Catholiques indignés : peut-être qu’après tout l’air du temps c’est eux

Un gauchiste dépité raconte la contre-manifestation face à Civitas à Toulouse. Extraits :

« Les intégristes sont venus avec des centaines de cierges. Une sono. Un orchestre. On a l’air bien cons à 40 avec nos capuches, incapables de couvrir le son amplifié de la prière. Ils sont en confiance. On éteint quelques cierges, et les dialogues qui s’ensuivent nous mettent dans une position rhétorique de réaction, acculés dans l’énervement et les insultes. Le front démocrate est coincé à 200 mètres de là, et on se retrouve minoritaires à subir les bondieuseries de près. Un peu comme si l’air du temps, c’était eux. Et peut-être qu’après tout l’air du temps c’est eux, et que ce soir on le prend en pleine gueule. Les flics et les journalistes se marrent en nous regardant ; les premiers repèrent des visages au passage. Quelques jeunes identitaires, qui connaissent les prières par cœur, repèrent quant à eux des « connaissances » antifas. Pour plus tard. Eux sont hilares, et nous sommes crispés.


[…] Et même du côté de celles et ceux qui ont pu approcher la prière et susurrer des gémissements de jouissance aux oreilles des « pieu-ses » : n’oppose t-on pas notre propre caricature à la leur ? Comme si nous n’étions « constitués » que de jouissance et de progressisme… En réalité l’humour des slogans était à la mesure de l’impasse. Salvateur et dérisoire. […]

[L]a venue de Civitas, ce jour-là, nous a fait apparaître – j’en étais – comme une bande d’abrutis lambda. Qui meugle. Qui tape. […] Aux prières d’un jeune homme brandissant un chapelet, il est aisé, voire agréable, de répondre par l’insulte et la violence. Beaucoup moins par le débat. […] Mais en allant plus loin, on pourrait se poser d’autres questions, au moins entre nous. […] [A]gir comme si un positionnement anticapitaliste suffisait à se prémunir de l’infection judéo-chrétienne, c’est risquer de remplir le vide laissé par l’absence d’un système de croyances aliénant par un autre système de croyance. Peut-être même aussi aliénant. »

source : Le Salon Beige

32 commentaires concernant l'article “Catholiques indignés : peut-être qu’après tout l’air du temps c’est eux”

  1. «  »On nous dit que nous sommes les suppôts des vieilles superstitions ; faut rire! Mais en face de ces démons qui renaissent de siècle en siècle, sommes une jeunesse, Messieurs! Sommes la jeunesse de Dieu. La jeunesse de la fidélité! Et cette jeunesse veut préserver pour elle et pour ses fils, la créance humaine, la liberté de l’homme intérieur.” »

    Athanase Charette de la Contrie

  2. C’est très beau!
    Quelle dialectique!
    Retournement d’arguments.
    Va jouer dans ta cour avec les gamins de ton âge!

  3. Aveu d’impuissance, franchement c’est bandant! et si la Vérité commençait à se révéler d’elle même à travers ces paumés… pitêtre..

  4. sic :

    « La venue de Civitas, ce jour-là, nous a fait apparaître – j’en étais – comme une bande d’abrutis lambda. »

    Un terrible (et salvateur ?) moment de lucidité !

  5. Comme si nous n’étions « constitués » que de jouissance et de progressisme… (sic): criant de vérité.

    Peut être que c’est un « infiltré », faux gauchiste, vrai catholique.
    Ou alors, c’est un abruti qui, après 10 ou 20 ans de pseudo-militantisme se rend compte qu’il a paumé une grosse partie de sa vie. Les beaufs aussi peuvent s’améliorer avec les années :)) .

  6. Le problème de ce monsieur, c’est que les croyants qu’il voit, ne sont pas le type de ceux qu’on lui a décrits au lycée et dans sa famille. Comme il est sincère, il le dit. Mais notez qu’à la fin de son texte, il retourne dans son « trip » idéologique. « anticapitaliste » « infection judéo-chrétienne », cela lui colle à l’esprit. Il ne s’aperçoit pas qu’il devrait se libérer de ses carcans idéologiques et comprendre qu’il faut aimer et admirer et non critiquer et dénigrer systématiquement.

    Cela dit, il se trompe également sur « Civitas » qui n’est pas le seul mouvement à participer à ces sympathiques manifestations. Des gens de toutes croyances sont également présents. Mais là encore, il est esclave de ses sources.

    Enfin, soyons optimistes, il est sincère, et, en cela, il est sympathique. On peut admirer chez lui sa courageuse tentative de libération réussie, au moins en partie.

