Le compagnon de Christine Lagarde doit rembourser 1 million d’euros de subventions européennes

De 2003 à 2005, Xavier Giocanti dirigeait le centre de promotion de l’emploi par la micro-entreprise (CPEM), une association marseillaise mise en place par Jean-Claude Gaudin, sénateur et maire UMP de la ville, en novembre 1994. Cette structure destinée à aider au financement de projets d’entreprise, bénéficie d’une aide d’1 million d’euros venant du Fonds social européen (FSE). Continuer la lecture de « Le compagnon de Christine Lagarde doit rembourser 1 million d’euros de subventions européennes »

Politicards et Gros Capital : un conflit d’intérêt permanent

Depuis un mois et demi, Eric Woerth occupe une place de choix dans ce qu’il est désormais convenu d’appeler l’affaire Woerth-Bettencourt.

Une affaire qui a révélé que décidément, politiques et grandes fortunes évoluent dans un bien petit monde.
La femme du ministre qui travaillait, jusqu’au mois dernier, pour une des premières fortunes de France, ses rencontres avec Patrice de Maistre, le gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt et l’employeur de son épouse, le financement de son micro-parti… Le ministre a fait front. Forcément conseillé et aidé par son directeur de cabinet, Sébastien Proto. Ce dernier définissait ainsi son poste en 2009 : « Mon rôle est de m’assurer que (le ministre) a tous les éléments, à la fois techniques et politiques pour prendre sa décision ». Il était déjà son directeur de cabinet au ministère du Budget après en avoir été le directeur adjoint. A ce poste, il était donc chargé de lutter, avec son patron, contre l’évasion fiscale. Par exemple, lors de la révélation en septembre 2009 de la liste de 3.000 évadés fiscaux, les deux hommes prennent la pose pour le JDD.

Or, Sébastien Proto évolue lui aussi dans un bien petit monde. Disons-le, un bien petit monde qui est le même qu’Eric Woerth ! Continuer la lecture de « Politicards et Gros Capital : un conflit d’intérêt permanent »

Le scandale du projet de Loi NOME

Le principe est simple : constatant que la concurrence ne fonctionne pas – plus de 96 % des Français restent fidèles à l’’opérateur historique (EDF) -, le gouvernement a décidé de la créer… artificiellement.

Si la loi NOME passe, à partir du 1er janvier 2011, EDF aura obligation de revendre à ses concurrents jusqu’à 25 % de sa production d’’électricité.

Un véritable hold-up ! Les fournisseurs d’‘électricité vont se voir offrir un quart de la production, que les Français ont déjà payé avec leur facture, pour qu’’ils puissent réaliser des profits, au seul bénéfice de leurs actionnaires.

C’’est une première que d’’obliger une entreprise, dans le monde de la « concurrence libre et non faussée », à céder une partie de ses atouts à des concurrents qui produisent peu ou pas du tout d’’électricité.

Woerth-Bettencourt: les perquisitions confirment les soupçons de financement occulte

D’après l’hebdomadaire Marianne, la banque Dexia, où l’ex-comptable de Liliane Bettencourt, Claire Thibout, a retiré à sa demande 100.000 euros en espèces quatre mois avant la présidentielle de 2007, avait refusé au préalable un retrait de 500.000 euros à la milliardaire.

Selon le journal, qui cite des documents internes de la banque découverts lundi par les enquêteurs de la brigade financière, « Liliane Bettencourt avait demandé à tirer non pas 100 000, mais 500 000 euros » à la banque Dexia, en décembre 2006.

L’hebdomadaire détaille également les agendas de l’ancienne comptable et du gestionnaire de fortune de Mme Bettencourt, Patrice de Maistre. Selon Marianne, ces agendas font bel et bien état de rencontres entre le gérant de fortune de la milliardaire et Eric Woerth en janvier 2007.

Basile Boli devra s’expliquer devant un tribunal

L’ex-footballeur, Basile Boli, a été cité à comparaître devant le tribunal correctionnel par le parquet de Nanterre pour une affaire de recel et d’abus de confiance.

L’ancien défenseur de l’Équipe de France est soupçonné de recel et d’abus de confiance dans le cadre de ses activités associatives. En 2007, Basile Boli avait créé Entreprendre et réussir en Afrique (ERA), une association destinée à aider les immigrés africains à se réinstaller dans leur pays d’origine et d’y monter des projets économiques. Continuer la lecture de « Basile Boli devra s’expliquer devant un tribunal »

Les micro-partis peuvent rapporter gros

Comme l’a mis en lumière l’affaire Woerth-Bettencourt avec l’Association de soutien à Eric Woerth,
il existe une kyrielle de micros-partis dévolus à des hommes politiques.

