Le rapport entre la Serbie, le Kosovo et Jérusalem ?

Vendredi à Washington, les dirigeants serbe et kosovar ont signé un accord économique (mineur), sous l’égide des Etats-Unis.

« Les images resteront, illustrant l’incongruité de la rencontre de vendredi à la Maison-Blanche: face à l’imposant bureau de Donald Trump, le président serbe, Aleksandar Vucic, recroquevillé sur une modeste chaise avant de parapher un accord sur la «normalisation économique» des relations entre Belgrade et Pristina; sur une petite table ajoutée à la hâte à la droite du président américain, le premier ministre du Kosovo, Avdullah Hoti, dans la même attitude. » (source)

Mais pourquoi dans un accord entre la Serbie et le Kosovo est-il spécifié que la Serbie devra déplacer son ambassade à Jérusalem et considérer le Hezbollah comme organisation terroriste ?!

Les avantages du direct. C’est un morceau d’anthologie : même le président serbe a l’air surpris en entendant Trump annoncer qu’il va déplacer d’ici juillet son ambassade à Jérusalem (ce que réclame de tout le monde l’Etat israelien) :

En fait, la question du pourquoi est purement rhétorique : tout le monde sait que les Etats-Unis sont le toutou d’Israël.

Un homme politique israélien : l’explosion de Beyrouth est un « cadeau » de Dieu

Image

Un ancien député israélien déclare que l'explosion au Liban est un « cadeau de Dieu »

Le chef de parti et ex-député israélien Moshe Feiglin a joyeusement salué l’explosion dévastatrice et meurtrière de Beyrouth comme un « cadeau » de Dieu à temps pour la fête juive « Tu B’Av » (fête romantique pour danser, distribuer des fleurs et chanter.).

« Aujourd’hui, c’est Tu B’Av, un jour de joie, et un vrai et immense merci à Dieu et à tous les génies et héros vraiment (!) Qui ont organisé pour nous cette merveilleuse célébration en l’honneur de la journée de l’amour. »

Il a poursuivi en spéculant que l’explosion n’était pas un accident, affirmant qu’il avait une « expérience » des explosifs :
Continuer la lecture de « Un homme politique israélien : l’explosion de Beyrouth est un « cadeau » de Dieu »

Confessions d’anciens cadres du Betar : impunité judiciaire et soutien de ministres (documentaire video)

Le Bétar était une sorte de milice juive qui sévit des années 60 au début des années 2000 (la LDJ lui a succédé).
Ces gens s’adonnaient au terrorisme (son dirigeant emploie le terme « terreur ») : attaquant à coup de barres de fer les militants nationalistes français (ou palestiniens) ou les révisionnistes, qualifiant éhontément leurs cibles de nazis « voulant rouvrir les fours » pour se justifier. Certains d’entre eux recourront même aux attaques à l’acide.
L’inénarrable député Meyer Habib, ultra-nationaliste israélien mais député au parlement français (!) où il a un poids énorme, faisait partie de cette bande et attaqua à coups de barre de fer des militants nationalistes français qui rendaient hommage à Jeanne d’Arc à Paris, faisant des blessés graves. Il n’y eut aucune suite judiciaire. (cette attaque est évoquée dans la video à partir de 24 min30).
Bref, c’est un reportage étonnant qui est passé sur LCP, dans lequel un juif de France va interviewer en Palestine occupée des anciens cadres du Betar sur leur parcours.

