Thomas Joly dénonce la construction d’une mosquée à Beauvais

Comme je l’avais prévu lors de ma campagne municipale en 2008, la construction d’une mosquée à Beauvais allait marquer cette nouvelle mandature, sachant que, à mon exception, tous les autres candidats étaient favorables à ce projet d’implantation islamique.

C’est donc chose faite, l’ensemble des conseillers municipaux, en bons collabos de l’immigration musulmane, ont voté à l’unanimité la vente d’un terrain destiné à l’édification d’une mosquée où pointera forcément un minaret de bonne taille. Continuer la lecture de « Thomas Joly dénonce la construction d’une mosquée à Beauvais »

Norvège : 100% des viols sont commis par des étrangers extra-européens

Selon des études statistiques rendues publiques par la police norvégienne, 100% des viols commis à Oslo en 2007, 2008 et 2009 l’ont été par des immigrés « non occidentaux ». Les enquêtes précisent que ces crimes ont tous été commis par des Kurdes ou des Africains, notamment des réfugiés somaliens, nombreux dans ce pays. Hanne Kristin Rohde, directrice de la police criminelle d’Oslo, déclare que :

« les coupables sont des hommes étrangers, relativement jeunes ; ils sont souvent demandeurs d’asile et viennent de pays en guerre ou de pays qui ont un regard sur la femme totalement différent de celui qui règne en Norvège ». Continuer la lecture de « Norvège : 100% des viols sont commis par des étrangers extra-européens »

Le système « Lies Hebbadj » : 175 000 € d’allocations en trois ans

Père de quinze enfants et deux autres à naître, Liès Hebbadj aurait ainsi été « l’instigateur » d’un système qui aurait permis de toucher 175 000 € en trois ans de la caisse d’allocations familiales (CAF) au lieu de 88 000 €. Selon le procureur, il aurait même décidé « sciemment » de ne pas reconnaître huit de ses enfants illégitimes pour continuer à toucher les prestations sociales. Continuer la lecture de « Le système « Lies Hebbadj » : 175 000 € d’allocations en trois ans »

Lies Hebbadj faisait travailler un clandestin dans une des ses boutiques

Un Mauritanien aurait travaillé au point-phone de Lies Hebbadj sans être déclaré. Il y a été surpris par les policiers lors d’une perquisition. Ne disposant pas d’un titre de séjour en règle, il a été conduit, lundi soir, au centre de rétention de Rennes, dans l’attente de sa possible expulsion.

Bravo messieurs les policiers républicains, vous venez de vous rendre compte de ce que tout le monde savait déjà : les « points-phone », les kébabs et autres boucheries hallal ne sont pas tenus que par des gens en situation régulière.
Encore un petit effort et vous constaterez que la plupart des jeunes de 18 ans au volant de Mercédès à 50.000 euros n’ont pas gagné cet argent en travaillant à l’usine mais en vendant de la drogue…

Source

Liès Hebbadj et sa compagne en garde à vue

Liès Hebbadj, le commerçant musulman provocateur de Rezé, soupçonné de polygamie et de fraude aux allocations sociales a été placé en garde à vue lundi avec une de ses compagnes.
Une troisième personne, l’employé d’une boutique de téléphonie appartenant à ce commerçant, est également entendue par les enquêteurs, a précisé le procureur de la République de Nantes, Xavier Ronsin. Des perquisitions ont été effectuées au domicile du couple, à Rezé, près de Nantes.

Liès Hebbadj a voulu trop en faire. C’est lui qui avait braqué les projecteurs des médias sur sa « maîtresse » voilée et maintenant que les services de l’Etat daignent s’occuper un peu du train de vie de ce monsieur, il crie par la voix de son avocat au racisme anti-musulman.

Source

52 imams algériens arrivent en France…

Accompagnés, comme il se doit de « mourchidate » (chargés de la prédication et l’orientation).

Leurs tâche? Se rapprocher des familles algériennes vivant en France et contribuer à la sauvegarde de leur cohésion. Quelle cohésion? Au sein du noyau familial, ou entre membres d’une même communauté se revendiquant d’un autre pays et d’une autre religion?

« Vous vous devez d’être les dignes représentants de votre pays et de votre religion » a annoncé le ministre algérien des Affaires religieuses Bouabdallah Ghlamallah. Le Figaro indique:
Ces responsables religieux ont pour tâche de promouvoir les idées et visions de l’Algérie en matière de religion, avec la mise en évidence de notions telles que la tolérance et la lutte contre l’extrémisme, a précisé le ministre.

L’intention est donc clairement annoncée: il s’agit d’une reconquête culturelle des immigrés Algériens. Le même État finançant le PIR, le Parti des Indigènes de la République, ces éléments corroborent l’analyse livrée lors de la conférence de Contre-Info au congrès nationaliste: l’État se dépolitise tandis que les États d’émigration à destination de la France tissent des liens culturels et d’influence avec les immigrés.

François Bon

L’Etat républicain veut « rééduquer » les femmes portant le niqab

Le gouvernement n’entend pas seulement sanctionner, il veut aussi éduquer. C’est en somme ce qu’on peut tirer du projet de loi visant à interdire le port du voile intégral, qui a été présenté mercredi en conseil des ministres. Le texte prévoit en effet « un stage de citoyenneté » pour les femmes concernées, qui s’ajoutera ou se substituera à l’amende de 150 euros encourue. Continuer la lecture de « L’Etat républicain veut « rééduquer » les femmes portant le niqab »