Présidentielle américaine de 2020 : Pete Buttigieg, un candidat trop blanc et « pas assez gay » !

Alors que notre pays voit la haine des Blancs se normaliser progressivement sous la pression de l’idéologie « indigéniste » (émanation des courants « progressistes » anglo-saxons), aux Etats-Unis, la course à la créature la plus « minoritaire » est lancée. Après avoir été vendue comme l’incarnation de la représentativité populaire, la démocratie se transforme en régime des minorités contre le peuple. 

Marianne : « Pete Buttigieg (prononcez BOOT-EDGE-EDGE), inconnu il y a encore quelques semaines, est en train d’en faire l’expérience. Le junior de la primaire démocrate, maire de South Bend, en Indiana, est l’une des stars montantes du scrutin à venir. S’il arrivait à la Maison blanche en 2020, il deviendrait non-seulement le plus jeune président des Etats-Unis, mais aussi son premier chef d’Etat ouvertement gay. Mais certains démocrates, lancés dans une course à l’échalote à « qui sera le plus progressiste » face à Donald Trump, se questionnent : Pete Buttigieg, homme blanc issu d’un milieu privilégié, est-il assez gay pour les représenter ? Continuer la lecture de « Présidentielle américaine de 2020 : Pete Buttigieg, un candidat trop blanc et « pas assez gay » ! »

Juliette Méadel (PS) : « Hitler a utilisé le concept du Grand Remplacement pour exterminer les Juifs » !

Juliette Méadel (PS) : « Hitler a utilisé le concept du Grand Remplacement pour exterminer les Juifs » !

Juliette Méadel est une vraie politicienne de gauche : inculture crasse, fanatisme, culot, manipulation de l’émotion, chantage…

Elle a été porte-parole du PS de 2014 à 2016, puis Secrétaire d’État dans le gouvernement de Valls.

Invitée dans l’émission d’Ardisson « les Terriens », elle a cru bon de s’exprimer sur le « grand remplacement » :
Continuer la lecture de « Juliette Méadel (PS) : « Hitler a utilisé le concept du Grand Remplacement pour exterminer les Juifs » ! »

Armement : les industriels français inquiets de l’absence de la France au Brésil

Alors que la République ne fait transige pas lorsqu’il s’agit de vendre de l’armement aux monarchies islamistes du Golf pour bombarder les Yéménites, elle se bouche le nez avec le Brésil depuis l’élection de Bolsonaro. les postures idéologiques à géométrie variable du gouvernement commencent à affoler les industriels de l’armement.

La Tribune : « Après avoir réalisé de très belles opérations au Brésil (sous-marins, hélicoptères, satellite), la France s’est mise en retrait depuis l’élection de Jair Bolsonaro. Ce dont les industriels français très impliqués au Brésil s’inquiétent.
L’inquiétude grandit au sein des industriels français au Brésil. Et le récent échec de Naval Group, face à l’allemand ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS), qui a remporté à la grande surprise des observateurs l’appel d’offres sur la vente de quatre corvettes, n’a évidemment pas remonté leur moral à LAAD, le salon de l’armement de Rio de Janeiro. Plus de trois mois après l’arrivée du nouveau président brésilien, Jair Bolsonaro, la relation bilatérale entre Paris et Brasilia ressemblent désespérément à un encéphalogramme plat. Continuer la lecture de « Armement : les industriels français inquiets de l’absence de la France au Brésil »

Le porte-parole du régime Sibeth Ndiaye veut paraître cultivé et se plante

Le nouveau porte-parole africain du gouvernement a voulu faire comprendre qu’il avait quelques références culturelles.
Reprenant sur BFM TV la célèbre attitude de doute de l’apôtre Saint Thomas, Sibeth Ndiaye l’attribue au philosophe et théologien saint Thomas d’Aquin (12 siècles après) :

Pour le détail :
Continuer la lecture de « Le porte-parole du régime Sibeth Ndiaye veut paraître cultivé et se plante »

Intrusion à la CAF de Bobigny : le gouvernement annonce chercher à « dissoudre » Génération identitaire

Alors que la violence est un moyen courant d’agit-prop des groupuscules et des associations gauchistes – loi travail, Notre-Dame-des-Landes, Gilets jaunes – les gouvernement successifs ne s’attaquent que rarement aux meneurs, aux finances et structures juridiques d’extrême-gauche. Mais lorsque des militants « identitaires » font, sans violence, un peu de pub à leur groupe et tentent d’attirer l’attention sur un sujet politique sensible, la République n’hésite pas longtemps.

