Archives pour la catégorie 'Politique ou politicaillerie'

Cour de récré présidentielle : les mobiles interdits lors du prochain débat TV

Entre les « affaires », les mensonges, les trahisons entre « amis », les manipulations médiatiques, ce nouvel épisode vient couronner une campagne chaotique…

Lors du premier débat, François Fillon avait utilisé son téléphone, posé sur son pupitre. Pour la prochaine émission, les chaînes BFM et C8 ont décidé d’empêcher les concurrents de se faire à aider à distance par SMS.

François Fillon a-t-il bénéficié d’un soutien extérieur inéquitable lors du débat pour l’élection présidentielle? Invitée sur BFM jeudi 23 mars, Marine Le Pen était formelle: elle a bien vu François Fillon consulter son téléphone tout au long du débat. « Oui, il était en face de moi. C’est assez incroyable. Il a passé au moins la première partie du débat à lire ses SMS ou à envoyer des SMS, bon! », a raconté la candidate FN, au micro de Jean-Jacques Bourdin. Le Figaro a révélé le destinataire des échanges: François Fillon était en lien direct avec sa conseillère en communication Anne Méaux, l’un des principaux piliers de la campagne du candidat.

Source

Quand François Fillon prétendait lui aussi que la colonisation fut une « abomination »

Résultat de recherche d'images pour "françois fillon girouette"

jamais de drapeau français sans drapeau européiste…

On se souvient qu’Emmanuel Macron avait piétiné l’histoire et scandalisé beaucoup de monde en déclarant, à propos de la colonisation française en Algérie (qui a créé, concrètement, ce pays) : « La colonisation fait partie de l’histoire française. C’est un crime. C’est un crime contre l’humanité. C’est une vraie barbarie […]. »
François Fillon avait estimé électoralement payant de condamner ce propos et d’affirmer « Cette détestation de notre histoire, cette repentance permanente est indigne d’un candidat à la présidence de la République. »

Pourtant, beaucoup oublient que françois Fillon, démagogue, tenait le 11 février (donc quatre jours avant sa critique des propos de Macron) dans un entretien au Quotidien de la Réunion des propos pas moins révoltants :

« L’esclavage, la colonisation, la traite des êtres humains, étaient des abominations. L’oubli n’est pas possible ! Mais il n’est pas juste que la France d’aujourd’hui porte des crimes commis il y a plus d’un siècle et demi. »

Pour Macron la Guyane est une île

A force de vouloir faire parler Emmanuel Macron tout le temps et sur tout, alors qu’il n’a pas grand chose à dire (peu d’idées), les journalistes finissent par le faire se planter piteusement…

Ainsi, il affirme aujourd’hui que la Guyane est une… île !
Voilà qui fait bien mauvais effet pour un homme qui veut présider le pays (la Guyane c’est tout de même 84 000 m²)…

Si Macron le dit… ça doit être vrai (selon les journalistes) !
Ainsi France 2 reprend cette étonnante géographie :

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, texte
Les prétendus « professionnels de l’information »…

Meeting de Macron à la Réunion : la photo que ne vous montrera pas BFM TV

L’image contient peut-être : une personne ou plus

Emmanuel Macron suscite surtout l’enthousiasme des gros médias !

Hollande aurait fait surveiller ses adversaires politiques

Et un scandale de plus, un ! Alors qu’Hollande ne cesse de répéter qu’il est attaché aux libertés fondamentales et aux valeurs de la démocratie, un livre de journalistes d’investigation au Canard enchaîné, suggère que le président use de méthodes de barbouze pour surveiller ses adversaires politiques.

Trouvé sur FDS : François Hollande est-il pour quelque chose dans la déconfiture de certains de ses adversaires politiques ? C’est ce que suggère un livre à paraître, Bienvenue Place Beauvau, Police : les secrets inavouables d’un quinquennat (éd. Robert Laffont), des journalistes d’investigation au Canard enchaîné. Que contient cet ouvrage ?

D’après les bonnes feuilles publiées par l’hebdomadaire Valeurs Actuelles, il décrit un vaste système de surveillance de ses adversaires mis en place par François Hollande depuis son arrivée à l’Élysée. Ce “cabinet noir” aurait eu pour objectif de discréditer les concurrents du président à l’élection présidentielle, en particulier Nicolas Sarkozy et  Manuel Valls, son propre Premier ministre. Les auteurs écrivent ainsi, de manière éloquente, à propos des “affaires” et révélations sur la vie privée des candidats : “Derrière ces ennuis à répétition qui ciblent les principaux rivaux du président sortant, difficile de ne pas voir la patte de Hollande”.

