Agression : le député M’jid El Guerrab démissionne de LREM

Le député M’jid El Guerrab a annoncé mardi 5 septembre à l’AFP qu’il avait présenté sa démission du parti La République en marche, après avoir tabassé à l’aide d’un casque de  moto un cadre du PS, ce qui lui vaut d’être mis en examen pour « violences volontaires avec arme ».  « Pour ne pas entraver le travail de la majorité parlementaire, et afin d’assurer ma défense de la manière la plus sereine possible, j’ai décidé de soumettre ma démission du mouvement La République en marche aux membres du Conseil d’administration », a déclaré le député de la 9e circonscription des Français de l’étranger dans un communiqué. (source)

Bref, il démissionne de son parti mais il garde son mandat : comme si l’insulte faite au parti était plus grave que l’insulte faite à ses électeurs, à sa fonction, à l’Etat… Il ne doit des comptes qu’au parti, qui l’a créé, pas à ses électeurs, qui l’avaient légitimé. Voilà qui assigne leur juste place aux représentés…

Toujours plus loin dans la folie : dix ans d’inéligibilité pour les propos “racistes, antisémites ou homophobes” !

De Jérôme Bourbon :

« La LICRA s’en est bruyamment réjouie, voyant immédiatement la portée de l’événement. Dans la nuit du lundi 24 au mardi 25 juillet 2017, les députés ont en effet intégré dans le code pénal sous la forme d’un amendement une peine d’inéligibilité pour les personnes déclarées coupables de « faits liés au racisme, à l’antisémitisme, au négationnisme, à l’homophobie et à toute forme de discrimination ». Alain Jakubowicz, président de la LICRA, plastronne : « Par ce vote, l’Assemblée Nationale a fait sienne une proposition portée par la LICRA depuis longtemps et dont l’aboutissement s’est concrétisé à la faveur des nombreuses rencontres que j’ai pu avoir, aux côtés de Mario Stasi et de Sabrina Goldman, avec la Garde des Sceaux et un certain nombre de parlementaires. Parmi eux, il faut citer
Jean-Michel Mis, député de la Loire, Olivier Dussopt, député de l’Ardèche, Pierre-Yves Bournazel, député de Paris, Thierry Solère, député des Hauts-de-Seine et Naïma Moutchou, députée du Val d’Oise dont l’engagement à nos côtés a été essentiel et déterminant. »

Les conséquences de cet amendement sont incalculables et vont encore réduire de manière effrayante la liberté d’expression dans notre pays.

Continuer la lecture de « Toujours plus loin dans la folie : dix ans d’inéligibilité pour les propos “racistes, antisémites ou homophobes” ! »

Guerre aux automobilistes, politique de « grand remplacement » déterminée : Hidalgo pulvérisée dans « Notre-Drame de Paris »

Dans le livre Notre-Drame de Paris tout juste sorti (commandable ici), les journalistes réputés Nadia Le Brun et Airy Routier dressent le bilan effrayant d’Anne Hidalgo à la tête de la mairie de Paris depuis trois ans.

De fait, « c’est un brûlot, car il met à nu, outre la folle politique dépensière d’Hidalgo et sa clique, sa politique dogmatique de Grand Remplacement. » Pour être très précis, le livre, ainsi que l’enquête du Figaro magazine sortie au même moment et reprenant ses « bonnes feuilles », expliquent que l’équipe du maire de Paris pratique la « discrimination positive », pour des raisons autant idéologiques qu’électoralistes, au service des immigrés contre les classes populaires et moyennes françaises.

Continuer la lecture de « Guerre aux automobilistes, politique de « grand remplacement » déterminée : Hidalgo pulvérisée dans « Notre-Drame de Paris » »

Un député LREM de la diversité attaque à coups de casque un militant PS

M’jid El Guerrab, député LREM, a violemment agressé un certain Boris Faure, militant PS, à coups de casque.
Selon Marianne, la scène fut particulièrement violente : « Un témoin raconte : « Ils commencent à discuter et au bout de quelques minutes, le député lui assène un coup de casque très violent puis un deuxième. L’autre tombe par terre, en sang ». Selon cette source, l’élu était particulièrement remonté : « Si les agents de sécurité ne les avaient pas séparés, il se serait acharné. Il avait de la haine dans les yeux ». Boris Faure est quant à lui touché au niveau de la tempe. Les agents de sécurité de Paris Habitat, dont les locaux sont situés en face du restaurant, ont dû empêcher l’élu d’aller plus loin. Philippe, un de ces vigiles, estime que l’élu était hors de lui : « Si on ne l’avait pas arrêté, il aurait continué à le tabasser ». »

Continuer la lecture de « Un député LREM de la diversité attaque à coups de casque un militant PS »

Anne Hidalgo encense des communistes comme « humanistes, militants infatigables de la liberté »

en faisant l’éloge d’un agent du NKVD chargé de liquider les opposants à l’URSS !

