Christian Vanneste contre la liberté d’expression et pour la loi Gayssot

Christian Vanneste (député UMP du Nord en vogue dans certains milieux droitistes et catholiques) affirme dans un entretien au Nouvel Obs, après avoir dénoncé la loi Taubira :

« En revanche, en ce qui concerne la loi Gayssot, je faisais partie de la commission sur les lois mémorielles et j’ai été très sensible aux arguments de monsieur Badinter. […] Celui qui remet en cause la shoah remet en cause le procès de Nuremberg. C’est un argument qui mérite qu’on en tienne compte c’est pour cela que je suis moins enclin à supprimer la loi Gayssot. »

Cette loi liberticide rédigée par le communiste stalinien Gayssot a été votée en 1990 et bien sûr jamais abrogée par les diverses assemblées de droite.

Elle prétend « réprimer tout propos raciste, antisémite ou xénophobe », c’est-à-dire, dans les faits, toute critique de la politique d’invasion migratoire et de l’influence de certains lobbies.  Son délirant premier article stipule que « toute discrimination fondée sur l’appartenance ou la non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion est interdite », sachant que le principe de discrimination (c’est-à-dire choisir) est à la base de la vie sociale, comme de toute communauté nationale.
Par ailleurs, elle criminalise ceux qui exprimeraient leurs doutes sur ce que les médias appellent la Shoah.

Source
Merci à Elsasser

Commentaires

commentaires

  1. Pas de commentaires



Close
Rejoignez Contre-info sur facebook et restez informé facilement !
Merci de cliquez sur le bouton Facebook ci-dessous (puis cette fenêtre ne s affichera plus)