C’était un 17 décembre…

1851 : dans le Constitutionnel, un article donne une explication à l’origine du nom « Marianne », symbole de la République française. Après avoir donné quelques détails sur les sociétés secrètes qui s’étaient multipliées avant le coup d’Etat, l’auteur indique qu’il existait plusieurs mots de passe – un par société secrète -, mais qu’un seul avait été adopté comme signe de reconnaissance par tous : Marianne.

1911 : première réunion du Cercle Proudhon, première tentative d’union des forces révolutionnaires de droite et de gauche en vue d’un syndicalisme à la fois socialiste et nationaliste.
Le cercle était animé par Jean Darville, Henri Lagrange (tué en 1915), Albert Mair, Henri de Marans, André Pascallon, Marius Régnier et Georges Valois. Les Cahiers du Cercle Proudhon paraîtront de janvier 1912 à janvier 1914. Ils ont été réédités récemment.

1958 : décès de Pierre-Antoine Cousteau, frère du commandant Cousteau et ancien journaliste à Je suis partout.
Il fut membre de la Milice et du PPF, continuant à s’engager et s’exposer jusqu’à la fin de la guerre.
A la « Libération », il est condamné à mort puis gracié, et emprisonné. Libéré en 1954, il reprend des collaborations (Rivarol, Dimanche matin, Charivari, C’est-à-dire et Lectures françaises). Il est aussi l’auteur de pamphlets comme Après le déluge, L’Amérique juive, Hugothérapie, Proust Digest ou Les lois de l’hospitalité. Une biographie lui a été consacrée par son fils et son journal de prison vient d’être édité : Intra-muros.

Source : Ephémérides nationalistes

6 commentaires concernant l'article “C’était un 17 décembre…”

  1. Ofmar, le retour? 😀

    Belle photo de l’illustration du Delacroix de notre bon vieux billet de 100 balles! ah! cachez ce sein que je ne saurais voir 😀 sans déc’ en Iran les nénés de la Marianne avaient été censurés… pas de nichons folichons au pays des torchons 😀 on dit que ça s’est amélioré, j’ai pas été voir, et Ahmadi m’a rien dit… 🙁

  2. C’est vrai que j’en suis resté au billet de 100 balles!
    Comme je ne suis plus un perdreau de l’année j’en ai marre de visualiser un prix en monnaie d’occupation, de le multiplier mentalement par 6, d’ajouter 10% et d’arrondir au chiffre supérieur.
    Mais si ça peut me prémunir d’un Alzheimer…
    Et puis rien n’est perdu: peut-être verrons-nous sur les nouveaux billets de 2012 les nichons folichons d’une présidente en exercice.
    N’en déplaise à Ahmadi qui ne me dit rien non plus.
    Quel cachotier.
    Sournois?

  3. Au mess des officiers-mariniers de la BAN LE BOURGET, en 1967, le pastis était à 50 centimes…. de franc…. pas d’euro.
    Nous autres célibataires on y passait notre temps à griller notre solde parce que nous remplacions systématiquement les « collègues » mariés pressés de rejoindre leur famille.
    Putain!
    Tous les week-end (?) on était seuls maîtres à bord!

  4. l’Abbé Baruel dans son « Mémoire pour servir à l’histoire du Jacobinisme  » donne une toute autre origine : avec force de preuves dans son mémoire…

    Marie Anne Goués ancienne prostitué de Versailles, teneuse de guillotine, avait énormément de gouaille (en 2010 = Grande Gueule)avait des accointance jusque dans l’Assemblée dite  » Nationale »

    Marie Anne donnant Marianne

    Goués : cela ose me faire penser à l’Abbé Pierre, plein de piété a géométrie variable… ayant refusé les tombes lorsqu’il était députés au Valeureux soldat d’Indochine, aux valeureux de la Charlemagne

  5. Comment tuer la vierge Marie …remplacez la par Mariane!
    Comment tuer dieu …remplacer le par le grand architecte de l’univers.
    Comment tuer les Français …remplacez l’ethnie française par des citoyens français de papier.

    ça y est l’empire invisible à gagner …bientot l’utérus masculin et la théorie du gender!
    Putain merde grand-père je comprends mieux ton engagement durant la guerre, tu avais raison le 8 mai 1945 on a pas égorgé le bon cochon!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.