Lire la suite

Mélenchon le franc-maçon

Si l’info n’est pas nouvelle, certains Français pensent encore que le « frère » Mélenchon peut incarner une vraie rupture dans la politique de notre pays. Il est important de leur rappeler que le patron du Front de Gauche est membre de la secte maçonnique, au même titre que beaucoup de décideurs actuels…

Trouvé sur Le Figaro : Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche à l’Elysée, confirme son appartenance à la franc-maçonnerie dans une biographie à paraître jeudi (NDCI : janvier 2012), dans laquelle on apprend que le nom et le logo Front de gauche appartiennent à son Parti de gauche. Dans Mélenchon le plébéien, une biographie fouillée, écrite par les journalistes Lilian Alemagna (Libération) et Stéphane Alliès (Mediapart), Jean-Luc Mélenchon parle pour la première fois de son appartenance au Grand Orient de France.

« J’y suis entré en 1983 », affirme-t-il, après « le tournant de la rigueur » qui l’a mis « K.O. debout ». « Quand tout s’est cassé la figure, que reste-t-il? La République. Donc, in fine, la liberté et l’égalité », souligne l’ex-trotskiste, dont le père était également maçon. « Je comprends non pas la vision trotskyenne de la franc-maçonnerie, c’est-à-dire une machine à corrompre la classe ouvrière, mais je vois l’inverse: le lieu où se conserve le fil d’or. Où traverse notre histoire. Les temps profonds », dit-il.

France ripoublicaine : le ministre de l’intérieur a embauché ses 2 filles mineures comme collaboratrices parlementaires pour 55.000 €

Le ministre actuel de l’intérieur, ancien président du groupe PS à l’assemblée nationale, a embauché ses deux filles comme assistantes parlementaires -autrement dit, payées par l’Assemblée nationale-, dont l’une n’était âgée que de 15 ans lors du premier contrat et l’autre de 16 ans ! Ainsi, les deux fillettes n’étaient que lycéennes. On pourrait croire qu’il ne s’agissait que d’un stage d’observation ne donnant pas lieu à rétribution. Que nenni ! Les heureuses stagiaires ont touché 55.000 € (cinquante cinq mille euros !) pour leur harassant travail !

Au total, selon Le Parisien, ce sont 24 contrats qu’ont enchaînés les filles du ministre, durant les vacances scolaires entre 2009 et 2016. La durée totale du travail n’est pas indiquée, mais il est évident qu’elles ont été payées nettement plus que le SMIC. Du reste leur travail leur laissait beaucoup de temps libre car l’une des filles cumulait deux stages simultanément : en effet, l’un des contrats de la fille aînée du ministre de l’Intérieur juxtapose une période de stage chez Yves Rocher à Tournai, en Belgique. Mais le ministe justifie cela : « Chaque contrat faisait l’objet de missions qui ont été honorées (…), puisque ces missions ont pu être effectuées en horaires renforcés avant et après le stage, et en travail à distance durant le stage (travail de rédaction, mise à jour de fichiers, recherches, etc.) et durant plusieurs jours supplémentaires à l’automne», assure à TMC le cabinet de Bruno Le Roux. Même chose pour un contrat engageant la sœur cadette, alors en cours préparatoire au lycée Jacques Decour à Paris. « Ces contrats ponctuels n’impliquaient pas forcément une présence physique à l’Assemblée nationale mais concernaient des missions qui pouvaient être également effectuées en circonscription ou à distance » nous dit-il, sans rire !

Jean-Luc Mélenchon accusé « d’emploi fictif » par un élu de l’Essonne

Christian Schoettl, maire de Janvry dans l’Essonne depuis plus de 30 ans, dénonce les petits arrangements de Mélenchon avec « l’éthique démocratique ».  Rappelons que ce gauchiste haineux est pourtant toujours prompt à réclamer une VIème République débarrassée des politiciens professionnels…

L’hypocrisie de Benoît Hamon sur la « mixité sociale et scolaire »

Typiquement de gauche !

Le candidat socialiste Benoît Hamon est député de Trappes (Yvelines), cité coupe-gorge où les Français sont minoritaires.

Mais ses deux filles n’y sont pas scolarisées. Non, elles le sont à Issy-les-Moulineaux, l’une des villes les plus blanches et tranquilles de la petite couronne parisienne !

Le propos délirant de François Hollande


De quel pays peut-il parler ?!

En tout cas, la Hollandose pourrait être le nom d’une nouvelle pathologie caractérisée par un narcissisme absolu doublé d’un détachement du réel très marqué.
Le sujet s’isole dans un monde clos fait de scooters, de croissants et de filles légères tout en se vautrant dans un optimisme béat.

Les drapeaux rouges sont de retour grâce à Mélenchon

L’homme qui porte une montre à 17 000 € animait un rassemblement samedi à Paris.