Présentation du documentaire : « Jeune Juif de la banlieue parisienne dans les années 60 et 70, Thierry a été un des animateurs des groupuscules identitaires juifs en guerre contre l´extrême droite dans les années 70 et 80. Devenu un des boss du Betar, il a manié la barre de fer contre les « fachos » pendant plus de 10 ans avant de partir faire son service en Israel et de faire la guerre du Liban dans les forces spéciales. Converti à l´orthodoxie religieuse par un rabbin new yorkais, radicalisé, Thierry est devenu Pinhas et se consacre désormais à la reconquête par les Juifs du Grand Israel. Un temps proche du Mossad, il est aujourd´hui un des responsables les plus actifs de la colonie de Kyriat Arba, en Palestine occupée, près d´Hebron. »

Ce Thierry Attali a quitté la France pour rejoindre ce qu’il considère être sa vraie nation, ce qui est cohérent et met fin à une ambiguïté malsaine, et il fait à un moment une confession intéressante, qui confirme officiellement ce qu’on savait déjà : la forte protection dont ces voyous bénéficièrent (et dont bénéficient leurs successeurs) de la part du pouvoir politique, en dépit de leur violence (« la violence n’avait plus de limite » dit Thierry) et confirme l’existence d’un lobby qui compte des politiciens importants :

« Bizarrement on n’était pas arrêtés. Je pense que c’était pour des raisons d’Etat. A une certaine époque la politique française a joui et bénéficié de nos activités. Le gouvernement Mitterrand était propice à toutes nos actions. […]

Il y a eu des cas où des politiques sont intervenus pour sortir des jeunes activistes qui étaient en garde-à-vue. Des gens comme Badinter […]. On avait l’adjoint au maire, Jean-Pierre Pierre Bloch, qui était député, qui intervenu pour sortir des militants qui étaient en garde-à-vue ou même en prison. »  (A partir de 21 minutes)

Les Français ne bénéficient, eux, d’aucun communautarisme, et l’Etat n’est pas là pour les défendre, au contraire.
Les Français les plus patriotes sont attaqués sur leur terre par des étrangers haineux protégés par l’Etat.

Escroquerie à la vente de masques FFP2 : deux « Françaises » arrêtées en Israël

Certains n’ont vraiment aucune limite…

M1204VC Masque à valve jetable à 4 panneaux, Premium FFP2 (Lot de ...

Israël n’est pas seulement l’Etat où vont se réfugier de nombreux escrocs et criminels après avoir commis leurs méfaits en Europe.
C’est aussi le lieu à partir duquel sévissent de nombreux escrocs qui réalisent des vols très importants chez les innocents et crédules Européens.
Méfiez-vous des démarchages commerciaux téléphoniques, et vérifiez toujours de quel pays ils proviennent.
Les deux femmes arrêtées (pour une fois ! A cause du contexte probablement) ont aussi essayé d’escroquer des particuliers français en se faisant passer pour les impôts.

« Elles œuvraient depuis Israël. Deux suspects, en l’occurrence deux femmes, ont été arrêtées, après une vaste escroquerie à la vente de masques FFP2, qui a notamment touché, en pleine épidémie de coronavirus, l’entreprise Paul Boyé Technologies, située à Labarthe-sur-Lèze (Haute-Garonne), près de Toulouse. Explications.

Continuer la lecture de « Escroquerie à la vente de masques FFP2 : deux « Françaises » arrêtées en Israël »

Coronarivus : le Mossad a vraisemblablement volé à des pays européens des équipements et kits de dépistage pour le compte d’Israël

Il n’y a que ce pays qui se permet (et peut se permettre) ce genre d’attitude.

« Le Mossad israélien ne chôme pas en cette période de pandémie de Covid-19. Une de ses équipes a réussi à détourner une partie de l’aide chinoise destinée à l’Italie en République tchèque, tandis qu’une autre équipe a réussi à intercepter et à récupérer des kits de dépistage chinois destinés aux Émirats arabes unis et un autre lot de molécules fabriquées en Chine destinées à l’Arabie saoudite. Jusqu’ici, ce genre d’activités est considéré comme une routine. Ce qui ne l’est pas par contre est la course effrénée pour obtenir le degré d’avancement des recherches sur le SRAS-nCoV-2 en Chine et même aux États-Unis. Le Mossad israélien est impliqué dans toutes les opérations visant à récupérer le maximum d’équipements, de kits et de traitements expérimentaux et les diriger vers Israël. »
C’est Press TV, agence iranienne qui écrivait ceci le 23 mars. Comme c’est iranien, on pourrait émettre des doutes.
Mais la chaîne israélienne de l’oligarque Patrick Drahi rapporte de son côté :

Le chef du Mossad supplie les qataris de continuer a verser de l’argent… au Hamas !

