C’était un 3 juin…

1098 : les Croisés libèrent la cité d’Antioche des infidèles.

1425 : le pape Martin V impose par la bulle Sedes apostolica aux juifs de porter un insigne distinctif et leur interdit les emplois publics.

1785 : après les remontrances du clergé au roi, le Conseil d’État interdit la réédition des œuvres de Voltaire. Le duc d’Orléans (franc-maçon et futur Philippe-Egalité), accoutumé à braver l’opinion religieuse, rend cet arrêt illusoire en permettant, dans l’enceinte de son palais, la vente des ouvrages proscrits.

Perte des deux provinces : Le Souvenir, statue à Nancy.

1871 : l’Alsace et une partie de la Lorraine sont annexées par le Reich allemand.

1937 : mort dans un accident d’avion du général Mola, chef de l’armée nationaliste du nord de l’Espagne.

1940 : la Luftwaffe bombarde Paris : 254 morts et 650 blessés.

1948 : à la suite de la victoire du bloc nationaliste afrikaaner, le 26 mai, le docteur Daniel François Malan forme un gouvernement fondé sur le développement séparé des différentes ethnies (apartheid) en Afrique du Sud.

1968 : âgé de 30 ans, Roger Coudroy, jeune ingénieur français de Peugeot engagé dans les brigades européennes du belge Jean Thiriart, est abattu par Tsahal au sein d’un groupe de fedayin. Il est le premier Français, et sans doute Européen, à mourir auprès des combattants palestiniens.

Source Éphémérides nationalistes