L’image contient peut-être : 1 personne

La France, ce pays fascinant où l’on peut réclamer l’instauration d’un nouveau régime en brandissant le drapeau d’un autre régime immonde qui a fait des millions de morts.

Comment les députés trichent sur leur travail pour mieux toucher notre argent

Afin de ne pas être sanctionnés pour leur absentéisme, certains députés semblent avoir trouvé une petite combine (visiblement assez répandue) :

Asselineau : un « dissident » favorable au Grand remplacement et qui se moque des victimes d’attentats

Le candidat aux élections présidentielles François Asselineau a créé la polémique après avoir ostensiblement refusé d’évoquer le djihadisme. Interrogé par un journaliste sur les nombreuses personnes tuées lors des attentats sur le territoire français, ce dernier a simplement répondu « Et alors ? » :

Président de l’Union Populaire Républicaine – tenant d’un jacobinisme radical – François Asselineau reprend volontiers certaines théories conspirationnistes.

Le candidat est très compréhensif vis-à-vis de l’immigration massive – en particulier musulmane : il dénonce le climat de « guerre civile » qu’entretiendraient les personnes critiquant l’immigration islamique.

Au vu des centaines de personnes tuées et blessées de ces deux dernières années par des activistes musulmans en France, en Europe et aux États-Unis, on pourra juger de la perspicacité du propos.

L’intéressé, relativement constant dans ses sympathies, a amalgamé la critique de l’immigration de masse à une « théorie complotiste de l’extrême-droite ». Ce qui ne manque pas de sel pour quelqu’un qui croit fermement en la responsabilité de la CIA dans le meurtre du Père Hamel, en Normandie, par un islamiste algérien…

L’image contient peut-être : 1 personne, texte

Sortir de l’Union européenne qui asservit notre peuple, c’est bien ; mais si c’est pour disparaître en tant que peuple, on ne voit pas trop l’intérêt…
Pour Asselineau, vouloir survivre en tant que peuple, c’est « raciste au dernier degré »…
Cet individu est plus que politiquement correct.

Source

« Sauve qui peut ! Fillon lance son propre mouvement gay ! »

« C’est le rat égaré dans le labyrinthe. C’est le cochon sur une échelle. C’est la poule devant un couteau. C’est François Fillon en campagne. Et ce n’est pas un canular, malgré les apparences.

Comment se sortir du piège dans lequel il s’est fourré tout seul comme un grand ? Bien sûr, il peut encore évoquer le harcèlement médiatico-judiciaire ; mais ce dernier commençant désormais à se pencher sur les éventuelles turpitudes d’Emmanuel Macron, l’argument pourrait bientôt perdre de sa pertinence.

La vérité est que, prisonnier du socle électoral catholique et conservateur l’ayant fait roi à la primaire, François Fillon voudrait désormais élargir son assise – dans les urnes et pas au palais de justice, on précise –, mais comment ? En allant braconner sur les terres lepénistes ? Cela ne dérangerait pas forcément les militants de Sens commun, mais aurait tout d’un casus belli vis-à-vis de ses nouveaux ralliés, rescapés du juppéisme et autres survivants du club NKM.

Contre toute logique, mais en parfaite adéquation avec son manque flagrant de convictions profondes et au mépris de ses promesses de campagnes, l’ancien Premier ministre a donc décidé d’humilier les premiers pour tenter de complaire aux seconds, avec la création d’un « mouvement gay pro-Fillon »…

Lire la suite

PS : les rats quittent le navire

Ce ne sont pas seulement quelques transfuges qui quittent le PS pour En Marche!, c’est tout un parti qui voudrait manger dans la même écuelle que l’ancien banquier de Rothschild.

« Il avait le sentiment qu’il était lui-même porteur du renouveau et qu’il pouvait conduire la recomposition politique. C’est donc son renoncement qui la permet… Dans la future majorité, le président jouera évidemment un rôle important. » Aïe aïe aïe, qui est donc ce monsieur qui dit à haute voix dans L’Opinion que François Hollande pourrait peser sur l’éventuel mandat  d’Emmanuel Macron si celui remporte l’élection présidentielle en mai ? L’un des meilleurs amis du chef de l’Etat, l’avocat proche du PS Jean-Pierre Mignard.

« Pas de ralliement collectif »

Au-delà du cas du président, son ancien ministre commence à être mal à l’aise avec tous les ralliements en fanfare de proches et d’élus du PS. L’aile droite du parti, « les réformateurs », a dû freiner des quatre fers la semaine passée, alors qu’une tribune était prête pour annoncer officiellement le soutien d’une vingtaine de députés socialistes à l’ancien ministre de l’Economie.

Lire la suite



Close
Rejoignez Contre-info sur facebook et restez informé facilement !
Merci de cliquez sur le bouton Facebook ci-dessous (puis cette fenêtre ne s affichera plus)
Connect!