Sondage : 60% des Français estiment que les quotas d’immigrés seraient une bonne mesure pour la France

En dépit du bourrage de crâne médiatique, politique, artistique et éducatif, les Français ne veulent pas de l’invasion de la France par des millions d’Africains. Un signe encourageant pour l’avenir.

Trouvé sur France Info : Une majorité de Français estime que les quotas d’immigrés seraient une bonne mesure pour la France, selon le dernier sondage Odoxa-Dentsu consulting pour franceinfo et Le Figaro publié jeudi 17 janvier. 60% des sondés qualifient les quotas de « bonne mesure » contre 40% qui estiment que c’est une « mauvaise mesure ». Continuer la lecture de « Sondage : 60% des Français estiment que les quotas d’immigrés seraient une bonne mesure pour la France »

Alain Soral condamné à 1 an de prison ferme pour des propos « antisémites »

On comparera avec le cas du rappeur Nick Conrad qui a appelé à pendre des Blancs, à massacrer des bébés blancs dans les crèches, pour lequel le procureur a réclamé 5 000 € d’amende avec sursis !
Il y a un 2 poids, 2 mesures selon les personnes visées.

Le tribunal a donc suivi les réquisitions du parquet. Ce jeudi 17 janvier, Alain Soral a été condamné à un an de prison ferme par le tribunal correctionnel de Bobigny pour « injure raciale, provocation et incitation à la haine raciale. »

L’essayiste était jugé pour des propos tenus sur le site Égalité et réconciliation, au sujet d’un procureur qui le persécute dans une affaire de montage photographique pour lequel il a été relaxé : « Entre le peuple juif et le reste de l’humanité, le combat ne peut être que génocidaire et total. » Continuer la lecture de « Alain Soral condamné à 1 an de prison ferme pour des propos « antisémites » »

Kidnapping d’Etat : une Norvégienne obtient l’asile politique en Pologne car l’Etat veut lui retirer la garde d’un enfant

Silje Garmo (en photo ci-dessus) est devenue, le 12 décembre 2018, la première Norvégienne depuis la Seconde Guerre mondiale réfugiée à titre politique en Pologne, pays où elle avait trouvé asile en 2017, après que le Barnevernet – l’office d’Etat censé protéger les enfants – eut décidé, pour la seconde fois, de lui enlever la garde de l’un de ses enfants.

« Le ministère polonais des Affaires étrangères (…) a accordé à Mme Silje Garmo et à sa petite fille Eira, l’asile en raison de la violation de ses droits et libertés par le Barnevernet au Royaume de Norvège. Par cette décision, la Pologne a confirmé que la protection de la famille nécessite une réponse internationale forte », a pour sa part commenté Me Bartosz Lewandowski, de l’Institut Ordo Iuris.

Continuer la lecture de « Kidnapping d’Etat : une Norvégienne obtient l’asile politique en Pologne car l’Etat veut lui retirer la garde d’un enfant »

La complotiste Marlène Schiappa : « Qui finance les casseurs ? Des puissances étrangères ? »

Trop méprisant pour écouter la voix des Français, Trop orgueilleux pour s’imaginer en partie responsable de la situation, trop idéologue pour vouloir changer quoi que ce soit, ce gouvernement sombre chaque jour un peu plus dans la folie. Alors qu’ils ne cessent de conspuer les « théories du complot », Schiappa et la clique « Start up  nation » s’imaginent victimes du fascisme résurgent…

NouvelObs : Marlène Schiappa explique pourquoi elle souhaite savoir qui a participé à la cagnotte Leetchi en soutien au boxeur Christophe Dettinger, qui a agressé deux gendarmes lors de l’acte 8 des « gilets jaunes » à Paris.

Continuer la lecture de « La complotiste Marlène Schiappa : « Qui finance les casseurs ? Des puissances étrangères ? » »

Gilets jaunes : une femme assure que le boxeur lui a « sauvé la vie »

Si le scénario se confirme, Christophe Dettinger sur le pont ne faisait que défendre une femme violemment frappée par les forces de « l’ordre » que le gouvernement incite à violenter les Français.

Trouvé sur l’Express :
« Elle affirme de Christophe Dettinger lui a « sauvé la vie ». L’ancien boxeur professionnel, soupçonné d’avoir blessé deux policiers en les frappant samedi, lors de la manifestation des gilets jaunes, est toujours en garde à vue ce mardi.

