Dimanche de la Sexagésime – textes et commentaire

Nous vous proposons une présentation des textes liturgiques propres à ce dimanche (rite catholique traditionnel, tel que le connaissaient nos ancêtres), suivis de commentaires.

Résultat de recherche d'images pour "Christ parable sower"

« Dans les chants de la messe, mêmes accents de détresse mais aussi de confiance que dimanche dernier. L’Épître a été choisie à cause de la station à Saint-Paul-hors-les-murs ; c’est un des plus beaux morceaux de saint Paul : on y sent passer toute l’âme du grand apôtre. L’Évangile de la semence montre Dieu à l’œuvre dans le monde comme un semeur de bon grain, mais dit aussi les conditions nécessaires pour que ce bon grain porte en nous tout son fruit. ».

Dom G. Lefebvre

Introït (Ps. 43, 23-26) :
Levez-vous ; pourquoi dormez-vous, Seigneur ? Levez-vous, et ne nous repoussez pas à jamais. Pourquoi détournez-vous votre visage et oubliez-vous notre tribulation ? Notre corps est attaché à la terre. Levez-vous, Seigneur, secourez-nous et délivrez-nous.
Continuer la lecture de « Dimanche de la Sexagésime – textes et commentaire »

Émission avec Véronique Lévy, sœur de BHL, convertie au catholicisme

Véronique Lévy vient de signer un nouveau livre, dans lequel elle s’engage beaucoup plus que dans les deux précédents (de témoignage)  :

Jésus-Christ ou les robots,
aux éditions du Cerf, 302 p., 20 €. Disponible ici.

Avec son approche mystique et son écriture poétique, elle alterne considérations spirituelles, poèmes d’amour au Christ ou considérations plus politiques (à l’opposé de celles de son frère Bernard-Henri).

Elle était invitée dans une émission pour évoquer ce livre :

Continuer la lecture de « Émission avec Véronique Lévy, sœur de BHL, convertie au catholicisme »

Dimanche de la Septuagésime – textes et commentaire

Nous vous proposons une présentation des textes liturgiques propres à ce dimanche (rite catholique traditionnel), suivis de commentaires.
Avec le Temps de la Septuagésime commence le second cycle de l’année ecclésiastique. Le cycle de Noël s’était organisé autour de la naissance du Sauveur ; le cycle de Pâques s’organise autour de sa passion et de sa résurrection.

« Justement châtié pour ses péchés » (Coll.), l’homme sent profondément sa détresse et implore la miséricorde divine. La liturgie du Temps de la Septuagésime, qui prélude au Carême, souligne la détresse humaine, mais elle l’exprime devant Dieu avec toute la force et l’espérance fondée sur la rédemption du Christ ; l’introït et tous les chants de la messe d’aujourd’hui, l’Épître et l’Évangile, nous pressent de répondre à l’invitation de Dieu lui-même, qui appelle tous les hommes et toutes les générations humaines, quelle que soit l’heure de cet appel, à travailler à leur salut ».

Dom G. Lefebvre

COMMENTAIRE DE DOM GUÉRANGER
(dans l’Année liturgiquedisponible ici avec ses autres livres)

« La sainte Église nous rassemble aujourd’hui pour repasser avec nous le lamentable récit de la chute de notre premier père. Un si affreux désastre nous fait déjà pressentir le dénouement de la vie mortelle du Fils de Dieu fait homme, qui a daigné prendre sur lui la charge d’expier la prévarication du commencement et toutes celles qui l’ont suivie. Pour être en mesure d’apprécier le remède, il nous faut sonder la plaie. Cette semaine sera donc employée à méditer la gravité du premier péché, et toute la suite des malheurs qu’il a entraînés sur l’espèce humaine.

     Continuer la lecture de « Dimanche de la Septuagésime – textes et commentaire »

France : 5 églises de profanées en 5 jours, pas un mot du gouvernement

Par contre, lorsqu’il s’agit de quelques coups de crayon sur une boîte aux lettres avec la tête de Simone Veil dessus, Castaner et toute la clique gouvernementale s’empressent de monter au créneau. Au passage, personne ne semble envisager que les croix gammées dénoncent tout simplement la politique meurtrière de Veil à l’égard des enfants à naître.


