Bezons : une allée de la « Nakba » en arabe pour commémorer les 70 ans de l’exode des Palestiniens

Un rassemblement d’une cinquantaine de personnes était organisé ce lundi devant l’hôtel de ville pour l’inauguration symbolique d’une allée, baptisée temporairement « Allée de la Nakba » (« catastrophe » en arabe). Un nom donné « en mémoire de l’expulsion des 800 000 Palestiniens et de la destruction des 532 villages en 1948 par le criminel de guerre David Ben Gourion pour la création de l’Etat d’Israël », comme l’indique le panneau.

Continuer la lecture de « Bezons : une allée de la « Nakba » en arabe pour commémorer les 70 ans de l’exode des Palestiniens »

Netanyahou presse Merkel de sévir contre l’Iran, sous peine de subir un nouvel afflux de réfugiés

En visite officielle en Allemagne, le Premier ministre israélien, grand ennemi de Téhéran, a mis en garde la chancelière allemande Angela Merkel contre une arrivée massive de réfugiés, si Berlin ne réintroduisait pas des sanctions contre l’Iran.

Le 4 juin, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, en visite officielle en Allemagne, a mis en garde Angela Merkel contre un nouvel afflux de réfugiés syriens outre-Rhin si Berlin ne se montrait pas plus ferme face à l’Iran.

Continuer la lecture de « Netanyahou presse Merkel de sévir contre l’Iran, sous peine de subir un nouvel afflux de réfugiés »

Massacre de Palestiniens : les réactions de Marine Le Pen, Louis Aliot, Jean-Marie Le Pen, Gilbert Collard

Marine Le Pen semble se réjouir que l’Etat israélien défende « sa » « frontière ».
Pourtant, la plupart des pays (et l’ONU), considèrent qu’il s’agit d’une « ligne de démarcation ».

« Le Hamas a poussé les masses palestiniennes à franchir la frontière et les Israéliens ont défendu la frontière », a affirmé pour sa part sur Sud Radio le député FN des Pyrénées-Orientales Louis Aliot.

Pour Gilbert Collard, député :

On mesure, à la réaction de Jean-Marie Le Pen sur ce même sujet, le virage qu’a pris le FN aussi sur les questions de politique internationale :

PS (vu sur twitter) :

Massacre de Palestiniens : les propos ahurissants du Conseiller d’État Arno Klarsfeld «Il n’y a pas eu tellement de femmes et d’enfants tués »

Arno Klarsfeld, dont le seul talent est son réseau communautaire, est un spécimen étonnant mais pas isolé :
– en France, il est militant cosmopolite, pour l’ouverture des frontières, favorable à l’immigration de masse et donc à la disparition du peuple français (il avait d’ailleurs été nommé par Sarközy à la tête de l’Office français de l’immigration et de l’intégration).
– pour Israël, en revanche, c’est exactement  l’inverse, et il justifie comme on le voit ci-après les massacres, sous prétexte de garder la « frontière »…
Il a d’ailleurs lui-même été engagé volontaire chez les gardes-frontières israéliens.
Un incroyable double-discours, et deux projets opposés pour deux pays…

Par ailleurs, imaginons que ce soient non pas 58 Palestiniens qui aient été tués (et 2500 blessés, alors que côté israélien, il n’y a eu aucune perte) en manifestant pour la levée du blocus de Gaza et contre l’installation de l’ambassade US à Jérusalem, mais, disions-nous, imaginons un instant que ce soient 58 Israéliens qui aient été tués, ou bien 58 « migrants » qui aient été abattus à la frontière hongroise en essayant de la franchir…
Quel tollé international ça aurait été !!
Que faut-il en déduire ?

En pleine réunion d’urgence à l’ONU, l’ambassadrice des USA s’en va quand le représentant palestinien prend la parole

Nikki Haley a sans doute symbolisé l’impasse des discussions sur la crise de Gaza. Présente lors d’une réunion d’urgence du Conseil de sécurité des Nations unies mardi 15 mai, l’ambassadrice américaine à l’ONU a quitté la salle au moment où son homologue palestinien prenait la parole, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus. Nikki Haley venait de justifier l’usage de la force d’Israël face aux manifestants palestiniens lors de l’inauguration de la nouvelle ambassade américaine à Jérusalem lundi.

Continuer la lecture de « En pleine réunion d’urgence à l’ONU, l’ambassadrice des USA s’en va quand le représentant palestinien prend la parole »

Gaza : Tsahal s’entraîne au tir à la frontière

Quarante-trois Palestiniens, dont un garçon de 14 ans, ont été tués et 2.400 blessés par l’armée israélienne lundi à la frontière entre la bande de Gaza et Israël, jour du 70e anniversaire de la création de l’Etat hébreu et de l’inauguration de l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem.

C’est le bilan de loin le plus lourd depuis le début des manifestations de la « Grande Marche du Retour » lancées le 30 mars dernier.

Depuis la fin mars, 97 manifestants ont été tués par les tirs israéliens à la frontière, ont annoncé les services de secours palestiniens.

Il n’y a eu aucun mort côté israélien.

