C’était un 4 décembre : mort de Maurice Barrès

Le grand écrivain patriote Maurice Barrès s’est éteint le 4 décembre 1923 à son domicile de Neuilly.
Il fut l’un des principaux fondateurs du nationalisme français moderne.
« A ma mort, il faudra me conduire dans l’ombre du clocher de Sion[1]la colline de Sion, en Meurthe-et-Moselle, avait été pour Barrès une puissante source d’inspiration, et il l’avait célébrée dans son roman La Colline inspirée. […] J’ai soif d’éternité ».

« C’est une colonne qui s’écroulait » selon le mot de Maurras.

Régionaliste lorrain et nationaliste français, il laisse une œuvre littéraire considérable et un riche héritage politique, même si d’un point de vue contre-révolutionnaire, un devoir d’inventaire s’impose.

Barrès développe une mystique nationale et se fait le chantre, lyrique, de l’enracinement.

Nous recommandons la lecture des Déracinés, pour le bagage de tout Français cultivé.
Yves Chiron a écrit une solide biographie de Barrès, disponible ici.

Autres livres de et sur Barrès : voir ici.


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

References   [ + ]

1. la colline de Sion, en Meurthe-et-Moselle, avait été pour Barrès une puissante source d’inspiration, et il l’avait célébrée dans son roman La Colline inspirée.

12 commentaires concernant l'article “C’était un 4 décembre : mort de Maurice Barrès”

  1. Romain Rolland avait raison contre Barrès et les bellicistes . En 1914 l’Europe s’engageait dans une entreprise dont elle ne se relèverait pas .Elle se suicidait .

  2. ça laisse rêveur de penser à ce qu’aurait pu être notre pays, si les gens avaient acceptés pour héros Paul Déroulède à la place du socialiste Jaurès, Maurice Barrès à la place de l’anglophile Clémenceau ou Charles Maurras à la place de crape comme Léon Blum. Notre histoire eut été certainement plus morale et plus noble et notre avenir plus serein.

  3. Son « Colette Baudoche » est aussi disponible gratuitement en PDF sur le net.

    Notre nation peut encore produire de tels hommes, il n’est pas interdit d’espérer. Le rêve est facteur de légitimité.

  4. Albert: la guerre de 1914 1918 (en fait 1914/1945)… se serait arreté en «  » »1915″ » » » si le cartel bancaire de 1913 qui appartient à la communauté organisé « que l’on a pas le droit de dénoncer » n’avait pas donné des crédits illimités et extravagants aux deux belligérants virtuellement ruinés!(fermé le ban).

    Carthoris: Les nationalistes Français sont toujours d’accord pour ne jamais etre d’accord…c’est là le problème!

    L’été dernier j’ai été invité par troisième voies à Tarbes et je portais un maillot de corps jeune nation. On m’a fait comprendre que j’avais la gale …que Yvan Benedetty était un salopard …que j’étais probablement un espion …

    Dernier exemple manifestation à Bordeaux du renouveau Français: Je demande à un identitaire de porter le drapeau fournit par le renouveau pendant que je vais faire pipi… Bilan 10 minutes de combat car:

    « nous n’avons pas les memes valeurs »

    Bon je ne te parle pas du FN, là il y a de quoi rire…

    Bref c’est pas comme cela qu’on va avancer.

    Au fait le renouveau Français près de chez moi vous avez des gens sérieux pour faire équipe?

    bhen oui, j’ai fait mon coming out: un grand drapeau avec 50 fleurs de lys sur fond bleu et semble t-il cela rappelle à certain nationaux les heures sombres de l’histoire!

  5. Apprécier Barrès sans le lire.
    « Je traversais alors, écrit Maurras, une petite crise qu’il est difficile de définir. La délicieuse brousse parisienne, les franchises sans limites de ce vaste désert d’hommes, le contact d’un certain nombre d’étudiants, de jeunes journalistes et de petits rapins, les uns mes compatriotes, les autres, amis de mon frère, avaient fini par me communiquer, pour quelques saisons, d’assez mauvaises habitudes de langage et de tenue, un débraillé de brutalisme bohème qui permettait de me libérer des anciens plis de l’éducation… Jusqu’où cela est-il allé ? Je ne sais. Or, nous suivions, Barrés et moi, la pente des rues qui conduisent à Notre-Dame de Lorette. Soudain, il fit un mouvement, se redressa, le dos au mur et s’effaçant devant une dame qu’il ne connaissait évidemment pas : ni très jeune, ni très jolie, ni très élégante, une dame pourtant ! Mon compagnon faisait ce qu’on m’avait appris à faire, ce que j’avais toujours fait et que j’étais en train d’oublier.
    Ainsi le rappris-je instantanément. La fierté, la délicatesse et le goût que la personne de ce Barrés rayonnait, me ramenait vers le pays natal, et je lui en vouais ma reconnaissance secrète : c’en fut fini du mauvais ton pour lequel je m’étais encanaillé un peu de temps. »

  6. Rien à voir avec Barrès, mais je suis en train d’écouter la revue de presse de Pierre Jovanovic, il reçoit Laurent Louis, dont vous avez déjà diffusé quelques (bonnes ) interventions au parlement Belges.
    Certes sur le plan économiques ils dénoncent les lobbies franc-mac, bilderberg etc. Très bien!
    Mais en revanche son discours sur l’immigration est quasi Mélanchonique!!
    Je viens de faire une recherche vite fais sur google, et je m’aperçois que ce type certes proche de l’ami Dieudo mais a rejoint le parti ISLAM, avant de s’en faire exclure.
    Alors je pense qu’il serait bon de présenter le pedigree de ce personnage qui a du très bon et du très mauvais, pour éviter que ce monsieur ne dupe de sincère Nationaliste, Belge notamment.

  7. Bonjour,
    oui nous avons passé 2 fois des interventions de Laurent Louis, qui semble complètement perdu politiquement (et philosophiquement).
    A l’occasion nous le préciserons.

  8. Le vrai Nationalisme français est sans aucun doute celui de Barrès , c’est un nationalisme charnel du sang et du sol , un nationalisme mystique et tellurique , un Nationalisme qui se fait le chantre des Patries Charnelles qui constitue la France et son génie, l’anti-thèse totale du jacobinisme étatique et matérialiste , Honneur a Maurice Barrès ce mystique païen du sang et du sol celte de Lorraine et de France !

  9. Lisons Barrès , Vincenot , Giono , Saint-Loup , lisons ses chantres de la terre et du sang , des Patries Charnelles de France et d’Europe!

    Sang et Sol!

  10. Super casse couille a mille fois raison . Qui le sait ?
    Quasiment personne .

  11. Barrès n’a rien compris à son temps .
    La guerre entre peuples européens annonçait pourtant ce que nous vivons aujourd’hui , l’agonie programmée du monde blanc .
    Qu »on ne prétende pas que nul ne voyait rien venir .

  12. Barrès avait compris beaucoup plus que la plupart de ses contemporains.
    Mais de toute façon vous n’êtes pas nationaliste, donc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.