Parmi les témoignages recueillis pour tenter de comprendre ce qui s’est passé sur la passerelle Léopold Sédar Senghor samedi, la police a reçu celui d’une jeune femme, qui a assuré que le boxeur n’était intervenu que pour la défendre face à un CRS qui la frappait, rapporte RTL ce mardi.

Continuer la lecture de « Gilets jaunes : une femme assure que le boxeur lui a « sauvé la vie » »

Système Macron : violence et Etat de droit à géométrie variable

Régis de Castelnau, célèbre avocat de gauche, revient sur la répression judiciaire dont font l’objet les participants au mouvement des gilets jaunes :

« Le problème de la répression du mouvement des gilets jaunes n’est pas un problème d’application de la loi. C’est un problème d’utilisation de la violence d’État pour s’opposer à un mouvement social. Les motivations d’Emmanuel Macron, d’Édouard Philippe ou de Nicole Belloubet n’ont rien à voir avec la volonté de faire appliquer la loi dont ils sont tout à fait capable de se moquer comme d’une guigne. Le choix de la répression est une décision politique et entendre les gens du pouvoir parler « d’État de droit » est simplement une plaisanterie. Juste un exemple, la loi interdit désormais que le ministère de la justice donne des instructions individuelles au parquet. Eh bien croyez-moi, que ce soit depuis Matignon ou depuis la place Vendôme ces injonctions sont tombées comme à Gravelotte. Par téléphone bien sûr… Continuer la lecture de « Système Macron : violence et Etat de droit à géométrie variable »

Gilets jaunes : le clip « Les gentils, les méchants » qui cartonne (et dérange certains fous furieux)

Des jeunes Gilets jaunes ont repris un air de Michel Fugain pour faire une petite chanson innocente et sympathique, aux paroles plutôt bonnes.

La chanteuse, Marguerite, âgée de 28 ans, a dû faire face à des critiques de quelques personnalités de l’oligarchie et d’un lobby communautaire puissant, relayées par les gros médias.

En effet, le fait qu’elle évoque Rothschild dans les paroles ou dédicace la video à BHL et Cohn-Bendit
lui a valu des accusations d’antisémitisme de la part de certains suprémacistes juifs.
Elle a choisi de se justifier sur facebook : « L’antisémitisme est un sentiment de haine qui m’est parfaitement étranger » « Je fais une dédicace à BHL et Cohn-Bendit car BHL a discrédité le mouvement des « gilets jaunes » dès l’origine et Daniel Cohn-Bendit s’est offusqué de la « violence » des « gilets jaunes », lui le révolutionnaire symbole de Mai-68 (…)», explique-t-elle pertinemment.

BHL, Cohn-Bendit ou Rothschild sont pourtant des poids lourds dans leur domaine. A qui la faute s’ils sont juifs ? Tout le monde ne le sait d’ailleurs peut-être pas.
Peut-être que le CRIF pourrait fournir une liste publique des personnalités influentes juives, qu’il faudrait donc éviter de citer autrement que positivement, pour éviter les problèmes ?!

Une « messe de minuit » en 1794…

(Sont indiqués entre parenthèses les noms que portent de nos jours les villages cités)

L’histoire d’une messe de minuit que nous allons raconter s’est passée dans les moments les plus affreux de la Grande-Guerre, alors que le monde se croyait rendu à sa fin. La terre tremblait, les éléments étaient confondus, les nations éperdues se tordaient dans l’épouvante et la consternation, les démons déchaînés entraient dans le coeur des hommes pervers, les chefs s’habillaient de peaux d’hommes, s’abreuvaient de sang et se repaissaient de chair humaine. Ces monstruosités ont été commises, ces horreurs ont été vues, ici dans cette contrée, sur cette terre qui nous porte.

 Dans ces jours d’exécrable mémoire, la paroisse de Beaufou fut tout spécialement mise à feu et à sang. Elle devait cette haine des méchants à sa grande fidélité à la religion. Elle était la seule dans tout le pays où tout le monde, sans exception, était bon chrétien ; on n’y trouvait pas un seul ennemi du bon Dieu, pas l’ombre d’un traître.

 Une des bandes infernales venait de brûler une première fois l’église, le bourg, et de commettre des atrocités dans plusieurs villages. M. le curé Jousbert était persécuté par des espions des communes voisines qui voulaient le surprendre dans ses cachettes et le dénoncer aux Bleus.