Jeu d’équilibriste d’Israël qui demande à un intermédiaire de continuer à arroser une organisation désignée terroriste par sa propre propagande, pour maintenir le calme dans la bande de Gaza.
« Vers l’Orient compliqué, je volais avec des idées simples ». Cette phrase tirée des mémoires de guerre de Charles de Gaulle nous rappelle la complexité des relations entre les différents peuples de cette partie du monde.

Trouvé sur i24news : « Le chef du Mossad Yossi Cohen et l’officier supérieur de l’armée israélienne en charge de Gaza, Herzi Halevi, se sont rendus au Qatar ce mois-ci sur ordre du Premier ministre Benyamin Netanyahou, a révélé samedi soir le chef du parti Yisrael Beytenu, Avigdor Liberman.

« Mercredi il y a deux semaines, le chef du Mossad… et le chef du [Commandement de l’armée israélienne] se rendent au Qatar pour une mission de Netanyahou, et ils supplient simplement les Qataris de continuer à envoyer de l’argent au Hamas après le 30 mars. Les Qataris ont dit qu’ils arrêteraient d’envoyer de l’argent le 30 mars », a déclaré Liberman. Continuer la lecture de « Le chef du Mossad supplie les qataris de continuer a verser de l’argent… au Hamas ! »

Israël : pour le rabbin ministre de l’Éducation, les mariages entre Juifs et non-Juifs sont « une seconde Shoah »

Il n’est pas choquant que des Juifs refusent la dissolution progressive de leur communauté dans le grand brassage des peuples. Mais dans ce cas, il faut accepter que d’autres nations également menacées de dislocation, souhaitent conserver leur unité ethnique, religieuse et culturelle.

Trouvé sur The Times of Israel : « Le taux de mariages mixtes chez les Juifs américains sont comme « une seconde Shoah », a déclaré le ministre israélien de l’Éducation.

Rafi Peretz a fait cette déclaration lors d’une réunion du cabinet dans la journée du 1er juillet, a fait savoir Axios mardi, citant trois personnes qui se trouvaient dans la pièce.

Ancien grand-rabbin de l’armée israélienne, il est le dirigeant du bloc de l’Union des partis de droite. Continuer la lecture de « Israël : pour le rabbin ministre de l’Éducation, les mariages entre Juifs et non-Juifs sont « une seconde Shoah » »

Des rabbins israéliens veulent chasser la France du Tombeau des rois, aidés par… Gilles-William Goldnadel

 

« Les rabbins israéliens issus de la mouvance ultra-orthodoxe veulent bouter la France hors du Tombeau des rois qui appartient au domaine national français en Terre sainte depuis la fin du XIXe. »

C’est ce que nous apprend le Figaro dans une enquête exclusive.
Devinez quel est le super patriote français et figure de la droite de combat qui aide ces rabbins hystériques contre la France ?

« Le «Hekdesh du Tombeau des rois», une association cultuelle juive, a engagé mercredi une procédure judiciaire en France via son défenseur, Me Gilles-William Goldnadel, en assignant le Quai d’Orsay et le consulat de France à Jérusalem devant le tribunal de grande instance de Paris. Les plaignants revendiquent la propriété du monument qui constitue le plus grand complexe funéraire de la région. »

Continuer la lecture de « Des rabbins israéliens veulent chasser la France du Tombeau des rois, aidés par… Gilles-William Goldnadel »

Quand le député français (sic) Meyer Habib explique à la France la politique d’Israël

Nouvelle arnaque : 3 Franco-Israéliens escroquent 10 millions d’euros à des ONG soutenant les soldats français

On connaissait l’arnaque dite « du président » qu’Hervé Ryssen avait mise en évidence dans un de ses livres. En voici une variante dont les victimes sont des ONG ayant pour but d’aider les militaires français engagés dans des opérations extérieures.

