Comptes de campagne de Macron : derrière de troublantes ristournes, l’hypothèse de « dons déguisés »

Emmanuel Macron a-t-il joué avec le code électoral ? Depuis que Mediapart a révélé, ce vendredi 27 avril, qu’En Marche avait bénéficié de ristournes intéressantes de la part de l’entreprise d’événementiel GL Events – jusqu’à -50,2% pour le meeting de la Mutualité, le 12 juillet 2016, notamment -, les adversaires du président de la République crient au scandale. Ce d’autant que François Fillon qui a eu lui aussi recours à GL Events, semble ne pas avoir bénéficié des mêmes rabais… Pour autant, impossible d’affirmer avec certitude que le chef de l’Etat a contourné les règles électorales. Explications avec Romain Rambaud, professeur de droit public à l’Université Grenoble-Alpes et spécialiste du droit électoral.

Lire la suite sur Marianne…

« Couscous gate » : un anniversaire que Philippot veut célébrer avec des « couscous patriotes »

Le président des « Patriotes » compte organiser des « couscous patriotes » jusqu’à la mi-septembre. Objectif : fêter l’anniversaire de cet événement qui avait secoué le FN quelques jours avant le lancement de son parti.

Selon le Journal du Dimanche daté du dimanche 29 avril, Florian Philippe prévoirait d’organiser plusieurs « couscous patriotes » jusqu’à la mi-septembre. Objectif : célébrer l’anniversaire du « couscousgate », survenu peu de jours avant le lancement officiel de son parti Les patriotes.

76% des Français veulent un référendum sur l’immigration

Comme le montre le sondage Ifop que publié par Valeurs Actuelles cette semaine : 76 % des Français souhaitent être consultés par référendum pour donner leur avis sur la politique migratoire de la France : 83 % des sympathisants LR et 88 % des sympathisants du Front national sont favorables à cette mesure. Il n’est pas jusqu’aux soutiens de Jean-Luc Mélenchon, soucieux de plus de démocratie participative, qui ne demandent massivement son organisation : 93 % des sympathisants de La France insoumise sont favorables à un référendum sur la politique migratoire de la France. Seuls les sympathisants du PS (68 %) et ceux de La République en marche (61 %) manifestent moins d’enthousiasme, encore qu’une grande majorité d’entre eux ne se montrent pas opposés à ce référendum. Un plébiscite !

L’Autriche exclut tout meeting électoral turc sur son sol

Le gouvernement autrichien a indiqué vendredi qu’il s’opposerait à la venue de dirigeants politiques turcs souhaitant faire campagne en Autriche pour les élections présidentielle et législatives anticipées en Turquie.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a convoqué des élections anticipées cette semaine, avançant la date des scrutins de plus d’une année afin de mettre en oeuvre la réforme renforçant le système présidentiel adoptée de justesse par référendum l’an passé.

Les élections, qui devaient avoir lieu en novembre 2019, ont été avancées du 24 juin.
Continuer la lecture de « L’Autriche exclut tout meeting électoral turc sur son sol »

Interdire le glyphosate en France ? « Impossible »

A l’heure ou certains patriotes envisagent d’abandonner la défense de l’indépendance nationale au profit d’un combat exclusivement concentré sur la question migratoire, le cas du glyphosate illustre l’évidente corrélation entre la nécessaire récupération de notre souveraineté et la capacité d’action concrète contre l’invasion migratoire. Si nous ne pouvons interdire sur notre sol, sans accord préalable de l’UE, un simple herbicide, que dire de l’arrêt de l’immigration et de l’expulsion des étrangers. 

Et si la France interdisait le glyphosate, cet herbicide cancérigène connu également sous le nom de « Roundup », comme elle affirme vouloir le faire avant 2021 ? C’est Marielle de Sarnez, présidente (MoDem) de la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale, qui pose la question, le 10 avril, à la commissaire européenne au Commerce. Cecilia Malmström est auditionnée à propos des Ceta, Mercosur, Jefta et autres gigantesques accords de libre-échange dont l’Europe est devenue boulimique.

Continuer la lecture de « Interdire le glyphosate en France ? « Impossible » »

« Quand nos mamans portaient le voile catholique » : le mensonge de Castaner

Invité ce lundi 16 avril de RTL Matin pour faire le service après-vente de la prestation de son patron la veille, le délégué général (LREM) est revenu sur plusieurs passages de l’interview d’Emmanuel Macron dimanche soir par Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel. Notamment celui sur le voile islamique, au sujet duquel le président de la République a déclaré que « dans la République, nous devons le tolérer », tout en critiquant l’inégalité entre les sexes qu’il induit : « Ce n’est pas conforme à la civilité dans notre paysc’est-à-dire au rapport qu’il y a entre les hommes et les femmes ».

« Alors, le port du voile signe-t-il par essence une supériorité de l’homme sur la femme ? En réponse à cette question, le chef de LREM surprend doublement, en prenant ses distances avec le chef de l’Etat et en livrant cette réplique : « On s’est posé la question, il y a quelques années, quand toutes les femmes catholiques portaient un voile ? Je ne crois pas. » Et Castaner fait référence à une époque vraiment récente, puisqu’il précise sans sourciller : « Il y a quelques années, quand en France, y compris nos mamans portaient un voile, portaient le voile catholique, on ne se posait pas la question ».