Continuer la lecture de « Une « messe de minuit » en 1794… »

Gilets jaunes : Edouard Philippe exclut l’immigration du « débat » national

Alors que l’immigration est l’enjeu majeur des pays européens pour le siècle à venir, Edouard Philippe empêche les Français de donner leur avis sur le sujet. Car rappelons-le, les peuples blancs font face à une menace inédite et irréversible de submersion par des tribus africaines. Demain, nous devons avec nos Gilets jaunes, nous révolter avec force contre l’autisme de ce gouvernement fanatique.

Le courage politique d’Edouard Philippe n’a pas fait long feu. Alors que, mercredi 12 décembre, l’exécutif avait inclus l’immigration comme l’un des cinq thèmes de la future concertation nationale voulue par le gouvernement, elle n’y figurera finalement pas, indique notamment le JDD.

Récupération politique : le gouvernement appelle les Gilets jaunes à ne pas manifester

Après chaque attentat islamiste, c’est toujours la même rengaine. La compassion aux familles touchées par le deuil est le prétexte pour ne pas aborder les sujets qui fâchent. Au nom de la « sacro-sainte » unité nationale, personne ne doit réclamer des comptes au gouvernement dans sa gestion de l’immigration et de la sécurité des Français. Interdiction de remettre en question les décisions absurdes de la magistrature gauchiste, sous peine d’être accuser de récupération politique. Celui qui ose lever le doigt est immédiatement comparé à un vautour qui fait le jeu des jihadistes… Par contre, lorsqu’il s’agit d’étouffer la plus grosse révolte populaire depuis un demi-siècle, les « humanistes» de LREM ne se pincent pas le nez. 

« Ce que nous vous demandons, en responsabilité, c’est d’être raisonnables samedi et de ne pas aller manifester », a déclaré Benjamin Griveaux (porte-parole du gouvernement) sur Cnews.  Continuer la lecture de « Récupération politique : le gouvernement appelle les Gilets jaunes à ne pas manifester »

Le point sur la mobilisation réussie des Gilets jaunes ce samedi et l’effondrement de l’image du Régime

DR

Les médias du Système affirment – comme ils le font depuis deux semaines – que la mobilisation faiblit, que le mouvement s’essouffle, etc.

► Or, le Ministère de l’Intérieur affirme qu’il y avait 136 000 manifestants. D’une part, à peu près le même chiffre officiel que pour le 1er décembre, d’autre part, il faut bien sûr multiplier ce nombre : ce sont donc des centaines de milliers de Français qui sont sortis, malgré le temps, malgré la fatigue d’une longue mobilisation pour beaucoup d’entre eux, malgré les menaces du gouvernement, qui avait quasiment annoncé aux Français que leur intégrité physique était menacée s’ils se joignaient aux Gilets jaunes.

►Les médias montrent surtout des images des Champs-Elysées peu remplis, contrairement à samedi dernier, afin de faire croire à une démobilisation.
Mais, l’accès était bloqué par des forces de l’« ordre » en surnombre, avec pour la première fois à Paris des blindés.  Ils ont laissé entrer environ un millier de personnes avant d’interdire le passage. Les médias ont pu ensuite filmer une foule relativement peu nombreuse sur l’avenue.

► plus grave, bafouant le prétendu « Etat de droit » (qui n’est valable que pour certaines personnes), la police – devenue un outil politique du régime – a procédé à des centaines d’arrestations «préventives » dès tôt le matin, parfois avec des prétextes, parfois arbitrairement. Le but était d’éliminer les manifestants les plus résolus.
Déjà la veille, vendredi, à l’aube, des dizaines de personnes (appartenant généralement à l’extrême-gauche ou au camp patriote) avaient été perquisitionnées et arrêtées chez elles ! Sous prétexte d’être soupçonnées d’avoir participé à des émeutes le samedi précédent, elles ont été placées en garde-à-vue la veille de la nouvelle manifestation, afin qu’elles ne puissent s’y rendre. L’un des meneurs et portes-paroles des Gilets jaunes, a lui-même vu sa maison perquisitionnée et sa femme auditionnée (il était absent) ! Le gouvernement a ici évidemment utilisé sa police pour l’intimider.

► Au total, samedi, 2000 personnes ont été interpellées dont 1800 placées en garde à vue. Un record. Loin de ce qui se passe pour les autres manifestations même virulentes, ou les émeutes de banlieue. Des centaines de personnes ont été blessées, parfois gravement (main arrachée, œil crevé par des tirs de flash-ball à la tête…)
La répression a été féroce.
Cette jeune fille de 20 ans, une patriote, a reçu un tir en pleine tête et perdu un œil :

Cet homme se fait tirer dessus au flash-ball alors qu’il ne menace pas les forces de l’ordre :

Grâce aux réseaux sociaux, les videos ne manquent pas (voir aussi, par exemple, cet homme en fauteuil roulant molesté et son fauteuil cassé par des brutes à la solde de Macron).