Lu dans Time of Israël : (Extraits)

Trois Franco-Israéliens ont été arrêtés, soupçonnés d’avoir escroqué des organisations bien intentionnées en France. Au cours des mois écoulés, le groupe aurait extorqué 10 millions d’euros à des ONG françaises en se faisant passer pour des responsables des ministères français de la Défense et des Affaires étrangères, et ont parfois été jusqu’à prétendre qu’ils étaient eux-mêmes ces ministres.

Le groupe aurait contacté plusieurs organisations qui soutiennent la cause des soldats français, se présentant comme des responsables du gouvernement chargés de faire libérer des soldats retenus captifs par le groupe Etat islamique en Syrie ou par d’autres groupes militants au Mali.

Continuer la lecture de « Nouvelle arnaque : 3 Franco-Israéliens escroquent 10 millions d’euros à des ONG soutenant les soldats français »

La dégradation de la stèle de l’ancienne synagogue de Strasbourg était accidentelle

Il y a une semaine, la stèle de Strasbourg de l’ancienne synagogue avait été déplacée, ce qui avait suscité des réactions indignées hurlant à l’antisémitisme alors que personne ne savait rien de ce qui s’était passé. On lira, à titre d’exemple, ce qu’en disait Europe 1 ou bien ce qu’en disait l’adjoint au maire de Strasbourg ici. Même le ministre israélien des affaires étrangères avait réagi !

L’enquête a avancé et au final il ne s’agit que d’un simple accident de voiture, l’auteur sera jugé pour « défaut de maîtrise du véhicule » et rien d’autre. On peut du reste s’interroger du pourquoi de ces poursuites judiciaires alors qu’il n’y a aucun blessé corporel dans cet accident, mais passons. (Un simple constat aurait, semble-t-il, suffit !)

Puisse la vérité se faire sur de nombreux autres actes présentés comme antisémites, suscitant de nombreuses indignations alors que personne ne sait rien de ce qui s’est réellement passé, l’enquête n’ayant pas encore abouti !

Macron veut « adopter une définition de l’antisémitisme qui intègre l’antisionisme »

Macron passant son grand oral devant l’organisme le plus puissant de France

C’est une incroyable prise de position : le sionisme, qui est une idéologie politique (ayant abouti à la création de l’Etat israélien récemment) deviendrait incritiquable.
Alors que l’oligarchie, Macron le premier, vitupère en permanence le nationalisme, il y a un nationalisme qui deviendrait sacré…

Une telle loi n’existe nulle part : ni aux Etats-Unis, ni même dans l’Etat israélien lui-même !

Et ensuite, quelles lois monstrueuses arriveront ?

Qui pourrait désormais nier la puissance énorme de ce lobby ?

France info :
« Au lendemain des rassemblements contre l’antisémitisme, Emmanuel Macron participe au traditionnel dîner du Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France), mercredi 20 février au soir, à Paris. Le chef de l’Etat y a annoncé que la France allait adopter la définition de l’antisémitisme de l’Alliance internationale pour la mémoire de l’holocauste (IHRA) qui intègre l’antisionisme. Une annonce forte attendue par les représentants de la communauté juive.

Continuer la lecture de « Macron veut « adopter une définition de l’antisémitisme qui intègre l’antisionisme » »

Affaire Finkielkraut : Macron en pleine communication politique

Plus de 72 heures de logorrhée médiatico-politique pour une simple agression verbale en marge d’une manifestation… Beaucoup plus que les 206 viols chaque jour dans l’Hexagone, Beaucoup plus que pour le meurtre de n’importe quel Français, plus que pour l’attentat de Chekatt au marché de Noël de Strasbourg en décembre dernier. La machine médiatique s’est littéralement enflammée pour quelques insultes à l’encontre d’un personnage public, souvent vertement critiqué par ses propres animateurs. De Le Pen à Mélenchon, toute la classe politique s’est bêtement précipitée aux micros des journalistes pour faire un commentaire sans intérêt et accuser l’adversaire idéologique.

