Un jeune délinquant en visite chez les pros

Et à nos frais, bien sûr.

« « Il y a quelques heures, j’étais dans ma cellule. Et là, je suis à l’Assemblée nationale, avec un député. Je suis fier*. Cette journée restera gravée en moi. » Hier, pendant plus de deux heures, Sofiane, un jeune de 17 ans actuellement incarcéré à la maison d’arrêt de Villepinte, a visité le Palais-Bourbon, sous la houlette du député-maire (Nouveau Centre) de Drancy, Jean-Christophe Lagarde.

Une première en France, organisée par la maison d’arrêt de Villepinte en partenariat avec la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) et l’Education nationale.
« Sofiane est le premier détenu français accueilli à l’Assemblée, indique Mehdi, le surveillant pénitentiaire qui l’accompagne. Notre objectif est de rapprocher le détenu des institutions et de la citoyenneté. C’est une façon de préparer sa réinsertion. » Les
cours d’instruction civique dispensés en prison ont déjà porté leurs fruits. Sofiane, qui doit sortir dans deux jours, ne perd pas un mot des explications de Jean-Christophe Lagarde. » (suite ici)

* [Le jeune voyou n’a pas précisé s’il était fier de fréquenter un repaire de délinquants de haut niveau, volant les Français allègrement en échappant toujours à la prison. NDCI]

Merci à Malalou

FN : que deviendra COTELEC après la succession ?

« Jean-François Jalkh, promu secrétaire général du Front national le 2 mai dernier […] a publié [un communiqué] vendredi 15 octobre […] expliquant, pour l’essentiel, […] que les demandes d’adhésion [devaient être] bien conformes à l’article 6 des statuts du Front national, qui dispose que «l’adhésion au Front national n’est compatible avec aucune appartenance à un autre parti ou mouvement politique, quel qu’il soit». «Quel qu’il soit.» Continuer la lecture de « FN : que deviendra COTELEC après la succession ? »

Ripoublique française : le parquet de Nanterre requiert un non-lieu en faveur de Jacques Chirac

Le parquet de Nanterre requiert un non-lieu dans l’affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris. Le procureur de Nanterre Philippe Courroye estime sans rire ce lundi « qu’il n’existait pas un système connu de M. Chirac destiné à financer de façon occulte le RPR ».

Le procès aura lieu au mois de mars prochain.

La Mairie de Paris ne sera pas partie civile au procès, après sa décision d’accepter de recevoir 2.218.072,46 euros versés par l’UMP et par Jacques Chirac.

Source : AFP

Philippe de Villiers abandonne son fief de Vendée

Président emblématique du département de Vendée depuis vingt-deux ans, Philippe de Villiers, a fait jeudi une sortie théâtrale, en annonçant par surprise sa démission du conseil général.

Au cours des cinq dernières années, Philippe de Villiers, affaibli personnellement par des problèmes judiciaires familiaux – l’un de ses fils accusant l’autre de viol -, mais aussi par un cancer de l’oeil qu’il affirmait jeudi avoir vaincu, a également affronté, chez lui en Vendée, son presque fils spirituel. Continuer la lecture de « Philippe de Villiers abandonne son fief de Vendée »

l’Association « SOS Racisme » est-elle une officine d’état ?

C’est la question que l’on peut se poser en lisant son rapport financier annuel.

Avec 579.000 € de subventions (émanant de plusieurs structures publiques) pour un budget total de 905.000 €, SOS Racisme ne peut accomplir son travail de nuisance qu’avec la bienveillance du gouvernement Fillon/Sarkozy. Continuer la lecture de « l’Association « SOS Racisme » est-elle une officine d’état ? »

Les scandaleuses indemnités des commissaires européens

D’anciens commissaires européens continuent de toucher des indemnités destinées à les aider à retrouver un emploi après la fin de leur mandat, même s’ils ont déjà une autre activité salariée.

Au total, “17 anciens responsables touchent encore des indemnités d’au moins 96.000 euros par an, bien qu’ils aient depuis longtemps un emploi de lobbyiste ou en politique”, explique le Financial Times Deutschland (jeudi 24-09-2010).

Selon le FTD, “l’un de ces principaux double gagnants est l’ancien commissaire à la concurrence Charlie McCreevy“.

Le commissaire irlandais continuerait de toucher une indemnité provisoire d’environ 11.000 euros par mois, en plus de ses émoluments de membre du conseil de surveillance de la compagnie aérienne Ryanair, qu’il a rejoint

après son départ de Bruxelles, et qui sont estimés à quelque 47.000 euros par an, selon le FTD.

Interrogé par le FTD, M. McCreevy n’a pas souhaité réagir à ces informations. Continuer la lecture de « Les scandaleuses indemnités des commissaires européens »

Le gaulliste Paul-Marie Coûteaux arnaqué par un de ses « potes » du Parlement européen

L’escroquerie entre collègues ça peut arriver. Mais lorsque le lieu de travail est le Parlement européen et les collègues deux eurodéputés, l’affaire relève de l’exceptionnel. C’est pourtant ce qui est arrivé pendant près d’un an au souverainiste Paul-Marie Coûteaux victime en 2003 d’une fraude aux indemnités. Michel Dary, ancien eurodéputé du Parti radical de gauche, est en effet soupçonné d’avoir détourné de l’argent destiné aux collaborateurs de son collègue. Il a été mis en examen le 9 septembre par une juge d’instruction parisienne pour recel d’abus de confiance. Continuer la lecture de « Le gaulliste Paul-Marie Coûteaux arnaqué par un de ses « potes » du Parlement européen »

Socialistes et patronat unis pour le mondialisme

La video ci-dessous, avec Michel Rocard (PS) à l’université d’été du MEDEF, illustre bien la « ténébreuse alliance » entre socialistes et capitalistes internationaux, opposés en apparence mais unis sur l’essentiel.
Ici, il s’agit de faire front pour avancer vers le nouvel ordre mondial et la fin des souverainetés nationales.
Au passage, Rocard lèche les bottes du grand patronat :
« Le seul milieu qui connaisse quelque chose au monde extérieur, ce n’est pas vraiment les journalistes ; ce n’est pas les hommes politiques, ils ne sont référés qu’à leurs seules traditions ; ce n’est pas le monde salarial et ses syndicats ; ce n’est pas les intellectuels, trop sensibilisés à leur langue et à leur culture ; c’est vous les patrons. » Puis :
« Et l’urgence c’est qu’il va falloir finir par tomber d’accord pour dire que les souverainetés nationales ont dépassé leur stade d’efficacité, elles entrent dans la période de la nuisance. »
A partir de 0’50 :

Source