Trouvé sur le Huffpost : «  Le gouvernement a indiqué ce mercredi 3 avril à Bobigny qu’il étudiait les moyens de “dissoudre” le groupuscule d’ultradroite Génération identitaire, après une intrusion dans les locaux de la Caf de Seine-Saint-Denis qui a choqué agents et usagers.

À Bobigny, Christelle Dubos, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Santé, a dénoncé “une prise d’otages des agents et du service public” et indiqué qu’un rendez-vous a été programmé avec le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner et de la Justice Nicole Belloubet “pour voir comment on pouvait dissoudre ce groupe”. Continuer la lecture de « Intrusion à la CAF de Bobigny : le gouvernement annonce chercher à « dissoudre » Génération identitaire »

TV : un député macroniste explique qu’il est justifié de mentir aux Français sur certains sujets

Nouvelle porte-parole de la macronie, Sibeth Ndiaye remercie… le Sénégal !

Naturalisée en 2016, Ndiaye est porte-parole du gouvernement français en 2019.
On peut tout de même lui reconnaître une qualité, celle de nous avoir prévenu que son travail est de mentir : « J’assume parfaitement de mentir pour protéger le président » déclarait-elle en 2017 quand elle travaillait déjà pour Macron en tant que « conseillère à la communication ».

Paris (AFP) : « Sibeth Ndiaye, nouvelle porte-parole du gouvernement français connue pour son franc-parler et son langage souvent cru, a remercié le Sénégal, son « pays de naissance », en prenant lundi ses fonctions.

« C’est d’ailleurs vers les miens, ma famille, mes amis que je me suis tournée. Je veux les remercier ici très profondément du soutien qu’ils m’ont apporté, c’est aussi au Sénégal le pays de ma naissance que j’ai puisé le courage de gravir cette marche en toute humilité« , a-t-elle ajouté lors de la passation de pouvoirs avec l’ancien porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, démissionnaire pour briguer la mairie de Paris. Continuer la lecture de « Nouvelle porte-parole de la macronie, Sibeth Ndiaye remercie… le Sénégal ! »

Le « tweet le plus idiot de la semaine » est attribué à… Alexis Corbière

Le député rouge et n°2 du parti de Mélenchon éructe sur twitter, alors que des militants d’un mouvement identitaire déploient une banderole contre l’immigration.
Cet individu dont le fonds de commerce et le moteur idéologique est la « lutte des classes » ose pointer une doigt une tentative de « division »…
Et surtout, il arrive en même temps à dire que ces Français sont des « idiots utiles du gouvernement » et que ce même gouvernement doit les dissoudre !
Voilà les cadres politiques du moment…

Ukraine : à l’approche de l’élection présidentielle, la vivacité des mouvements patriotiques inquiète l’Occident

L’Associated Press vient de publier un article en anglais qui s’alarme de la vigueur des groupes politiques patriotiques en Ukraine. Alors que des proches de Porochenko sont accusés de corruption, le G7 a fait part de son inquiétude concernant les groupes nationalistes dans une lettre adressée au ministère de l’Intérieur. Visiblement, les démocraties occidentales se soucient moins de la probité du gouvernement et du bien commun des Ukrainiens, que de la stabilité de leurs pantins à la tête du pays.

L’article complet en anglais est ici : Continuer la lecture de « Ukraine : à l’approche de l’élection présidentielle, la vivacité des mouvements patriotiques inquiète l’Occident »

Quand Pascal Canfin, n°2 de la liste LREM aux européennes, refusait de prendre l’avion avec un Malien expulsé pour viol sur mineur

Pascal Canfin, ancien député « Vert » (c’est-à-dire en réalité pastèque : vert à l’extérieur, rouge à l’intérieur), ancien ministre, président de l’organisation WWF pour la France, vient d’être annoncé en n°2 de la liste euro-mondialiste macroniste aux élections européennes. Tout ce petit monde est très fier.

Rappelons un fait d’armes de cet individu : devant se rendre à une conférence sur la coopération à Bamako au Mali, en avril 2013, Pascal Canfin, qui était alors ministre délégué auprès du ministre des affaires étrangères chargé du développement s’est opposé à l’expulsion judiciaire d’un Africain.