Continuer la lecture de « France : 5 églises de profanées en 5 jours, pas un mot du gouvernement »

10 février 1638 : consécration de la France à la Sainte Vierge par Louis XIII

consecrationEn 1636, la Sainte Vierge demande à Mère Anne-Marie de Jésus Crucifié, religieuse stigmatisée que le Cardinal de Richelieu tenait en grande estime, que la France lui soit consacrée. L’année suivante, le Roi Louis XIII, « dans le secret de son coeur », consacre sa personne et son Royaume à Marie, et avec la Reine, Anne d’Autriche, il multiplie les prières et les pèlerinages pour obtenir un héritier attendu depuis 22 ans.

La Mère de Dieu répond en apparaîssant à un religieux de Notre-Dame des Victoires, tout juste fondée par le Roi, reconnaissant pour ses premiers succès. Elle demande trois neuvaines à Notre-Dame de Cotignac en Provence, Notre-Dame de Paris et Notre-Dame des Victoires.

Le caractère surnaturel des faits est rapidement reconnu et la Reine est prévenue. Le consecration2religieux, frère Fiacre, achève les trois neuvaines le 5 décembre et c’est neuf mois après jour pour jour que naîtra Louis XIV qui reçevra le nom de baptême de « Louis Dieudonné ».

Dès que la Reine est certaine de sa grossesse, et sans attendre la naissance pour savoir si l’enfant serait garçon ou fille, Louis XIII publie le 10 février 1638 l’Edit officiel qui consacre solennellement la France à Marie.

Consécration de la France à la Sainte Vierge

« Louis, par la grâce de Dieu, roi de France et de Navarre, à tous ceux qui ces présentes lettres verront, salut. Dieu, qui élève les rois au trône de leur grandeur, non content de nous avoir donné l’esprit qu’il départ à tous les princes de la terre pour la conduite de leurs peuples, a voulu prendre un soin si spécial et de notre personne et de notre Etat, que nous ne pouvons considérer le bonheur du cours de notre règne sans y voir autant d’effets merveilleux de sa bonté que d’accidents qui nous menaçaient.

Continuer la lecture de « 10 février 1638 : consécration de la France à la Sainte Vierge par Louis XIII »

Messe du 5e dimanche après l’Épiphanie – textes et commentaires

Nous vous proposons une présentation des textes liturgiques propres à ce dimanche (rite catholique traditionnel, tel que le suivait nos ancêtres).

« Le démon, auteur du mal, sème dans l’ombre l’ivraie, pernicieuse et déconcertante. La séparation nécessaire est retardée jusqu’au temps de la moisson (Év.). Souvenons-nous de cet enseignement. Laissons à Dieu tout jugement et, dans le présent, usons comme lui de bonté, de douceur et de patience. Admis, par pure miséricorde, à entrer dans la paix du Christ, vivons dans la joie et l’action de grâces, en faisant régner parmi nous cette charité divine dont nous devons être non seulement les bénéficiaires mais les témoins ((ép.). »

Dom G. Lefebvre

Continuer la lecture de « Messe du 5e dimanche après l’Épiphanie – textes et commentaires »

Messe du 4e dimanche après l’Épiphanie – textes et commentaires

Nous vous proposons une présentation des textes liturgiques propres à ce dimanche (rite catholique traditionnel, tel que le suivait nos ancêtres).
« « Seigneur, au secours ! Nous périssons ! … Alors Jésus se leva, menaça les vents et la mer, et il se fit un grand calme. »
En même temps que l’Évangile manifeste la divinité de Jésus et réclame de notre part une foi plus grande en sa toute-puissance divine, les oraisons de ce dimanche soulignent notre faiblesse humaine : elles nous font implorer le secours dont nous avons besoin pour rester ce que nous devons être, soutenir notre vie surnaturelle et la purifier des péchés que nous avons commis. »
Dom G. Lefebvre

Continuer la lecture de « Messe du 4e dimanche après l’Épiphanie – textes et commentaires »

Messe du 3e dimanche après l’Épiphanie – textes et commentaires

Nous vous proposons une présentation des textes liturgiques propres à ce dimanche (rite catholique traditionnel, tel que le suivait nos ancêtres).

