« Chance pour la France »

« L’ex-président de l’université de Toulon, Laroussi Oueslati, a été révoqué de la fonction publique, avec effet immédiat, dans le cadre d’un trafic supposé de diplômes au bénéfice d’étudiants chinois, a annoncé vendredi le ministère de l’Enseignement supérieur.
[…]
Ces décisions « entrent en vigueur immédiatement », a précisé le ministère. Elles ont été prises par la section disciplinaire de l’université Paris-IV Sorbonne, devant laquelle avait été renvoyée la procédure disciplinaire en cours, du fait des « graves dysfonctionnements » à l’université de Toulon, alors que c’est normalement l’établissement lui-même qui assure ce type de procédure. »

Source

Cet individu est par ailleurs conseiller régional PRG.

Caste dominante coupée des réalités : l’exemple Mariton.

« Je gagne 5 000 euros par mois, je ne me considère pas comme riche ; c’est le revenu d’un cadre moyen. »

Ces propos scandaleux sont d’Hervé Mariton, député UMP.
Ils sont doublement faux :
– en réalité, l’élu touche mensuellement 6 700 euros de la République. Il oublie de signaler qu’il a par ailleurs droit à 5 884,91 euros, destinés à « payer ses frais de voiture, de loyer pour la permanence, frais de réception, d’habillement, de transport, etc. » !
– le « cadre moyen » ne gagne évidemment pas cette somme, le salaire médian (50 % sont au-dessus, 50 % au-dessous) net d’un cadre administratif, comptable ou financier, étant de 2 800 euros en 2007-2008.
Rappelons qu’en 2007, la moitié des Français disposaient d’un revenu inférieur à 18 170 euros par an (1 500 euros par mois).

Ces déclarations illustrent bien la fracture entre « élites » privilégiées et ignorantes et peuple, auquel on demande de se serrer la ceinture.
Accessoirement, on peut y trouver une explication à la prolifération des radars et contraventions diverses…

Source

L’Etat républicain veut « rééduquer » les femmes portant le niqab

Le gouvernement n’entend pas seulement sanctionner, il veut aussi éduquer. C’est en somme ce qu’on peut tirer du projet de loi visant à interdire le port du voile intégral, qui a été présenté mercredi en conseil des ministres. Le texte prévoit en effet « un stage de citoyenneté » pour les femmes concernées, qui s’ajoutera ou se substituera à l’amende de 150 euros encourue. Continuer la lecture de « L’Etat républicain veut « rééduquer » les femmes portant le niqab »

Exemple de collusion entre le pouvoir médiatique et le pouvoir politique

Catherine Nayl, directrice de l’info du groupe TF1, a été nommée chevalier de l’Ordre national du mérite par décret du président de la République. On trouve, dans cette même promotion, Christine Kelly, membre du CSA, ou encore Jacques Jublin, ex-directeur de la rédaction de i-Télé. Parmi les autres personnalités des médias, on notera la nomination de Sofia Bengana, éditeur du pôle news du groupe Le Figaro, ou encore de Béatrice Garette, directrice générale de l’agence photo Sipa Press.

Parmi les personnalités promues au grade d’officier de l’Ordre national du mérite, on trouve la productrice télé Fabienne Servan-Schreiber et l’ancien ministre de la Culture Jacques Toubon.

Qui a dit que les médias étaient indépendants ?
Un menteur ou un naïf, sûrement.

Source (Merci à Pierrot)

Royaume-Uni : une lesbienne militante parmi les députés conservateurs

Si une autre députée lesbienne, Angela Eagle, du parti travailliste, siégera au Parlement, Margot James devient la première députée conservatrice ouvertement lesbienne à siéger à Westminster.

Née en 1954, d’une famille de riches entrepreneurs, elle est diplômée de la London School of Economics, l’équivalent britannique de Sciences-po. Elle a fondé une société de conseil qu’elle a revendu pour 4 millions de livres sterling en 2004. Elle vit en couple avec Jay Hunt, une présentatrice télé de la BBC.

Source

L’indépendance budgétaire des Etats en ligne de mire de Bruxelles

Le prétexte était trop beau : la monnaie européenne est menacée par la quasi-faillite de l’État grec; le coupable est donc la politique budgétaire indépendante des Etats; supprimons cette indépendance ! C’est le plan du Soviet suprême de la Commission européenne de Bruxelles, révélé aujourd’hui par le journal La Tribune.

Les États de la zone euro ne sont plus maîtres de leur politique monétaire depuis 2002, celle-ci étant contrôlée par la Banque Centrale Européenne.

