La lettre ouverte de Marine Le Pen volant au secours du Régime alors qu’il vacille

TRIBUNE LIBRE

Capture d’écran site du RN

Pourquoi Marine Le Pen a-t-elle voulu se porter au secours du Régime qui était en train de vaciller ces derniers jours ?

Sont-ce ses convictions personnelles qui s’expriment ? Si oui, voilà un criant manque de lucidité et de formation, quant au Système intrinsèquement pervers qui a mené la France là où elle est : endettée à mort, non plus indépendante mais soumise à des institutions étrangères, tyrannisée par les lobbies et tout simplement sur le point de disparaître culturellement et physiquement.

Ou alors s’agit-il peut-être de gages donnés pour éviter des problèmes ou s’attirer les faveurs du Régime en question et de ses médias ?

Dans tous les cas, diront certains d’entre nous, c’est précisément pour ce genre d’attitude qu’elle a été promue par les médias au début des années 2000, car ils avaient compris qu’elle pourrait faire évoluer le FN – pas particulièrement républicain et incompatible avec le Système par certains aspects de son programme (défense de la vie des enfants in utero, défense de la famille, remigration, défense de l’identité ethnique française, opposition radicale à l’UE…) – vers un parti largement moins opposé au projet gaucho-cosmopolite.

Henri Ménestrel

Dans cette lettre ouverte, on relève ainsi  :

Continuer la lecture de « La lettre ouverte de Marine Le Pen volant au secours du Régime alors qu’il vacille »

« La légitimité à présider d’Emmanuel Macron est la même que celle de Bachar El Assad »

Tribune libre (commmentaires ouverts)

Résultat de recherche d'images pour "paris riots burning"

Depuis un peu moins d’un mois, la France est secouée par des manifestations quasi-insurrectionnelles qui continueront ce samedi. Cela n’est pas sans rappeler les premières manifestations qu’avait connues la Syrie en 2011.

A cette époque, des manifestations organisées par l’opposition avaient eu lieu dans ce pays mais étaient largement contenues par le régime en place. Pour précipiter le mouvement et le renversement de régime, des gouvernements étrangers, notamment occidentaux mais aussi arabes, avaient favorisé l’introduction de groupes terroristes étrangers islamistes dans ces manifestations, ce qui fit basculer le pays dans la guerre.
Continuer la lecture de « « La légitimité à présider d’Emmanuel Macron est la même que celle de Bachar El Assad » »

Gilets jaunes : Wauquiez réclame l’état d’urgence

Ce guignol sans talent ne se sera pas longtemps encanaillé. Après avoir soutenu un temps les Gilets jaunes par intérêt politique, il joue désormais l’homme politique « responsable », et réclame instamment des moyens réprimer les manifestants de samedi prochain. Sentant que son électorat de frileux  commence à craindre pour ses intérêts matériels, il ne lui aura pas fallu longtemps pour virer sa cuti. 

Le Figaro : Le président des Républicains (LR) Laurent Wauquiez a réclamé aujourd’hui une instauration provisoire de l’état d’urgence pour éviter un nouveau « samedi noir » à l’occasion des manifestations des « gilets jaunes ».

Continuer la lecture de « Gilets jaunes : Wauquiez réclame l’état d’urgence »

Moratoire : le patron de LREM change d’avis en 3 jours

Stanislas Guerini change vite d’avis. Le nouveau patron de La République en Marche s’aligne sur les positions du gouvernement, quitte à passer pour une girouette. Invité sur RTL ce mardi 4 décembre, il a effectué un grand virage à propos du moratoire sur le carburant, saluant la décision d’Edouard Philippe. « Le temps du débat, on lève le crayon, on fait un gel […] Il doit y avoir une pause pour mettre en place le débat », a-t-il expliqué sur RTL alors qu’il s’y montrait hostile dans Le Parisien samedi 1er décembre. Il pensait alors que le moratoire « ne ferait que décaler dans le temps une décision » que la majorité souhaite « appliquer ».

Source : Valeurs Actuelles

Révolte des Gilets jaunes : Macron motive la police avec de l’argent

Afin de s’assurer la fidélité des forces de police face à la révolte populaire des Gilets jaunes, Macron emploie des procédés vieux comme le monde, il promet de l’argent aux fonctionnaires et aux gendarmes. La méthode a fait ses preuves au cours de l’histoire, mais elle montre la fébrilité du gouvernement et le manque de motivation d’une partie des forces de l’ordre. En parallèle, le gouvernent relayé par les médias s’activent avec vigueur, à décourager les Français de se rendre sur Paris samedi prochain. 

Trouvé sur RTL : un déjeuner et une annonce. Le président de la République, qui a déjeuné avec des CRS dans le XXe arrondissement de Paris ce lundi 3 décembre, a salué le travail des forces de l’ordre engagées ce weekend dans la capitale et partout en France face aux « casseurs ».
Continuer la lecture de « Révolte des Gilets jaunes : Macron motive la police avec de l’argent »

Alors que Paris brûlait samedi, Edouard Philippe… fêtait son anniversaire !