Vu sur son compte twitter :

Quelques précisions sur Artur London (source wikipedia) :

Anne Hidalgo est une vraie folle furieuse.

Le maquillage d’Emmanuel Macron a coûté 26.000 euros en trois mois !

Les Français vont apprécier ! Une facture de 26.000 euros de frais de maquillage pour les trois derniers mois de prési­dence d’Emma­nuel Macron vient d’être dévoilée…

Etrange. Le bonhomme ne travaille pas chez Michou mais est président de la république. Alors, comment peut-on justifier ce montant astronomique en un seul trimestre pour du simple maquillage ?

C’est tout simplement la petite note de frais de Natacha M., la maquilleuse attitrée d’Emmanuel Macron, qui a pour mission d’effacer les traits de fatigue de « Jupiter ».

La facture sera réglée par Alexis Kohler, secrétaire général de l’Élysée.

Voilà qui rappelle bien évidemment le salaire mensuel de 10.000 euros du coiffeur de François Hollande. Au fait, combien coûte celui de Macron ?

Source

Promotion pour services rendus ? L’ex-directeur de la rédaction d’Europe 1 bientôt au ministère de l’Economie

L’ex directeur de la rédaction d’Europe 1, Nicolas Escoulan a quitté jeudi soir la rue François-Ier pour prendre ses nouvelles fonctions au ministère de l’Économie et des Finances vendredi matin.

À 42 ans, l’ancien journaliste a été nommé conseiller en charge de la communication auprès du secrétaire d’Etat Benjamin Griveaux. Directeur de la rédaction depuis deux ans, Nicolas Escoulan était entré en 2013 à Europe 1 pour seconder Fabien Namias, alors directeur général de l’information.

Source

La tombe du maréchal Pétain profanée ! Silence des politiciens, coupables

Résultat de recherche d'images pour "tombe "maréchal pétain""
La tombe, avant sa profanation

Les politiciens se gardent bien de réagir à cet acte ignoble, qui est, il est vrai, le résultat de la haine que cultivent ces derniers ainsi que les médias et l’Education nationale envers le maréchal de France Philippe Pétain.

Ouest-France est obligée de relater que :

« La tombe du maréchal Pétain, située à l’entrée du cimetière de Port-Joinville sur l’Île-d’Yeu (Vendée), a été vandalisée dans la nuit de vendredi à samedi.
La sépulture du maréchal Pétain qui dirigea le régime de Vichy du 10 juillet 1940 au 20 août 1944 a été profanée dans la nuit de vendredi à samedi.

Les gendarmes et les pompiers de l’Ile-d’Yeu (Vendée) ont été appelés à 4 h du matin pour l’incendie d’un container -un pot de fleurs desséchées- à proximité de la sépulture de Philippe Pétain, à l’entrée du cimetière de Port-Joinville.

Un container incendié a été retrouvé sur la tombe dont la croix a été brisée. »

Ce geste a été accompli à la veille de l’anniversaire de la mort de celui qui s’est sacrifié pour tenir la barre du pays dans la tempête, quand d’autres démissionnaient ou s’enfuyaient, et qui a tenté de mener une politique de renouveau (la « Révolution nationale ») efficace en dépit de sa brièveté et des terribles circonstances. Une politique civilisationnelle traditionnelle, une politique patriotique, une politique sociale favorable à tous les Français et en particulier aux classes simples, le tout dans la concorde entre les classes, et en se passant du communisme, de la franc-maçonnerie et de la haute finance. C’est cela qu’« ils » ne lui pardonnent pas.

Le samedi 22 juillet, l’offense était en partie réparée par l’ADMP (Association pour la Défense de la Mémoire du Maréchal Pétain), qui organisait comme chaque année une cérémonie d’hommage sur la tombe du héros de Verdun, suivie d’une messe et d’un banquet.
C’est l’occasion d’évoquer cette association qui fait un travail remarquable (et édite une revue très intéressante), alors que, les années passant, l’État français et le Maréchal Pétain deviennent davantage des sujets tabous, ou diabolisés ! Plus les années passent, plus on ment, plus on a peur, moins il y a de débat, alors que ça devrait être exactement l’inverse. Il faut voir les émissions télévisuelles, dans les années 70 et même 80 par exemple, dans lesquelles on pouvait voir pro et anti vichystes débattre très courtoisement et librement…
L’ADMP a compté à son comité d’honneur nombre de personnalités civiles et militaires (on peut en voir certaines ici).