Le ministre du Travail n’est pas le seul au gouvernement à avoir son «club»: François Fillon, Christian Estrosi, Michèle Alliot-Marie, Laurent Wauquiez en ont un. Hors gouvernement, Nicolas Dupont-Aignan, Patrick Balkany ou Jean-François Copé ont également leur structure. Continuer la lecture de « Les micro-partis peuvent rapporter gros »

Affaire Bettencourt : Le majordome, une secrétaire et un chauffeur parlent eux aussi d’enveloppes données à des hommes politiques

Deux nouvelles dépositions dans l’affaire Bettencourt, celles d’un majordome et d’une secrétaire, conforteraient les déclarations de Claire Thibout, l’ex-comptable de Liliane Bettencourt. Ces auditions indiquent que les destinataires des enveloppes étaient essentiellement «des candidats qui cherchaient à financer leur campagne». Continuer la lecture de « Affaire Bettencourt : Le majordome, une secrétaire et un chauffeur parlent eux aussi d’enveloppes données à des hommes politiques »

le FNJ avait pour mission d’évincer les partisans de Bruno Gollnisch

Le site « Les jeunes avec Gollnisch » nous apprend la démission de Laura Lussaud, secrétaire régionale du FNJ Ouest. Motif du conflit : David Rachline, coordinateur du FNJ, lui aurait reproché, en la traitant de traître, d’avoir osé placer un secrétaire départemental vendéen acquis à la candidature de Bruno Gollnisch. Elle a donc écrit une lettre à l’adresse des secrétaires régionaux FNJ, rendue publique par le blog des jeunes avec Gollnisch, y dénonçant les méthodes partisanes et malhonnêtes de l’actuelle direction du FNJ. Continuer la lecture de « le FNJ avait pour mission d’évincer les partisans de Bruno Gollnisch »

Bouches-du-Rhône : une députée socialiste mise en examen pour détournements de fonds

La députée PS des Bouches-du-Rhône Sylvie Andrieux a été mise en examen jeudi soir par le juge Franck Landou pour complicité de détournement de fonds publics et complicité de tentative d’escroquerie ».
L’élue a été placée sous contrôle judiciaire avec interdiction de rencontrer les autres mis en examen.

Sylvie Andrieux se voit reprocher son rôle dans l’attribution de plus de 700.000 euros de subventions par le conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur à des associations fictives.

Source

Le site Nations Presse Info confirme qu’il boycotte Bruno Gollnisch

Lu chez notre confère E-Deo :

Ce serait même la faute d’e-deo ! L’article où nous nous étonnions que la rédaction du site frontiste refuse de publier la vidéo de la conférence de presse de Bruno Gollnisch postée par Jean-Marie Le Pen (pas lui-même, on s’en doute, mais en son nom sur un compte Dailymotion à son nom) n’a manifestement pas plu à certains. Nous découvrons ce matin que le lien vers cette fameuse vidéo (pourtant posté par une partisane déclarée de Marine Le Pen) a été effacé des commentaires du site. Voici la raison donnée par Nations Presse Info : Continuer la lecture de « Le site Nations Presse Info confirme qu’il boycotte Bruno Gollnisch »

Des enveloppes d’argent pour Sarkozy et Woerth

L’ex-comptable du couple de milliardaires assure sur Mediapart que les Bettencourt distribuaient de l’argent liquide aux politiciens et notamment à Sarkozy et Woerth.

Elle est devenue l’une des pièces maîtresses de l’enquête du juge Courroye sur les conversations enregistrées chez les Bettencourt. Claire T. comptable des milliardaires pendant treize ans, a une fois de plus été entendue par la sous-direction des affaires économiques et financières de la préfecture de police de Paris lundi 5 juillet. Mais c’est à Mediapart, en pointe sur l’affaire depuis l’épisode des écoutes secrètes, que Claire T. a raconté son expérience avec force détail. Continuer la lecture de « Des enveloppes d’argent pour Sarkozy et Woerth »

Scandale : le fisc a remboursé 30 millions d’euros à la milliardaire Bettencourt

Contrairement à ses dénégations et celles des différents membres du gouvernement, Eric Woerth est mouillé jusqu’au cou dans l’affaire Bettencourt.

Dans ce nouveau rebondissement, on apprend que le fisc a remboursé la bagatelle de 30 millions d’euros à la richissime Liliane Bettencourt, héritière de L’Oréal en mars 2008 au titre du bouclier fiscal et que cette opération n’a pu se faire sans l’aval d’Eric Woerth, alors ministre du budget. Continuer la lecture de « Scandale : le fisc a remboursé 30 millions d’euros à la milliardaire Bettencourt »

Jean-Marie Le Pen prend ouvertement parti pour sa fille

Dans un entretien exclusif accordé au Parisien, Jean-Marie Le Pen prend officiellement position pour sa fille Marine dans l’élection qui l’oppose à Bruno Gollnisch pour la présidence du FN.

Extraits:

F.-S. Votre fille Marine est candidate à votre succession et bientôt candidate à la présidence de la République. Diriez-vous qu’elle vous bluffe ?
J.-M. L. P.
Si elle me bluffe ? Un peu, oui ! Elle a les qualités nécessaires et j’espère suffisantes pour assumer demain les fonctions auxquelles elle aspire : d’abord, la présidence du Front national, ensuite une candidature à l’Elysée. Mais elle n’est pas moi. Elle a son propre vécu, comme on dit.  Continuer la lecture de « Jean-Marie Le Pen prend ouvertement parti pour sa fille »