Continuer la lecture de « Gaza : Tsahal s’entraîne au tir à la frontière »

Subordination de l’Occident à Israël : Le tour d’Italie partira de Jérusalem !

L’occident n’en finit pas dans les reptations vis à vis de l’entité sioniste, y compris les plus symboliques. La dernière en date : Le tour d’Italie (le fameux giro) partira de Jérusalem ! On ne voit pas bien le lien entre l’Italie et Jérusalem, mais quand il s’agit de donner des gages et faire preuve de servilité vis à vis de cet Etat, pas besoin de lien, tout est bon !

D’autant qu’il ne s’agit pas seulement de faire de la publicité à la ville dont Israël voudrait que le monde entier la reconnaisse comme sa capitale, il s’agit véritablement d’une soumission totale. Ainsi, nous informe le parisien, les cyclistes respecteront le shabbat le samedi (le tour a été organisé en prenant en compte ce paramètre avec une heure de départ suffisamment tôt pour que la course soit finie quand le shabbat commencera). Evidemment, cela sera l’occasion d’un bourrage de crâne shoatique puisqu’un hommage sera rendu au cycliste italien Bartali, gagnant du giro en 1936, 1937 et 1946 et qui, paraît-il, a risqué sa vie pour sauver des Juifs en cachant des faux papiers dans le cadre de sa bicyclette.

Par contre, il ne sera pas question de parler des choses qui fâchent comme la partie arabe de Jérusalem, pas plus question de Tsahal, qui est la seule armée au monde à utiliser des armes militaires contre des manifestants non armés, tuant plusieurs dizaines d’entre eux dans le silence assourdissant des media serviles du monde occidental.

Israël se dit prêt à détruire les systèmes de défense aérienne S-300 russe susceptibles d’être livrés à la Syrie

Après les frappes américaines, françaises et britanniques contre le programme chimique syrien, les autorités russes ont indiqué qu’elles reverraient leur position au sujet de la livraison de systèmes de défense aérienne S-300 à la Syrie.

« Nous avions des engagements moraux, nous avions promis de ne pas le faire il y a environ 10 ans […] à la demande de nos partenaires que vous connaissez bien, et nous avons pris en compte leurs arguments selon lesquels cela pourrait déstabiliser la situation, bien que ce moyen soit purement défensif, mais néanmoins nous avons exaucé leurs demandes; à présent, nous n’avons plus cet engagement », a ainsi affirmé Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères, lors d’un entretien donné à Sputnik.
Continuer la lecture de « Israël se dit prêt à détruire les systèmes de défense aérienne S-300 russe susceptibles d’être livrés à la Syrie »

Le ministre israélien des Infrastructures nationales profère des menaces de mort contre Bachar al-Assad

Un ministre israélien proche du chef du gouvernement Benjamin Netanyahu a menacé de mort lundi Bachar al-Assad dans le cas où le président syrien permettrait à l’Iran de déclencher une guerre contre Israël à partir de la Syrie.

« Si Assad permet à l’Iran ou à qui que ce soit de déclarer la guerre à Israël à partir du territoire syrien, il en assumera toute la responsabilité et prendra des risques pour l’existence non seulement de son régime mais aussi de sa propre personne », a prévenu le ministre de l?Énergie, Youval Steinitz, dans une interview au site d’information Ynet.

Continuer la lecture de « Le ministre israélien des Infrastructures nationales profère des menaces de mort contre Bachar al-Assad »

Décharge publique : Israël expulse 16 000 Africains vers l’Europe…

A noter : le titre surréaliste de l’article d’Europe 1

Les patriotes français qui se définissent eux-même comme sionistes, doivent comprendre que les intérêts de l’État hébreux sont régulièrement incompatibles avec les nôtres. Nous devons nous attacher chaque jour à défendre le bien commun de notre nation et son positionnement stratégique à l’international. En dépit de certaines similitudes et visions communes des intérêts du monde,  nous devons nous garder de porter une trop grande affection à des pays avec lesquels les alliances sont, par nature, versatiles. Ils seront les alliés d’un jour et les ennemis d’un autre.
« Nul serviteur ne peut servir deux maîtres : car, ou il haïra l’un et aimera l’autre, ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. » (Luc 16,13)

Quelque 16.250 migrants africains vivant en Israël seront réinstallés dans des pays occidentaux, à la faveur d’un accord entre Israël et l’ONU.