« Au moment d’embarquer sur le vol d’Air France pour la capitale malienne, Pascal Canfin, député européen des Verts et membre du gouvernement Ayrault, apprend qu’il va voyager avec un Malien faisant l’objet d’une reconduite à la frontière.
Continuer la lecture de « Quand Pascal Canfin, n°2 de la liste LREM aux européennes, refusait de prendre l’avion avec un Malien expulsé pour viol sur mineur »

L’ancien terroriste rouge Cesare Battisti avoue ses crimes et embarrasse ses soutiens célèbres

Résultat de recherche d'images pour ""cesare battisti""
Battisti (ici au centre, dédicaçant) s’était reconverti dans l’écriture de polars

« Cesare Battisti a finalement jeté le masque. Arrêté en Bolivie à la mi-janvier, après 37 ans de cavale, et extradé dans la foulée en Italie où il doit purger la perpétuité, il a été interrogé durant le week-end par un magistrat et un membre de la division antiterroriste de la [police]. L’ancien leader des Pac, les prolétaires armés pour le communisme, a alors reconnu avoir participé à deux assassinats et en avoir commandité deux autres. Il s’agit des meurtres du gardien de prison Antonio Santoro en 1978 et de celui du chauffeur de la police, Andrea Campagna, un an plus tard.

Selon la presse italienne, qui cite les déclarations des magistrats de Milan chargés de l’interrogatoire, l’ex-terroriste a également avoué avoir commandité les meurtres du bijoutier Pier Luigi Torregiani et d’un boucher, Lino Sabbadin, en 1979 […] ». Et de présenter ses excuses aux familles de victimes pour « la douleur causée ». » (Source Marianne)

Pendant des années Battisti vivait en France, qui refusait – pour notre honte encore une fois – de l’extrader vers l’Italie où la justice l’a réclamé puis condamné.
Il était fermement soutenu par une ribambelle d’intellos, de gauche évidemment (en France, les intellos sont de gauche, comme les artistes, sinon ils sont… inconnus) : ils le considéraient comme un résistant, un réfugié politique injustement « accablé par un repenti ayant négocié l’absolution de ses crimes contre un témoignage », selon la formule emphatique de Bernard-Henri Lévy, l’un de ses plus fervents défenseurs. Ce BHL est fabuleux : il est dans tous les mauvais coups.
Parmi les autres écrivains, « artistes », « historiens » et politiciens : Philippe Sollers, Guy Bedos, Jacques Higelin, Pierre Vidal-Naquet, Miou-Miou, Georges Moustak, le député de l’UMP Jacques Remiller, Danièle Mitterrand, etc.

Tout ce beau monde racontait n’importe quoi sur Battisti, pour le défendre, par connivence idéologique (car bien sûr pour un type de droite accusé, il n’y aurait eu personne).

Selon la Stampa, Cesare Battisti les aurait aussi évoqués, ajoutant lors de son audition : « Je n’ai jamais été victime d’une injustice, je me suis moqué de tous ceux qui m’ont aidé, je n’ai même pas eu besoin de mentir à certains d’entre eux ».
Y aura-t-il repentance de ces individus ?

Sondage IFOP : 41% des Français se sentent nationalistes, taux le plus élevé d’Europe, et 79% favorables à la préférence nationale

Ce sondage IFOP, relayé par LCI, est fort encourageant, surtout (ou parce que?) Macron ne cesse de calomnier le nationalisme.

Grand remplacement : une théorie « pas absurde », selon Marion Maréchal

Trouvé sur Valeurs Actuelles : Tandis que Marine Le Pen accepte de se parer de l’étiquette de « populiste », Marion Maréchal s’y refuse. Et quant au projet d’« union des droites », que la présidente du Rassemblement national qualifie d’« Arlésienne qui n’a jamais marché », préférant aller prospecter du côté de La France insoumise, sa nièce y croit dur comme fer, espérant faire tomber les digues entre traditionalistes et nationalistes.

Enfin, et signe d’une rupture au plus profond des convictions de chacune, les deux femmes s’opposent sur un point crucial, longtemps marqueur historique du parti des Le Pen : l’immigration. Aussi, après le virage idéologique qu’a entrepris Marine Le Pen en qualifiant en 2014 la théorie du « grand remplacement » de « vision complotiste », puis en martelant dimanche dernier sur le plateau de France 3 « ne pas connaître » telle théorie, sa nièce, elle, l’estime « pas absurde ».

En se rangeant aux côtés de l’écrivain Renaud Camus, Marion Maréchal témoigne là, selon l’hebdomadaire britannique, de sa volonté de « briser le conformisme idéologique » de la pensée française.