il que le maire de la commune de Bellocq a déposé plainte.

Mes amis, le martyr des chrétiens n’est pas une réalité lointaine et abstraite. Ce martyr gagne en intensité et se répand de façon de plus en plus brutale en Europe et en particulier sur le sol français, dans l’indifférence la plus totale. Prions pour nos martyrs chrétiens du XXIè siècle.

A la semaine prochaine,

Que Dieu vous garde.

Laurent, pour contre-info.com

2 commentaires concernant l'article “Chronique de la christianophobie 15/11/12”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.