La politique budgétaire des États demeure le dernier levier de politique économique indépendant de Bruxelles, malgré les contraintes du pacte de stabilité, empêchant notamment de laisser filer les déficits d’un pays.
La soumettre à vérification et approbation de la Commission des ronds de cuir de Bruxelles signifie la fin de la souveraineté des Etats :
budget de défense trop important, plan de retraites pas assez libéral ? La Commission oppose une désapprobation préalable et fait jouer la menace d’amendes lourdes.

Loi sur la Burqa : les flics « flippent leur race » !

Extraits:

Si les représentants syndicaux relativisent, les gardiens de la paix sur le terrain, eux, jugent plutôt que la burqa progresse. Ainsi, cet agent, qui tient à l’anonymat mais travaille depuis six ans à Roubaix (dans le Nord) :
« On croise clairement de plus en plus de voiles intégraux. Dans cette ville, d’ailleurs, tout est halal. » Continuer la lecture de « Loi sur la Burqa : les flics « flippent leur race » ! »

De l’efficacité des caméras de surveillance

Depuis l’élection de Nicolas Sarkozy en 2007, la vidéosurveillance est devenue le principal instrument de la pseudo lutte contre l’insécurité. Les évaluations scientifiques démontrent pourtant que, dans les espaces publics, son impact est très limité. Il devient même dérisoire si on le rapporte au coût financier pour une collectivité locale.

Les caméras ne dissuadent pas les délinquants dans la mesure où le risque de se faire identifier et interpeller est jugé faible. Il n’y a aucun impact sur les violences interpersonnelles (agressions sexuelles, bagarres, rixes, etc.). Continuer la lecture de « De l’efficacité des caméras de surveillance »

Louis Aliot « recommandé » par Roland Dumas

Le très mariniste Louis Aliot, 41 ans, n’est plus secrétaire général du Front national.
N’appartenant plus à la direction du FN, Louis Aliot, docteur en droit public, veut devenir avocat au barreau de Paris. Deux “parrainages” d’avocats en exercice sont en revanche nécessaires. En plus de cela, le candidat  peut ajouter à son dossier des lettres de recommandations.

C’est ce qu’a fait le socialiste franc-maçon Roland Dumas pour Louis Aliot. L’ancien ministre des affaires étangères de François Mitterrand dont il était très proche, ancien résistant,  a rencontré M. Aliot, selon ce dernier, lors “d’un jury de thèse”. “C’est l’ami d’un ami” a confirmé M. Dumas. “Louis Aliot a toutes les qualités pour devenir avocat. Il a tous les diplômes. Il vaut la peine comme juriste”, a ajouté l’ancien président du Conseil constitutionnel.

Pour ceux qui avaient encore des doutes quant à Louis Aliot, le soutien de cette crapule républicaine de Roland Dumas en dit long…

Source

Le BNP victime d’une taupe

Un ancien militaire et candidat d’un comté du nord de l’Angleterre pour le BNP en 2008, où il avait obtenu 40,1% des voix, à 16 voix de devenir membre du parlement, Simon Nicholson (photo ci-contre), a claqué la porte du British National Party tout en révélant à la presse un carnet de bord qu’il avait pris soin de tenir pour collecter des remarques « racistes » au sein de son parti.

À quelques jours des élections générales au Royaume-Uni pour renouveler le parlement, c’est le journal Mirror qui a publié ces notes, ayant passé un marché avec Nicholson trois mois auparavant, en vue de révélations pour discréditer le BNP.

La méthode n’est pas sans rappeler en France celle du tout récent reportage des Infiltrés, où les journalistes de France 2 ont vraisemblablement retourné un ancien militant du Front National qui a pu ainsi enregistrer des conversations tenues en privé par des militants de Dies Irae.

Parmi les propos rapportés par Nicholson figurent ceux de Nick Griffin, leader du BNP, comparant les femmes en burka à de « gros corbeaux noirs », déclarant que « les musulmans feront flotter le drapeau noir de l’islam sur Downing Street », un cadre du BNP dénonçant lui « un programme d’élevage » en parlant d’une école coranique en projet.

Toujours selon le Mirror, Nicholson aurait filmé en caméra cachée des cadres du parti admettant que Griffin aurait lui aussi abusé de larges subventions indues en tant qu’euro-député, faisant écho au scandale de corruption qui éclabousse le parti travailliste depuis plusieurs mois.

Le renégat termine son carnet par un billet du mercredi 28 avril : « Je regrette de les avoir rejoints. Je veux être candidat contre eux l’année prochaine parce que maintenant je sais combien ils sont mauvais pour la classe populaire. »

Sa démarche laisse pourtant bien l’impression de défendre d’autres intérêts que ceux de la classe populaire britannique…