– « Allo ! oui !!! Ne t’inquiète pas…. Je serai présent ! » – « Et les Gilets jaunes ??? » – « C’est pas grave… Je laisse les pignoufs manifester, je pourrai les insulter de beaufs racistes demain matin sur BFM »

Selon Marianne, le Premier ministre, qui a eu 48 ans mercredi dernier, a fêté son anniversaire le soir du samedi 1er décembre avec une trentaine de proches, dont plusieurs membres du gouvernement. Mauvais timing pour Edouard Philippe, alors que les carcasses des voitures incendiées par des casseurs fumaient encore dans Paris…

Ainsi, selon nos informations, le Premier ministre a fêté son anniversaire samedi soir avec une trentaine de proches, dont plusieurs membres du gouvernement. Edouard Philippe a eu 48 ans mercredi dernier, le 28 novembre, et cette fête entre amis a eu lieu à son domicile privé, dans le nord du 9e arrondissement de Paris, entre place Clichy et Pigalle. Pas si loin des Grands Boulevards où les casseurs sévissaient mais tout de même suffisamment pour ne pas gâcher le moment avec des bruits d’explosions.

Continuer la lecture de « Alors que Paris brûlait samedi, Edouard Philippe… fêtait son anniversaire ! »

Ivre, le député LREM Stéphane Trompille tente de se battre avec des Gilets jaunes (video)

Voilà qui fait les lois en France…

Le jeune et sémillant député LREM de la 4e circonscription de l’Ain, Stéphane Trompille, s’est illustré vendredi 30 novembre, en agressant, canette de bière à la main, des gilets jaunes, au niveau du péage d’Attignat. Sa langue pâteuse et sa pitoyable attitude de petit bourgeois qui veut se la jouer « racaille » ne laisse guère de doute sur son ivresse au moment des faits…

Qui a cassé et pillé samedi à Paris ? Les médias ne veulent pas le dire

Samedi, partout en France, de très nombreux « Gilets jaunes » ont encore manifesté leur colère vis-à-vis du fiscalisme délirant qui dépouille le peuple français.

A Paris, alors que la ville était bouclée par de nombreuses forces de l’ordre tendues par les consignes qu’elles recevaient d’un ministère de l’Intérieur paniqué et furieux, des heurts ont éclaté par endroits.

Tôt le matin, les CRS ont ainsi abondamment « gazé » des centaines de Gilets jaunes pacifiques.

Puis il y eut des bousculades entre eux. Des barricades ont été à nouveau érigées. Des CRS ont pris la couleur jaune, pas forcément volontairement :

Plus tard dans l’après-midi, comme nous l’ont confirmé plusieurs témoins, des centaines de militants d’extrême-gauche sont passés à l’action, s’en prenant virulemment aux forces de l’ordre et à certaines devantures ou véhicules. Ils étaient entraînés et équipés (étant pour une partie d’entre eux des anciens de Sivens ou de la ZAD de Notre-Dame des Landes).
Dans la soirée, des « jeunes de banlieue » sont venus sur les Champs-Elysées et alentours, pour provoquer la police et piller des magasins.

Continuer la lecture de « Qui a cassé et pillé samedi à Paris ? Les médias ne veulent pas le dire »

Gilets jaunes : 600 radars automatiques hors service en 10 jours

Radars-Auto : Dans le sillage du mouvement des gilets jaunes, une vague d’une ampleur jamais vue s’abat sur les cabines radars dans toute la France. Bâchés, repeints, habillés d’un gilet jaune, on estime qu’au moins 600 radars automatiques sont actuellement hors service en France. Parmi eux, plus de 130 ont été totalement détruits depuis le 17 novembre.

Depuis le début du mouvement des gilets jaunes, nous avons recensé sur les réseaux sociaux et dans la presse locale tous les radars qui ont été détruits, vous en trouverez la liste détaillée et vérifiée à la fin de l’article. A ce jour, notre décompte fait état de 133 radars détruits entre le 16 et le 26 novembre mais certains ont dû échapper à notre recensement. Continuer la lecture de « Gilets jaunes : 600 radars automatiques hors service en 10 jours »

La République en monnaie : plus de 2.600 candidats pour LaRem aux européennes

L’avenir de la France vous indiffère, vous n’avez pas de scrupule mais vous avez l’ambition dévorante d’un politicien de métier ? Alors , à la soupe ! Ceux qui ont loupé le tremplin des législatives, ne peuvent pas passer à côté de l’opportunité des européennes.