Israël a annoncé lundi avoir annulé un projet controversé d’expulsion de migrants africains et signé un accord avec l’ONU pour la réinstallation d’une partie de ces migrants dans des pays occidentaux. « Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés et Israël sont arrivés à un accord permettant le départ d’au moins 16.250 migrants africains vers des pays occidentaux, tandis que l’Etat d’Israël réglera le statut de ceux qui resteront sur place »‘, indique un communiqué du bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Continuer la lecture de « Décharge publique : Israël expulse 16 000 Africains vers l’Europe… »

Mort de Mireille Knoll : l’hypothèse privilégiée par les enquêteurs est celle d’un vol qui aurait mal tourné

Alors que les associations juives (lobbies) mettent sur le même plan le sacrifice héroïque d’Arnaud Beltrame et l’assassinat de Mireille Knoll, le meurtre de l’octogénaire pourrait être avant tout, un crime crapuleux…

Le Monde : « Si la justice s’est appuyée sur les déclarations des deux mis en examen pour retenir la circonstance aggravante d’antisémitisme, l’hypothèse privilégiée aujourd’hui par les enquêteurs est celle d’un vol qui aurait mal tourné. »

Marche blanche: Le président du Crif appelle Le Pen et Mélenchon « à faire le ménage chez eux »

Le président du Conseil représentatif des institutions juives de France, Francis Kalifat, avait voulu décourager les venues de Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen à la marche blanche en mémoire de Mireille Knoll et contre l’antisémitisme. Ceux-ci ont cependant rejoint le cortège ce mercredi. Sur notre antenne, il en a pris acte tout en le déplorant visiblement.

La veille, Francis Kalifat s’était opposé à ces présences. Cependant, le fils de la défunte, Daniel Knoll, lui, avait expliqué que « tout le monde » était le bienvenu au micro de notre journaliste Jean-Jacques Bourdin ce mercredi matin. « Le Crif fait de la politique et moi j’ouvre mon coeur à tout le monde », a-t-il lancé, déclarant n’être « absolument pas » sur la même ligne que le Crif.

Continuer la lecture de « Marche blanche: Le président du Crif appelle Le Pen et Mélenchon « à faire le ménage chez eux » »

Le ministre de la justice israélien veut « maintenir une majorité juive même au prix d’une violation des droits »

Aucun journaliste déchaîné, pas de crie d’orfraie du magma bien-pensant des associations et des sectes maçonniques, silence radio en France. Chuuuuut… Ça se passe en Israël. 

Le projet de loi controversé qui vise à ancrer le caractère juif de l’État d’Israël dans ses lois constitutionnelles continue de faire débat. Lundi, le ministre de la Justice Ayelet Shaked a défendu le projet dans un discours à la Knesset où elle a notamment déclaré qu’il faut « maintenir une majorité juive » dans le pays « même au prix d’une violation des droits. »

Continuer la lecture de « Le ministre de la justice israélien veut « maintenir une majorité juive même au prix d’une violation des droits » »

Les légions dangereuses : la stratégie d’Israël en Syrie

La politique d’Israël vis-à-vis du conflit syrien est d’une grande cohérence car elle est ambiguë. On ne peut guère soupçonner l’Etat hébreu d’amitié particulière pour le régime de Damas et on imagine mal des députés de la Knesset venir se compromettre avec Bachar al-Assad. Pour autant, la situation politique en Syrie d’avant 2011 avait au moins le mérite de la clarté et la ligne de cessez-le-feu le long du plateau du Golan était la limite d’Israël la plus calme.

Le déclenchement de l’insurrection a troublé ce paysage. On y passait en effet de la certitude de la malfaisance à un spectre très large où la probabilité d’un autre mal, des Frères musulmans au pouvoir jusqu’à l’implantation dans le pays d’organisations jihadistes, paraissait plus forte que celle d’une démocratie apaisée et favorable. Dans le même temps, il est rapidement apparu que la victoire d’Assad passait par l’intervention et la présence d’autres ennemis, jugés, à tort ou à raison, peut-être encore plus dangereux pour Israël : l’Iran et son allié le Hezbollah.

Entre toutes ces évolutions plutôt déplaisantes et loin des engagements verbaux sans volonté d’agir des Occidentaux (sinon par des intermédiaires plus faibles que fiables), Israël est resté dans l’expectative mais prêt à frapper.  Pour paraphraser Péguy, peu importait à Israël que l’on sache que ses mains étaient pures, pourvu que l’on sache qu’il avait des mains. Plus précisément, Tel Aviv a rapidement fait comprendre par déclarations, messages discrets ou par des actes qu’il ne tolérerait pas la mise en place en Syrie d’une force à la fois ouvertement hostile et susceptible de frapper son propre territoire.

Lire la suite sur la voie de l’épée…

Syrie : un F-16 israélien abattu après avoir engagé des cibles sur le territoire syrien

Les restes d’un missile anti-aérien tiré par l’armée syrienne sur le F16 israélien

MAJ : un des pilotes du F-16 biplace est mort à l’hôpital.

Israël a mené samedi une série d’attaques aériennes en Syrie, frappant des cibles militaires syriennes mais aussi « iraniennes » et perdant un de ses appareils au cours du plus sévère accès de tensions impliquant les trois pays depuis des années.

Ces violences, dans lesquelles un pilote israélien a été gravement blessé, constituent la plus sérieuse confrontation entre intérêts israéliens et iraniens depuis 2011 et le début de la guerre en Syrie. C’est aussi la première fois depuis longtemps – 30 ans selon le quotidien Haaretz – qu’Israël perd un F-16 au combat.

Les débris du F-16 biplace israélien

Continuer la lecture de « Syrie : un F-16 israélien abattu après avoir engagé des cibles sur le territoire syrien »