Le centurion romain demandant au Christ la guérison de son serviteur

« C’est à l’issue du discours sur la montagne « qui remplit les foules d’admiration » et dont l’Épître rend un fidèle écho, que saint Matthieu place les deux miracles dont parle l’Évangile.
Continuer la lecture de « Messe du 3e dimanche après l’Épiphanie – textes et commentaires »

Italie : « L’Église a payé l’appartement du migrant qui a assassiné Pamela Mastropietro »

Trouvé sur Fdesouche : la mort de Pamela Mastropietro est encore entourée de mystère. Le procès d’Innocent Oseghale, principal suspect du meurtre de la jeune femme, s’ouvrira à la Cour d’assises le 13 février.

Selon l’oncle de Pamela, et avocat de la famillede Mastropietro, une paroisse de Macerata aurait payé le loyer de l’appartement à Innocent Oseghale durant trois mois, là où la jeune femme de 18 ans a été tuée et mise en pièces. Continuer la lecture de « Italie : « L’Église a payé l’appartement du migrant qui a assassiné Pamela Mastropietro » »

Un évêque rejoint la Fraternité Saint-Pie X

Un nouvel évêque pour la Fraternité Saint-Pie X

 

« Il l’avait annoncé aux prêtres de son diocèse au cours de l’été de l’année passée : Mgr Vitus Huonder, l’actuel évêque de Coire (Suisse), a pris la décision de s’installer à l’issue de son mandat, dans un des centres de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X, à savoir l’Institut Santa Maria à Wangs (Suisse), une école qu’il connaît fort bien et qu’il a visitée de nombreuses fois.

Continuer la lecture de « Un évêque rejoint la Fraternité Saint-Pie X »

2e dimanche après l’Épiphanie – textes et commentaires

Nous vous proposons une présentation des textes liturgiques propres à ce dimanche (rite catholique traditionnel, tel que le suivaient nos ancêtres).

Les noces de Cana – Julius Schnorr von Carolsfeld (1819)

« La messe nous manifeste la royauté divine de Jésus. Marie pleine de la charité dont nous parle l’Épître, sollicite de Jésus son premier miracle, en faveur des époux qui sont dans la gêne, car « ils n’ont plus de vin » pour leurs convives (Év.). Son pouvoir comme Mère de Dieu est si grand qu’à sa demande, Jésus avance l’heure marquée pour la « manifestation de sa divinité ».  »

Dom G. Lefebvre

 

COMMENTAIRE DE DOM GUÉRANGER
(dans l’Année liturgiquedisponible ici avec ses autres livres) :
Continuer la lecture de « 2e dimanche après l’Épiphanie – textes et commentaires »

C’était un 17 janvier : l’apparition de ND de Pontmain

Dans la nuit du 17 janvier 1871, la neige couvre ce village de Mayenne.
Deux jeunes garçons, Eugène (12 ans) et Joseph Barbedette (10 ans), aident leur père à piler les ajoncs dans leur grange. Eugène sort de la grange pour « voir le temps ».
C’est alors qu’il déclare avoir aperçu au-dessus de la maison d’en face une « belle dame » à la robe constellée d’étoiles, qui le regarde en souriant, les mains tendues.

À ses cris, les villageois accourent et d’autres enfants déclarent voir la « belle dame ». Ils assurent qu’un ovale bleu avec quatre bougies éteintes est venu entourer la dame. L’abbé Guérin, curé du village, organise une veillée de prière autour des enfants.

Continuer la lecture de « C’était un 17 janvier : l’apparition de ND de Pontmain »

Plus de 4300 chrétiens tués en raison de leur foi en un an dans le monde

Le nombre de chrétiens tués est passé de 3066 à 4305 entre novembre 2017 et octobre 2018, soit une hausse de 40%, affirme cette organisation protestante qui publie aujourd’hui son index 2019 des 50 pays où les « chrétiens sont le plus persécutés ». 90% des chrétiens tués en 2018 dans le monde l’ont été au Nigeria (3731 morts sur le sol nigérian, contre 2000 en 2017). Dans ce pays, « les chrétiens font face à une double menace », le groupe djihadiste Boko Haram et les éleveurs peuls, note l’ONG. Continuer la lecture de « Plus de 4300 chrétiens tués en raison de leur foi en un an dans le monde »

Dimanche de la Sainte Famille – textes de la messe avec commentaires

Nous vous proposons une présentation des textes liturgiques propres à ce dimanche (rite catholique traditionnel, tel que le suivaient nos ancêtres).