Trouvé sur Boursorama : « L’appel à candidatures lancé par La République en marche (LaRem) en vue des élections européennes du 26 mai 2019 s’est soldée par un afflux de postulants – plus 2.600, dont 41% de femmes -, annonce mardi le parti présidentiel. Continuer la lecture de « La République en monnaie : plus de 2.600 candidats pour LaRem aux européennes »

Béziers : Robert Ménard et les élus siègent au conseil municipal vêtus de gilets jaunes

Robert Ménard avait déjà à plusieurs reprise apporté son soutien au mouvement des gilets jaunes. Le maire de Béziers l’a une nouvelle fois formalisé lundi soir, à l’occasion du conseil municipal. Lui et ses élus se sont présentés habillés de gilets jaunes.

Au moment d’ouvrir la séance, l’édile a assuré que « ces gilets jaunes ne sont pas de la récupération, mais de la solidarité pour les gilets jaunes que nous accompagnons ».

Source : Midi Libre

Castaner affirme que sa maison « a été attaquée » par des Gilets jaunes

Quelqu’un peut-il offrir un rasoir à ce ministre ?!

« lors d’une rencontre avec les lecteurs du Midi Libre à Nîmes, il a révélé vendredi 23 novembre que son domicile avait été ciblé par certains « gilets jaunes ». « Il y a eu des violences, des insultes, des attaques racistes, antisémites, homophobes », a-t-il d’abord pointé. Christophe Castaner a ensuite affirmé que sa « maison personnelle à Forcalquier (Alpes-de-Haute-Provence) a été attaquée par les ‘gilets jaunes’« . » (source)

En quoi consiste cette épouvantable attaque de son domicile ?
Castaner le confie peu après :

« Ils étaient là devant à faire des selfies, à poster des messages sur Facebook. Je trouve ça insupportable ».

Vous avez bien lu, ces terroristes prenaient des selfies devant chez lui et s’exprimaient sur facebook !

Pourtant, ne disait-il pas avec les autres qu’il fallait s’habituer à vivre avec le terrorisme (le vrai) ?

Castaner, en plus de se comporter comme une fiotte, montre que comme son compère Darmanin et les autres, il est complètement déconnecté des réalités vécues par beaucoup de Français.

Pour montrer qu’il comprend les gilets jaunes, Darmanin évoque ses restos parisiens à 200 euros (sans le vin !)

Le ministre du Budget semble ne pas savoir qu’il existe des restaurants à moins de 100 euros par personne à Paris…

Dans un discours à la Sorbonne, en évoquant les Gilets jaunes, il a voulu se montrer compréhensif envers ceux qui avaient du mal à boucler leur budget :

« Si nous ne voulons pas être dans le Brexit intérieur (…), nous devons tous intégrer et pas seulement expliquer, mais entendre et comprendre, ce que c’est de vivre avec 950 euros par mois quand les additions dans les restaurants parisiens tournent autour de 200 euros lorsque vous invitez quelqu’un et que vous ne prenez pas de vin »,  (source)

Cette classe politique, habituée des grands restaurants aux frais des contribuables, est bien complètement déconnectée de la réalité des Français !

Hausse des taxes sur le carburant : « Cela mérite que nous y réfléchissions », estime François Bayrou

 Dans un entretien au Figaro, le président du MoDem et ancien ministre de la Justice d’Emmanuel Macron, y est allé de son commentaire sur le mouvement des Gilets jaunes et la position du gouvernement. « Une nouvelle étape d’augmentation des taxes sur les carburants est prévue au mois de janvier : cela mérite que nous y réfléchissions », a estimé le maire de Pau.

« La trajectoire définie à partir de 2007, sous l’impulsion de Nicolas Hulot, était claire : une augmentation progressive des prix pour conduire à une baisse de la consommation des hydrocarbures. Mais peut-être n’avons-nous pas assez réfléchi au ‘progressivement’ », a déclaré François Bayrou, qui propose de « reprendre l’idée d’une modulation des taxes en fonction du coût du baril du pétrole. » Continuer la lecture de « Hausse des taxes sur le carburant : « Cela mérite que nous y réfléchissions », estime François Bayrou »

Asia Bibi : « Aucun gouvernement » ne veut accueillir la chrétienne persécutée !

L’occident accueille des millions d’immigrants économiques qui ne sont pas menacés directement, mais aucun gouvernement européen ne propose d’accueillir une femme emprisonnée depuis près de 10 ans, condamnée à mort avant d’être relaxée, pour avoir bu une gorgée d’eau dans le même verre qu’une musulmane. 

Deux semaines après la libération de prison d’Asia Bibi, une chrétienne pakistanaise condamnée à mort depuis huit ans pour blasphème et récemment acquittée, son avocat a affirmé, depuis Francfort, en Allemagne, qu’aucun gouvernement occidental ne s’est manifesté « ouvertement et librement » pour offrir l’asile à sa cliente, rapporte l’AFP. Continuer la lecture de « Asia Bibi : « Aucun gouvernement » ne veut accueillir la chrétienne persécutée ! »