  7. Quand ?, quand donc, pourrez-vous enfin comprendre que le Malin vous agite pour son compte ?

    Nous vous prions de lire cette page : CN-2011-08, L’Époux-Père commence par se réformer, puis, réforme humblement Sa Maison, et Dieu donnera la Victoire !
    À l’adresse : http://restaurationdelafamille.blogspot.com/2011/11/cn-2011-08-lepoux-pere-commence-par-se.html

    Lisez !, lisez surtout son renvoi, APPEL AUX FIDELES QUI MANIFESTENT ; ou alors, allez ‛tranquillement’ là où vous voulez aller de volonté certaine : vers l’abîme éternel !

    En effet, « Nul ne se sauve ou se damne sans l’avoir voulu de volonté certaine ! » (voir point 7B6b, « Si nous ne sommes pas vraiment Intransigeants, nous transigeons ! », à l’adresse : http://restaurationdelafamille.blogspot.com/2008/09/restaurer-la-dignit-de-la-femme-par-sa.html )

    Pour la Vérité,
    QJSIOJC

  8. Lorsqu’ils manifestent nous ne venons pas les déranger ! Nous respectons leur façon de voir les choses mais nous défendons que l’insulte religieuse scandaleuse soit financée par nos impôts publics via le ministère de la culture dans un Etat dit laïc et se devant d’assurer le respect mutuel dans les différentes composantes religieuses ou athée de la Nation et là ils devraient être au moins d’accord avec nous.
    Nous avons tous de la famille, des amis de gauche, certains au NPA parfois plus honnêtes que d’autres soi-disant plus proches dits de droite, de la fausse droite pseudo chrétienne franc-maçonne donc absolument pas catholique (UMP).
    Aidons-nous et l’ennemi sera renversé car dans l’armée de Clovis personne n’était forcé à conversion seuls quelques milliers de sicambres furent baptisés à la Noël 496 le reste de l’armée resta païen.

  9. L’armée de Clovis!…
    Ont croît rêver.
    On est carrément en 2012 après Jésus Christ.
    Je me trompe ou quoi?
    J’ai été soldat professionnel de l’armée française.
    Clovis, je m’en bats l’oeil avec une patte d’alligatoir femelle.
    Vous vivez dans quel monde, bande de n….

  10. Clovis est quand même à l’origine de notre nation et de son patrimoine, de par son choix spirituel. En tant que Français on le commémore comme Saint Vladimir en Russie, Grégoire l’Illuminateur et Tiridate en Arménie, Patrick et Laoghaire en Irlande…

    Défendre une nation avec sa culture et sa conception particulière du monde implique qu’on s’en souvienne de l’origine.

  11. La France a le droit d’être catholique et de se souvenir de Clovis, ainsi que de tous ses héros catholiques ou non.

    Vive, le Christ qui est roi de France ! C’est notre choix, c’est notre droit et c’est notre devoir.

  12. @OFMAR: on peut soit faire d’emblée la « chasse au dahu » et tout faire capoter vue l’hostilité ainsi générée par notre intransigeance forcenée même si on a raison, ou tout recommencer à zéro en tenant compte de la difficulté politique inouïe qu’a représenté pour Clovis sa conversion avec ses sicambres, reniant ainsi la loi des dieux francs : « brûle ce que tu as adoré, adore ce que tu as brûlé » lui enjoignait le pape.
    Notre-Dame nous a indiqué qu’il nous fallait revenir aux sources de notre Patrie, c.à.d refaire peu ou prou le même parcours. Nous aurons des musulmans dignes dans l’armée du futur roi, cela m’avait surpris, puis en priant j’ai compris comment Dieu voulait qu’on agisse sans tromper quiconque ni forcer personne si ce n’est par notre droiture souple et charitable.
    Je connais nombre de « gauchistes » qui sont des gars très bien, qui n’ont pas eu notre chance pour l’heure de comprendre.
    Quant à l’armée française, il y a longtemps qu’elle obéit aveuglément au NWO via ses officiers fr . . . et à présent les sous-off surtout dans la gendarmerie ce qui n’était pas encore le cas il y a quelques années encore. Le principe hégélien « du bon pas bon » est typique du jeu maçonnique…
    Après tout ce sont bien les prêtres et le peuple élu qui ont crucifié le Christ… tout comme nous aujourd’hui sommes victimes d’une église qui n’a pas fait son travail depuis des générations et pas seulement Vatican 2 mais déjà sous les rois (François 1er, Louis XIV, XV parmi les plus infects).