La fête de la Sainte Famille a été instituée par Léon XIII et « paraissait d’autant plus opportune que, depuis un demi-siècle, pour saper et supprimer le catholicisme par les bases, tout le travail des sectes et des gouvernements libéraux s’était concentré dans la déchristianisation de la famille. » (Bhx card. Schuster)
Étendue à l’Église universelle par Benoît XV, la fête empêche perpétuellement la célébration du « 1er dimanche après l’Épiphanie » ou « Dimanche dans l’Octave de l’Épiphanie »  […] Aujourd’hui, la messe du 1er dimanche après l’Épiphanie n’est plus dite qu’en semaine, les jours qui suivent la fête de la Sainte Famille.
En France, la messe de la Sainte Famille n’est célébrée le dimanche que dans les églises qui ont plusieurs messes : en effet, la solennité de l’Épiphanie, qui n’est pas fériée, prime.

« Jésus, Marie et Joseph, dans l’humble maison de Nazareth : la sainteté la plus grande dans les conditions de vie les plus simples, qui sont celles de notre vie à tous. L’Église a voulu nous rappeler chaque année ce grand exemple dont les familles chrétiennes ne peuvent que s’inspirer ; il a consacré à jamais la pratique des vertus familiales.
L’Évangile montre Jésus à douze ans, tout rempli du mystère des choses de son Père, mais n’en vivant pas moins soumis à Marie et Joseph. L’Épître décrit ce que doit être l’atmosphère d’une vie profondément chrétienne. »

Dom G. Lefebvre

Textes avec commentaires
du bienheureux cardinal Schuster (Liber Sacramentorum) :

« Tertullien observe que la première et la plus ancienne Église est au ciel, où, dans la divine Trinité, nous trouvons les deux notes essentielles de notre Église, c’est-à-dire l’unité dans la pluralité : l’unité d’essence et la trinité de personnes.

Descendu parmi nous pour le salut du genre humain, le Verbe de Dieu ne voulut pas adopter un genre de vie solitaire qui le mît en dehors de la société des hommes, mais, reproduisant ici-bas ce que la Trinité était de toute éternité dans les cieux, il se forma, au moyen du mariage virginal de Marie et de Joseph, une société ou église domestique au seul de laquelle il daigna naître et passer la plus grande partie de sa vie mortelle.
Continuer la lecture de « Dimanche de la Sainte Famille – textes de la messe avec commentaires »

Messe de l’Épiphanie – textes et commentaires

Nous vous proposons une présentation des textes liturgiques propres à ce dimanche (rite catholique traditionnel, tel que le suivaient nos ancêtres).

« Cette fête se célébrait en Orient dès le IIIe siècle et elle pénétra en Occident vers la fin du IVe siècle. – Le mot « Épiphanie » signifie : manifestation. Comme à Noël, c’est le mystère d’un Dieu qui se rend visible : mais ce n’est plus aux Juifs seulement qu’il se montre : « c’est aux Gentils qu’en ce jour Dieu révèle son Fils par l’apparition d’une étoile. » (Or.) – Et Isaïe aperçoit l’Église figurée par Jérusalem où « afflue la multitude des Gentils qui viennent de loin en apportant de l’or et de l’encens » (Ép.), c’est-à-dire leur amour et leur religion. L’Évangile montre la réalisation de cette prophétie. »

Dom G. Lefebvre

 

COMMENTAIRE DE DOM GUÉRANGER
(dans l’Année liturgiquedisponible ici avec ses autres livres)

[note : dom Guéranger fait d’abord une longue présentation historique et théologique de cette fête. Pour aller directement aux textes de la messe commentés, descendre jusqu’à la partie intitulée « A LA MESSE »]

« La Fête de l’Épiphanie est la suite du mystère de Noël ; mais elle se présente, sur le Cycle chrétien, avec une grandeur qui lui est propre. Son nom qui signifie Manifestation, indique assez qu’elle est destinée à honorer l’apparition d’un Dieu au milieu des hommes !

Continuer la lecture de « Messe de l’Épiphanie – textes et commentaires »