L’architecte en charge de Notre-Dame : « Il faut refaire la flèche à l’identique »

Une horreur proposée par un architecte au lendemain de l’incendie de Notre-Dame

Espérons que le bon sens et les conseils avisés des professionnels de notre patrimoine national, infléchisse la volonté absurde et démagogique de Macron…

Trouvé sur Europe 1 : « L’architecte chargé de la restauration de Notre-Dame, Philippe Villeneuve, a appelé mardi dans un entretien au Figaro à refaire la flèche de la cathédrale de Paris « à l’identique », malgré le souhait du président Emmanuel Macron de voir « une reconstruction inventive ».

« Pour moi, non seulement il faut refaire une flèche, mais il faut la refaire à l’identique, afin justement qu’elle ne soit pas datable », a déclaré M. Villeneuve, architecte en chef des monuments historiques, responsable de la restauration de la cathédrale depuis 2013. Continuer la lecture de « L’architecte en charge de Notre-Dame : « Il faut refaire la flèche à l’identique » »

Le langage symbolique des vitraux (émission)

Émission avec Félicité Schuler-Lagier, guide-conférencière à la cathédrale de Chartres et au Centre international du vitrail, contributrice à l’ouvrage collectif « Le beau et la beauté au Moyen Âge » .

Continuer la lecture de « Le langage symbolique des vitraux (émission) »

Notre-Dame : reconstruire la charpente en bois est « probablement la bonne solution »

« L’un des architectes chargé de la restauration de la cathédrale a préféré l’option de l’identique à celle du bois ou du métal, lors d’une audition publique jeudi.

Reconstruire en bois la charpente de Notre-Dame de Paris est « probablement la bonne solution », a plaidé jeudi Pascal Prunet, l’un des architectes des monuments historiques chargé de sa restauration, lors d’une audition publique au Sénat.  Continuer la lecture de « Notre-Dame : reconstruire la charpente en bois est « probablement la bonne solution » »

Notre-Dame : une partie des dons pour rénover des mosquées et des synagogues ?

Une énième escroquerie républicaine ? A la suite du vol – d’Etat – des biens du clergé durant la Révolution, 95% des édifices catholiques appartiennent depuis à la République. Aujourd’hui, des milliers d’églises tombent en ruine. Non content de laisser les fruits de leur larcin à l’abandon, certains veulent détourner les dons à destination de Notre-Dame pour financer les monuments d’autres religions !

Projets pour Notre-Dame : le gouvernement va contourner les lois de protection du patrimoine

Comme nous l’annoncions, le gouvernement va profiter de la destruction partielle de la cathédrale pour nous installer une horreur moderne, défigurant (profanant, plus exactement) l’ensemble, avec probablement une signification ésotérique.
Tous ceux qui font confiance à Macron, ou aux lois, en seront pour leurs frais :

« Un projet de loi a été présenté mercredi pour la restauration de Notre-Dame de Paris, donnant «la possibilité au gouvernement de prendre par ordonnance les mesures d’aménagement ou de dérogation» nécessaires pour «faciliter la réalisation des travaux», selon le compte-rendu du Conseil des ministres. Ce projet de loi, qui vise à permettre une restauration en cinq ans, objectif fixé par le président Emmanuel Macron, devrait permettre au gouvernement de passer outre à des obligations en matière de marchés publics et de lois de protection du patrimoine. » (Source AFP via Libération)

Quelques exemples de modernisation ci-dessous…

La Samaritaine, avant et après :

La gare de Strasbourg avant et après :
Continuer la lecture de « Projets pour Notre-Dame : le gouvernement va contourner les lois de protection du patrimoine »

Notre-Dame : Les familles Arnault et Pinault annoncent 300 millions d’euros de don

Si chaque Français, à la hauteur de ses moyens, peut donner à la Fondation du patrimoine pour la reconstruction de Notre-Dame (ici), les grandes fortunes emblématiques du pays mettent également la main au portefeuille. Gageons que cet élan de générosité se prolonge et se propage au plus grand nombre.

« Moins de vingt-quatre heures après l’incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris, ce lundi, les premiers soutiens s’organisent. Les familles Arnault et Pinault, deux des plus grandes fortunes françaises, ont annoncé, ce mardi, le déblocage de « dons » dédiés à la reconstruction de l’édifice, à hauteur de 200 et 100 millions d’euros respectivement. Continuer la lecture de « Notre-Dame : Les familles Arnault et Pinault annoncent 300 millions d’euros de don »

Un secret de l’acoustique des églises enfin révélé

Amphore de résonance scellée dans le mur de l’église de la Chartreuse Notre-Dame-du-Val-de-Bénédiction, à Villeneuve-lès-Avignon. © Borvan53 — CC BY-SA 4.0

« Pour amplifier le son et améliorer l’acoustique de leur église à l’époque médiévale, les moines d’Occident dotaient leur édifice d’un ingénieux système. Ils inséraient des pots en terre cuite dans les murs. Cette découverte va faire l’objet d’un grand programme de recherche afin de faire toute la lumière sur cette technique étonnante.

En forme d’amphores, à col évasé ou fermé, avec une anse ou un bec… dans les murs de nombreuses églises médiévales, des milliers de pots en terre cuite ont été retrouvés insérés dans la maçonnerie. Depuis que leur existence a été révélée, les chercheurs se sont mis en tête de comprendre la raison de leur présence dans les murs. Et le mystère semble avoir été percé. Un grand programme de recherche européen va d’ailleurs être lancé dans les prochains mois pour en savoir davantage.

Nichoirs à oiseaux, système thermique, technique d’allègement des voûtes… Pendant des années, les chercheurs se sont creusés la tête sur ces pots sans réussir à trouver une explication. Puis, à l’occasion de la restauration de l’abbaye de Notre-Dame-des-Anges dans le Finistère, en 2016, une archéologue, Bénédicte Bertholon, et un acousticien, Jean-Christophe Valière, ont pu étudier 110 pots maçonnés dans les murs. Avec l’aide de musicologues du centre d’études supérieures de la Renaissance de Tours (Indre-et-Loire), les chercheurs ont pu déduire que ces pots servaient en réalité… à amplifier le son ! Avec leurs ouvertures sortant à peine du mur, les pots fonctionnaient comme des caisses de résonance. »

Source et suite Aleteia