Tunisie : attaques jihadistes sanglantes et « sans précédent » près de la Libye

Près de cinquante morts. Le président tunisien Béji Caïd Essebsi a condamné une attaque jihadiste « sans précédent et coordonnée » à Ben Guerdane, près de la frontière libyenne, affirmant qu’elle avait « peut-être pour but de contrôler » cette région et de « proclamer une nouvelle province » aux mains de groupes extrémistes.

Décryptage de Wassim Nasr, spécialiste des mouvements jihadistes :

Reportage sur les islamistes en prison : « Les prophètes de l’ombre »


Dans la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis, Jean-Charles Doria a obtenu l’autorisation exceptionnelle de filmer, dans leur cellule, des fondamentalistes qui se réclament de l’Etat Islamique. Il a également posé sa caméra dans la cour de promenade, où les mentors recrutent leurs disciples, et a suivi la prière aux côtés de l’imam officiel de la prison, qui tente de remettre dans le droit chemin les détenus prêts à basculer. Quant aux surveillants, qui luttent eux aussi contre le prosélytisme et la radicalisation, ils semblent parfois bien démunis face à la force de persuasion de ces « prophètes de l’ombre ».

Appel à témoins pour retrouver deux mineures radicalisées en fuite

Louisa B., 16 ans, née en 1999 à Annecy, est une adolescente d’1,70 mètre et de corpulence mince. Elle a les yeux et les cheveux noirs, détaille l’appel des gendarmes. Sa camarade, Abou S., 15 ans, est née en 2000 à Annemasse et mesure 1,76 mètre. Elle a les cheveux châtain clair, les yeux marron, et un appareil dentaire.

Un numéro à contacter

Elles sont toutes les deux scolarisées dans le lycée des Carillons à Seynod, dans la périphérie d’Annecy. La gendarmerie recommande aux personnes qui auraient des renseignements ou les aurait aperçues de contacter la brigade de Meythet au 04 50 24 52 40.  

« Nous les soupçonnons, d’après leurs déclarations, d’être parties ou de vouloir partir en Syrie. Elles avaient pour projet de prendre un train pour Paris depuis Chambéry », a précisé le parquet d’Annecy, qui dispose pour l’heure de « peu d’éléments » en dehors de déclarations d’amies.

Des camarades inquiets ont donné l’alerte

Les gendarmes ont été avisés de cette fugue, vendredi, vers 19h30, des camarades de classe s’étant inquiétés de l’absence des deux jeunes filles. Ils ont prévenu leur entourage après avoir tenté de les retrouver dans la gare de Chambéry, d’où elles auraient pris la fuite.

« L’une des jeunes filles était déjà soupçonnée de radicalisation et était suivie. Elle avait été placée en foyer et faisait l’objet d’une interdiction de sortie du territoire. Nous avons obtenu pour l’autre jeune fille une opposition de sortie du territoire ce (samedi) matin », a ajouté le parquet.

Source

La Russie a « des raisons sérieuses » de croire que la Turquie prépare une intervention militaire en Syrie

Les rebelles perdent chaque jour du terrain face à l’armée arabe syrienne appuyée par l’aviation et des troupes au sol russes. La ville d’Alep serait probablement assiégée (voir libérée) si la Turquie ne continuait pas de soutenir les jihadistes dit « modérés ». 

L’armée russe a affirmé jeudi avoir « des raisons sérieuses » de croire que la Turquie prépare une « intervention militaire » en Syrie voisine, invoquant l’interdiction la veille par Ankara du survol de son territoire par un avion de reconnaissance russe.

« Nous avons de sérieuses raisons de soupçonner une préparation intensive de la Turquie pour une intervention militaire sur le territoire d’un État souverain: la Syrie », a indiqué le porte-parole du ministère russe de la Défense, le général Igor Konachenkov, dans un communiqué. Source

Ci-dessous la vidéo d’un bombardement de l’armée syrienne sur des positions « rebelles » aux alentours d’Alep en février 2016.

 

Mali : les terroristes libèrent les otages qui récitent des versets du coran

Radisson BamakoCertains otages retenus vendredi par des hommes armés dans un hôtel de Bamako ont été libérés par leurs ravisseurs, déclare à Reuters un haut responsable des services de sécurité maliens. Parmi les personnes libérées figurent notamment des otages capables de réciter des versets du Coran.

Deux femmes ont pu être évacuées par les forces de l’ordre, assure pour sa part l’AFP.

Urgent : Prise d’otage par des islamistes au Mali

170 otages, dont 30 employés et 140 clients. Il y aurait de nombreux européens dont des militaires français de l’opération Barkhane selon un témoin intervenu sur France Info. Le Figaro parle de 2 terroristes, d’autres source, d’une dizaine. Il y a quelques jours, le chef du groupe jihadiste Ansar Dine (lié à AQMI), appelait à attaquer la France.

Au moins 170 otages sont retenus par deux assaillants à l’hôtel Radisson de Bamako, au Mali, où a éclaté ce matin une fusillade, selon le groupe hôtelier.

« Le groupe hôtelier Rezidor, qui gère l’hôtel Radisson Blu de Bamako au Mali est au courant qu’une prise d’otage est en cours sur le site aujourd’hui », a indiqué le groupe. « Selon nos informations, deux personnes retiennent 140 clients et 30 employés ».

Une source sécuritaire malienne a indiqué que des assaillants sont rentrés dans l’enceinte de l’hôtel à bord d’une voiture avec une plaque diplomatique en tirant et en criant « Allahu Akbar ». Des tirs d’armes automatiques pouvaient être entendus de l’extérieur de l’hôtel qui compte 190 chambres. « Ca se passe au septième étage, des djihadistes sont en train de tirer dans le couloir », a déclaré une source de sécurité.

L’hôtel Radisson est un des plus huppé où beaucoup d’étrangers et notamment des Français logent, selon france 24.

Le 7 mars, un attentat contre un bar-restaurant à Bamako avait coûté la vie à 5 personnes, dont un Français et un Belge. Il s’agissait de la première attaque de ce type perpétrée dans la capitale du Mali.

Source