► Les médias du Système se sont focalisé sur Paris alors qu’en province, encore une fois, on assistait à une mobilisation jamais vue depuis des décennies. Ici à Arles :

 

Conclusion :
• la méthode de terrorisme médiatique mise en œuvre par le gouvernement a largement échoué.
• la mobilisation a été d’importance et la colère populaire n’a pas été apaisée par les mesures d’esbroufe annoncées par l’Etat.
• le parasitage de la manifestation par l’extrême-gauche et les racailles de banlieue venues piller n’a pas démotivé les braves Français constituant les Gilets jaunes.
• avec sa répression policière brutale, arbitraire et démesurée, la République, fébrile, ne fait qu’alimenter la colère et éloigner d’elle les Français, indignés et écœurés.

Les Gilets jaunes doivent exiger une avancée claire et concrète qui permettra au peuple de donner ses consignes sur les sujets qui lui tiennent le plus à cœur : l’instauration du RÉFÉRENDUM D’INITIATIVE POPULAIRE, où à partir d’un certain seuil de signatures (par exemples 500 000), un référendum est organisé, dont le résultat a valeur d’obligation pour l’État.
Un peu comme en Suisse (où ce n’est pas le chaos).

« Violence des Gilets Jaunes » : le chausse-trappe efficace du « Système »

Depuis une semaine, le gouvernement épaulé par la machine médiatique, s’est lancé à corps perdu dans la bataille de la communication afin de discréditer les Gilets jaunes. Malheureusement, beaucoup de patriotes sincères et de catholiques frileux tombent dans le panneau.

Les vidéos montrant l’Arc de Triomphe vandalisé, la tombe du soldat inconnu profanée, les commerces saccagés et les forces de police attaquées, ont fait le tour du monde. Elles ont scandalisé beaucoup de Français.

Continuer la lecture de « « Violence des Gilets Jaunes » : le chausse-trappe efficace du « Système » »

Gilets jaunes : « On voudrait une colère, mais polie, bien élevée »

Le philosophe Frédéric Gros parle du mouvement des Gilets jaunes avec un regard iconoclaste, extraits (Libération) :

« On a tout fait depuis 30 ans pour dépolitiser les masses, pour acheter les corps intermédiaires, pour décourager la réflexion critique, et on s’étonne aujourd’hui d’avoir un mouvement sans direction politique nette et qui refuse tout leadership ».

« On voudrait une colère, mais polie, bien élevée, qui remette une liste des doléances, en remerciant bien bas que le monde politique veuille bien prendre le temps de la consulter. On voudrait une colère détachée de son expression. Il faut admettre l’existence d’un certain registre de violences qui ne procède plus d’un choix ni d’un calcul, auquel il est impossible même d’appliquer le critère légitime vs. illégitime parce qu’il est l’expression pure d’une exaspération. Cette révolte-là est celle du «trop, c’est trop», du ras-le-bol. Tout gouvernement a la violence qu’il mérite. » Continuer la lecture de « Gilets jaunes : « On voudrait une colère, mais polie, bien élevée » »

Puy-de-Dôme : 95 % des radars du département sont hors service

Brûlés, tagués, cassés ou bâchés… Les radars automatiques concentrent la colère des automobilistes de façon impressionnante, explique « La Montagne ».

La Sécurité routière a récemment révélé que les radars flashaient moins en 2018. Une baisse de 15 % jugée surprenante, notamment après la mise en place de la limite à 80 km/h sur certaines routes secondaires. Parmi les pistes pouvant expliquer cette baisse, on trouve notamment le vandalisme, qui prend une ampleur inédite dans certains endroits, comme le révèle La Montagne. Continuer la lecture de « Puy-de-Dôme : 95 % des radars du département sont hors service »

Mort de Ba Xuan Huynh, combattant d’Indochine et patriote français

Ind---Lt-Colonel-Huynh-Ba-XC’est un héros de la guerre d’Indochine qui s’est éteint.
Le lieutenant-colonel Ba Xuan Huynh, est décédé samedi 1er décembre, dans sa 89e année.
Il était vice-président du Cercle national des combattants (CNC – lié au Front national historique) de Bretagne.

Continuer la lecture de « Mort de Ba Xuan Huynh, combattant d’Indochine et patriote français »