La droite « réac » en profite pour tirer à boulets rouges sur les musulmans et la mouvance gauchiste, sans même rappeler que l’agression n’est rien au regard de ce que vivent quotidiennement des milliers de Français, et qu’en une seule semaine, pas moins de 4 églises ont été profanées…

En attendant, les communicants du gouvernement associent pendant près de 4 jours consécutifs les Gilets jaune à la haine des juifs. Quant à Macron, il visite en quelques heures un cimetière juif profané (Quatzenheim) et le mémorial de la Shoah. Il conclut la journée en promettant de nouvelles lois pour combattre le ventre fécond de la « bête immonde ».
L’Elysée réalise un sans faute en matière de propagande politique. 

Cerise sur le gâteau, les associations juives réclament de nouvelles mesures liberticides, légitiment leur existence auprès de leur communauté chauffée à blanc et justifient leurs subventions pour l’année prochaine…  

Trouvé sur Le Monde : Emmanuel Macron s’est engagé mardi 19 février à agir, légiférer et « punir », à son arrivée au cimetière de Quatzenheim (Bas-Rhin), où plus de quatre-vingts tombes juives ont été profanées, couvertes de croix gammées. « Ceux qui ont fait ça ne sont pas dignes de la République et elle les punira », a déclaré le chef de l’Etat, qui se rendra ensuite au Mémorial de la Shoah à Paris et s’exprimera mercredi devant le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif).

Continuer la lecture de « Affaire Finkielkraut : Macron en pleine communication politique »

Israël réclamera 250 milliards de dollars aux pays arabes pour avoir contraint des Juifs au départ

Ils ne savent vraiment pas s’arrêter.

Lu chez RT :

« Selon un article du 5 janvier du magazine en ligne The Times of Israel, l’Etat hébreu entend demander officiellement des indemnisations à sept Etats arabes ainsi qu’à l’Iran, au titre des Juifs ayant été chassés ou ayant dû fuir ces pays après la création l’Etat d’Israël en 1948.

Continuer la lecture de « Israël réclamera 250 milliards de dollars aux pays arabes pour avoir contraint des Juifs au départ »

Un ancien sniper israélien : « l’ordre est d’instiller la peur chez les Palestiniens. De leur donner le sentiment qu’ils sont chassés, que Tsahal peut être partout, tout le temps »

Le témoignage complet de cet ancien sniper israélien sur la politique de Tsahal dans les territoires palestiniens est à retrouver sur Le Point :

« Au sein des forces de défense israélienne, nous pratiquons des opérations de « mapping ». Nous regardons la carte (de la Cisjordanie, NDLR) et choisissons plusieurs rues. Puis nous débarquons entre trois et quatre heures du matin. Toute la famille est placée contre le mur. On demande alors au père les noms des membres de la famille et ce qu’ils font. Et nous inscrivons toutes ces informations sur une feuille de papier. Au dos de celle-ci, on reproduit en dessin le plan des lieux, puis on change de maison. Et ainsi de suite… Nous avons quatre équipes qui patrouillent pendant quatre heures, ce qui nous donne le temps de contrôler tout le quartier. Pour ma part, mon rôle était de prendre des photos des familles et de recueillir les renseignements. Or, en rentrant à la base, mon commandant me demandait à chaque fois de jeter le papier. » Continuer la lecture de « Un ancien sniper israélien : « l’ordre est d’instiller la peur chez les Palestiniens. De leur donner le sentiment qu’ils sont chassés, que Tsahal peut être partout, tout le temps » »