Continuer la lecture de « « Quand nos mamans portaient le voile catholique » : le mensonge de Castaner »

L’Irak a cherché à financer Mitterrand, selon les services secrets allemands

Le régime irakien a cherché à financer, en mai 1974, la campagne électorale de François Mitterrand, selon un document des services secrets allemands que révèlent Mediapart et l’hebdomadaire Der Spiegel. La somme d’un million de dollars est évoquée, sur la foi d’une communication interceptée à l’ambassade d’Irak à Paris.

Lire la suite sur le site de Mediapart (payant)…

Copinage républicain : la nouvelle directrice de Radio France est une ancienne camarade de promo du Président Macron…

… Et la femme du petit-fils de Simone Veil..!

Radio France connaît depuis jeudi sa nouvelle directrice. Comme l’indique Marianne ce vendredi 13 avril, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) a choisi d’introniser Sibyle Veil… une ancienne camarade de promo du chef de l’Etat à l’Ena (2002-2004). Ex-conseillère de Nicolas Sarkozy à l’Elysée, elle était depuis 2015 directrice financière de Radio France.

Continuer la lecture de « Copinage républicain : la nouvelle directrice de Radio France est une ancienne camarade de promo du Président Macron… »

Avignon : un hommage à Charles Maurras avec de nombreuses personnalités


Puisque le nom de Maurras a été retiré du livre des commémorations pour cette année 2018, nous rendrons le samedi 21 avril prochain un hommage digne de ce nom sur notre terre provençale (proche d’Avignon) à celui qui a consacré sa vie à la mère Patrie… Avec la participation exceptionnelle de Jean-Marie le Pen, S.A.R le prince Sixte Henri de Bourbon-Parme, Yvan Benedetti, Marion Sigaut, Alain Escada, Guillaume de Tanoüarn, Elie Hatem, Gérard Bedel… Maurras, toujours présent !

Continuer la lecture de « Avignon : un hommage à Charles Maurras avec de nombreuses personnalités »

La LICRA lors du procès de Nicolas Dupont-Aignan : « Peu importe s’il dit la vérité, ce n’est pas une défense valable ! »

LICRA : « Monsieur Dupont-Aignan n’est pas raciste, ce n’est pas le sujet. Le problème n’et pas ce que dit Monsieur Dupont-Aignan mais la façon dont il le dit. Peu importe s’il dit la vérité, ce n’est pas une défense valable ! ».

REQUISITOIRE : « Il faut interpréter le tweet en se mettant au niveau, à la portée du Français et de l’électeur moyen. 48% des Français sont racistes, j’en suis désolé. M. Dupont-Aignan parle d’invasion barbare et veut faire une France d’hommes blancs catholiques ».

Source : FDS

Quand le président de l’UOIF évoquait les différentes stratégies de prise de pouvoir : infiltration et/ou action violente

Les éditions Ring déterrent une conférence glaçante d’Amar Lasfar, le Président de l’Union des organisations islamiques en France (UOIF). Elle n’avait jamais été traduite. Traduction pour Ring : Zineb El Rhazoui et Chawki Freiha.

Source : Observatoire de l’islamisation

Entretien avec Jean Marie Le Pen au sujet de son livre « Mémoires : fils de la nation »

Il aura 90 ans le 20 juin prochain et ne semble pas avoir perdu sa verve. Dans cet entretien de trente minutes qu’il accorde à Réinformation.TV, Jean Marie Le Pen estime avoir toujours été « dans l’opposition, critique par rapport aux institutions, à la politique en général, au monde syndical et économique… ».

Continuer la lecture de « Entretien avec Jean Marie Le Pen au sujet de son livre « Mémoires : fils de la nation » »

« Apologie du terrorisme, internement des fichés S : êtes-vous devenus fous ? »

 

Une tribune libre à lire par ceux qui sont séduits par plus de fichage et de répression des « fichés » :

« La « droitosphère » semble se féliciter des condamnations récentes à de la prison avec sursis, pour apologie du terrorisme, d’un militant de La France insoumise qui s’était réjoui de la mort du colonel Beltrame.

Mais aussi de la condamnation à de la prison avec sursis de cette militante vegan qui avait écrit, suite à la mort du boucher du Super U de Trèbes : « Ben quoi, ça vous choque un assassin qui se fait tuer par un terroriste ? Pas moi, j’ai zéro compassion pour lui ; il y a quand même une justice. »

Et une partie de cette « droitosphère » ou « réacosphère » d’applaudir les propositions de Laurent Wauquiez d’interner les fichés S.

Mais êtes-vous devenus fous ?
Continuer la lecture de « « Apologie du terrorisme, internement des fichés S : êtes-vous devenus fous ? » »

Le racisme « anti-blanc » décomplexé de Macron

Finalement, la militante francophobe Rokhaya Diallo a raison, le racisme d’Etat existe bien. Et l’impulsion ne vient pas de quelques fonctionnaires haineux, mais du sommet de la France. Macron vient de sonner l’hallali, il a désigner les cibles à abattre. C’est le signal politique à destination de tous ceux qui n’osaient pas encore s’engager publiquement contre les Français. C’est désormais un combat à mort entre l’Homme Blanc et ses gouvernants.