  13. Quand un gauchiste se remet en question et s’interroge sur les pseudo-combats qu’il mène en s’imaginant ainsi « lutter » contre le Capitalisme et « la-bête-immonde-au-ventre-encore-fécond » (!), c’est tellement rare & saugrenu que ça en devient émouvant, comme si le neuneu fanatique s’éveillait à l’intelligence et au réalisme (le réalisme, la grande peur des gauchistes)….

    Le gauchisme est une secte et ceux sont ses propres suppôts qui s’acharnent à se comporter comme des fanatiques.

    Une religion digne de ce nom prône la juste mesure & la bienveillance, reniant tous fanatisme: telle se doit d’être le Christianisme (même si certains de ses dévots ne le comprennent pas ainsi), le fanatisme étant l’apanage des sectes et des tarés.

    A noter que historiquement, le Christianisme fût la première (la seule?) religion à s’élever contre l’exploitation de l’Homme par l’Homme; la gauche n’as RIEN inventé de ce coté-là.

    Ça redonne foi en l’homme quand l’intelligence & la bienveillance triomphent là où on ne s’y attend pas hé hé hé! 🙂

    Il y a plein d’exemples dans l’Histoire d’individus autrefois ennemis du Christ et même de Dieu qui ont ensuite -par je ne sais quel miracle- trouvé la Foi et se sont converti au Christianisme ou ont plus simplement abjuré leur athéisme & leur haine de Dieu.

    A chacun son chemin de croix. 😉

    Vas-y petit, continue! Tous nos encouragements, t’es sur le bon chemin! 🙂

  14. Avec la plus grande des volonté, on ne peut pas éternellement se couper de la réalité: elle finit toujours par revenir à vous. La réalité est terriblement réactionnaire.

  15. Miracle de la science, les deux neurones de son cerveau ont fini un jour, après deux décennies d’errance, à se rencontrer…

  16. Vrai visage?
    Je suis à l’automne de ma vie.
    J’ai été soldat.
    Je n’ai pas connu personnellement le nommé Clovis.
    Et je m’en tamponne.
    Je n’ai pas obéî aveuglément à mes chefs.
    Quand vous têtiez votre mère, j’étais détenu dans un camp ouvert pour ceux de mon acabit par Charles…. la Grande Zohra.
    Ca vous dit rien?
    J’en ai rien à foutre.

  17. Clovis….
    Je me suis renseigné.
    Saint Remi et tutti quanti.
    Clotilde.
    Dites-moi: il n’aurait pas été un peu mené par la queue, votre Clovis, comme le plus vulgaire Strauss, ancien futur président de la république française?

  18. Clovis est notre référence, la vraie patrie? il la représente- Nous ne pouvons nous tamponner de ceux qui ont fait notre histoire,sinon on vit avec son temps (comme ils disent!)et l’on admet, sans complexe la culture moderne, culture de mort s’il en est, puisque nous aurons perdu toutes nos références. Ceux qui luttent s’appuient sur l’histoire de la France chrétienne.

  19. ah ah , le haut parleur de la sono, comme chez les communistes qui tympanisent les rues et se couchent pour toujours plus d’immigration contre les travailleurs français !

  20. OFMAR
    Nous sommes chrétiens, la France est chrétienne, toute sa culture l’est, nous aimons nos rois, lorsque ceux-ci ont contribué à cette culture et ont conservé la foi: nous nous battons pour celà: pour conserver la foi catholique à nos frères afin qu’ils sauvent leur âme.

  21. La mémoire, l’intelligence, la nostalgie, le souvenir du passé, et l’espoir en l’avenir : ÇA DÉFINIT L’HOMME.

    OFMAR, cependant, « s’en tamponne ». J’appelle ça QI de porc.

  22. Tout est bon dans le cochon.
    Un QI de porc vaut mieux que le QI d’un fer à friser ou d’une lampe à souder.
    Je voulais seulement souligner que nous avons probablement devant nous des combats auxquels ne participera pas Clovis.

  23. Celà n’a rien à voir, nous parlons de notre patrimoine historique; et je pense que les combats sont toujours des combats, quelques soient les armes et les adversaires, nos ancêtres peuvent nous en apprendre, les fourbes, les mauvais, les incultes sont les mêmes; ils paraissent seulement différents. Et la science moderne n’y change rien.

  24. Lors de la bataille de Vouillé, en 507, Clovis eut comme étendard, la chappe de Saint Martin, laquelle, de couleur bleue, allait servir de premier drapeau Français.

    Par la prière de saint Martin, ce fut le Christ qui accompagna Clovis alors à Vouillé. Comme avec Notre-Dame du Don à Koulikovo ou le tropaire de la Sainte Croix à Plevna.

    Clovis ne participera pas à ces combats, mais la Grâce qui était avec lui, si.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.