Pour contacter l’ADMP :
5 rue Larribe, 75008 PARIS. Tél : 01 43 87 58 48 (fermée au mois d’août).

Surréaliste : Collomb se prend pour une star

Moment de gêne intense pour Gérard Collomb. En déplacement aujourd’hui dans le quartier de Montmartre, à Paris, le ministre de l’Intérieur a croisé par hasard des touristes malaisiens, assis en terrasse. Là, il s’arrête et se présente : “I am the minister of police” (littéralement, “je suis le ministre de la police”) avant de demander aux touristes, visiblement gênés, de… faire une photo ! “do you want a picture with me ?” lance-t-il encore. Isolée par nos confrères de BFMTV, la séquence est surréaliste. Regardez :


Source

Braquage démocratique : le parti de Macron va toucher plus de 100 millions d’euros

Après avoir bénéficié du soutien financier de richissimes donateurs privés lors de la campagne, Macron va pouvoir désormais remplir les coffres de son jeune parti, né il y a un an.

Au total, le parti peut espérer collecter 21 millions d’euros de subventions publiques tous les ans, soit 105 millions au cours de la législature ! “Ses 6 390 871 voix récoltées au 1er tour des élections législatives, soit 28,21% des suffrages exprimés, lui donnent droit, en effet, à 9 M€ par an. Ensuite, ses 314 députés lui rapporteront quelque 12 M€”, explique le quotidien.

Source

Le FN se trompe de diagnostic

Tribune libre de notre contributeur Lionel :

«  Le FN qui a complètement raté les élections de 2017 veut analyser ses échecs. Fort bien, mais il semble que ce parti se trompe complètement sur les causes : en effet, la discussion actuelle porte quasi-exclusivement sur l’euro (dont la position actuelle est son abandon pour un retour à une monnaie nationale, position soit dit en passant qui semble juste et que le FN va peut-être changer !). Quoi qu’il en soit, ce n’est pas la position que le FN a eue sur l’euro qui explique ses piètres scores, c’est d’en avoir fait l’alpha et l’omega de son programme, comme si ce problème était le problème numéro 1 de la France. Or, de toute évidence, le principal problème de la France aujourd’hui n’est pas un problème économique, mais un problème ethnico-religieux : autrement dit, c’est l’invasion par des hordes étrangères de l’Europe qui est la préoccupation principale de l’électorat potentiel.

Continuer la lecture de « Le FN se trompe de diagnostic »

Suppression du RSI ne signifie pas disparition des cotisations sociales

S’il y a une promesse de Macron qui a fait mouche chez les professionnels lors de la campagne présidentielle, c’est celle de supprimer le RSI (La sécurité sociale des artisans et commerçants). Accusé de tous les maux (souvent à tort), le Régime Social des Indépendants devrait bientôt être enterré par le nouveau gouvernement. Mais attention ! Non seulement la fin du RSI ne signifie pas la suppression des cotisations sociales, mais peut-être même, leur augmentation !

Trouvé sur Previssima : Est-il nécessaire de rappeler qu’il a toujours été question, quelles que soient les modalités de l’opération (entité dédiée ou éclatement au sein des différentes branches), d’adosser le RSI au Régime général des salariés. Or si ce dernier est plus protecteur, sur certains risques, que le RSI, il est en même temps plus coûteux.
Dans le meilleur des cas, les cotisations seront les mêmes pour les indépendants et dans le plus mauvais, c’est-à-dire en cas d’alignement des cotisations et des prestations sur celles des salariés, les charges sociales des indépendants augmenteront.

Continuer la lecture de « Suppression du RSI ne signifie pas disparition des cotisations sociales »

France : comment le parti unique (LREM) verrouille la communication

Le parti d’Emmanuel Macron recrute des professionnels pour réaliser ses propres reportages et passer outre la presse mainstream.

« On n’est jamais aussi bien servi que par soi-même, dit l’adage. Leçon retenue par la République en marche (LREM), qui a donc décidé de se doter… de sa propre équipe de rédaction. Le parti d’Emmanuel Macron compte recruter une dizaine de personnes, dont un rédacteur en chef, des vidéastes et des rédacteurs qui « iront sur le terrain ». Leur job ? « Valoriser les actions menées par le mouvement », répond-on au QG, mais aussi « remettre les projecteurs vers des actions citoyennes, des initiatives locales, valoriser le travail associatif ».

  Continuer la lecture de « France : comment le parti unique (LREM) verrouille la communication »