C’était un 26 février 1781… Marie-Antoinette et la franc-maçonnerie

La reine Marie-Antoinette écrivit ce jour-là une lettre très significative à sa sœur Marie-Christine, dans laquelle apparaissait toute l’ignorance que la cour de France avait de la dangerosité de la Franc-maçonnerie :
« je crois que vous vous frappez trop de la Franc-maçonnerie… Ici, tout le monde en est ; on sait ainsi tout ce qui s’y passe ; où est donc le danger ?
Ces jours derniers, la princesse de Lamballe a été nommée grande maîtresse d’une loge ; elle m’a raconté toutes les jolies choses qu’on lui a dites. »

Une naïveté et une méconnaissance de la structure et du fonctionnement réels de la secte, que paieront cher la monarchie et l’aristocratie.

La princesse de Lamballe, amie de la reine, sera atrocement mise à mort par la maçonnerie 11 ans plus tard (voir ici).


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

8 commentaires concernant l'article “C’était un 26 février 1781… Marie-Antoinette et la franc-maçonnerie”

  1. Un assassinat atroce suivi de mutilations… le sexe découpé de la princesse fut aussi promené au bout d’une pique. La fureur de la canaille n’a pas de limite. Un acte de « bravoure » dont la République ne se vante pas trop…

    (Lire à ce sujet de François Brigneau « La Terreur mode d’emploi 1792-1794 »)

  2. Pour entrer chez ces frères-là, il faut renier sa foi catholique et louer le grand maître de l’Univers.
    Il y a des « messes », des messes noires évidemment pour toujours se souvenir qu’un seul maître il y a.

    Tout est dans la finesse des mots employés afin de mieux tromper ceux qui s’intéressent à ce milieu. Je me rappelle une collègue de travail qui se vantait d’avoir son mari franc-mac. C’est un bon milieu, on s’y rassemble avec beaucoup de fraternité et de convivialité (tiens donc !…), beaucoup de chaleur (je préfère le feu du Saint-Esprit pour ma part), il y a effectivement des cérémonies mais pas de messe (encore heureux !) Pauvres âmes qui se laissent berner par les mots du monde.

    Le singe de Dieu….

    Et un plus pour eux : ils ne dénonceront jamais un frère qui fait ses petites affaires à côté. Non seulement ils ne le dénonceront jamais si l’affaire est portée au grand jour mais pour se préserver eux-mêmes ils mettront tout en oeuvre pour le défendre afin qu’aucune éclaboussure ne jaillisse et ne rejaillisse.

    Les loups se ne mangent pas entre eux.

    Quant aux atrocités que ces gens-là ont commises et commettent toujours, ce sont les mêmes aujourd’hui qui s’indignent pour les criminels en raison… du principe de présomption d’innocence !… Quand on pense aux millions d’enfants tués dans le ventre de leur mère pour la simple raison qu’ils risquent d’être anormaux ou parce qu’on ne veut pas d’eux à ce moment-là, pour tous les malades incurables qu’ils veulent tuer, pour tous les vieux, les handicapés, etc…. ça fait frémir quand même, non ?

    Ils veulent faire oublier Dieu et pour cela que font-ils ? Ils inventent une nouvelle religion : la Laïcité ! Allez on plante un arbre… Allez on fait une marche blanche…. etc….

    Si seulement l’Eglise avait su garder le cap au lieu de se laisser entraîner dans cet abysse de perversion moderniste !

  3. Maurice Caillet, dans son livre « J’étais Franc-Maçon », décrit assez bien la façon dont il a été recruté, les rites du GOF, jusqu’à sa conversion à Lourdes.

    Quoi qu’il en soit, Louis XVI et ses prédécesseurs ont été des rois bien naïf.
    Il semble bien que seul la consécration de la France au Sacrée Cœur de Jésus puisse nous sauver des puissances du mal.

  4. Mgr Delassus- le problème de l’ heure – ESR-bp:220
    Claudio Jannet

    « quand on parcourt les listes des Loges dans la seconde moitié du XVIII° siècle,on est frappé du nombre relativement considérable d’ ecclésiastiques et de religieux qui en font partie.


    leurs discours respirent le naturalisme, l’exaltation de la raison humaine,
    la religion révélée est passée sous silence ou noyée dans des phrases creuses « 

  5. Un très grand et honorable frère du Grand Orient De France qui a beaucoup œuvré pour la révolution et qui l’a payé de sa personne et même j’oserai dire de sa tête.
    Un très grand GODF que tout le monde oublie
    j’ai nommé …..
    le bon docteur GUILLOTIN l’inventeur de la guillotine
    que du beau monde dans le GODF

    sans oublier les  » bains et les fours de la république  » pour l’extermination des vendéens
    sans oublier l’affaire des fiches ( le fichage avant celui du gouvernement pétain)
    Et sans oublier les services rendus à paris par le GODF aux formations les  » jeunes turcs » les génocidaires du peuple arménien .

  6. Les « frères » disent que cette citation est fausse. Quelles en sont les sources ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.