Archives pour la catégorie 'International'

Envoyé spécial : « Otages d’Etat »

Cette enquête apporte les preuves que la France a versé près de 40 millions d’euros à AQMI pour la libération des otages d’Arlit. Il met également en lumière les « guéguerres » entre services et le rôle trouble de certains « privés » dans les négociations qui ont conduit à la libération des otages et à l’assassinat de deux journalistes de RFI à Kidal en 2013. 

Un an durant, Envoyé spécial a enquêté sur une affaire d’Etat : la question des négociations qui ont rendu possible la libération des otages d’Arlit, enlevés au Niger en septembre 2010. Signée Geoffrey Livolsi, Michel Despratx, Antoine Husser, Loup Krikorian et Marielle Krouk, cette investigation aux révélations explosives, explore les liens qui existent avec une seconde affaire : l’enlèvement et l’assassinat de deux journalistes français de RFI, Ghislaine Dupont et Claude Verlon, à Kidal, au Mali.

International : « Toutes les interventions occidentales récentes témoignent que la force est le plus souvent le rouage d’un engrenage de la guerre »

Un article du journaliste spécialiste des sujets de défense, Jean-Dominique Merchet :
Les opérations militaires occidentales souffrent de la loi des rendements décroissants : leur efficacité politique est de plus en plus réduite. Certes, les débuts sont souvent spectaculaires, comme la chevauchée de l’armée française vers le nord du Mali en 2013 (opération Serval) désormais étudiées dans les écoles militaires, ou l’invasion de l’Irak en 2003 par l’armée américaine. C’est ensuite que les affaires se compliquent. Quatre ans après le début de l’opération au Mali, la France maintient toujours plus de 4 000 hommes dans la région sahélienne pour un coût d’un demi-milliard par an. Et le terrorisme ne semble manifestement pas éradiqué, alors qu’aucune solution politique sérieuse n’a été trouvée par les Maliens eux-mêmes.

Lire la suite sur lopinion.fr…

Comment Donald Trump a fait perdre 1 milliard de dollars à George Soros

Selon le Wall Street Journal, le célèbre financier américain aurait perdu plus de 1 milliard de dollars en Bourse. Il était convaincu que les marchés dégringoleraient après l’élection de Donald Trump ce qui n’a pas du tout été le cas.

Les terroristes de l’UÇK seront-ils jugés ?

L’ancien Premier ministre kosovar, Ramush Haradinaj, a été arrêté par la Justice française à l’aéroport de Bâle-Mulhouse, puis remis en liberté avec une obligation de contrôle judiciaire. La Serbie demande son extradition afin de juger pour les crimes qu’il a commis au sein de l’Armée de libération du Kosovo (UÇK) durant les années 90.

Le Kosovo est un État créé par l’Otan, mais non reconnu par la communauté internationale.

Constituée par l’Otan à partir de la mafia albanaise, l’UÇK se livra à une campagne de terrorisme aveugle en Yougoslavie provoquant une répression indifférenciée de Belgrade qui servit de justification à la guerre de l’Otan. Ses officiers furent formés par les KSK allemands pour le compte de l’Alliance atlantique en Turquie.

17 ans plus tard, un tribunal pénal international devrait voir le jour pour juger les crimes perpétrés par l’UÇK, alors que ceux imputés à la Serbie furent immédiatement sanctionnés.

Lire la suite

Bachar el-Assad : « La France tient un discours déconnecté de notre réalité »

Quatre médias français ont récemment été reçu par Bachar el-Assad à Damas. Parmi eux, trois des organes de presse dominants qui, sans surprise, firent quelque peu le tri dans les propos du président syrien.

Le dernier ? Un média alternatif qui eut (malgré son nom de sinistre mémoire) l’honnêteté de diffuser l’entretien dans son intégralité.


Bachar el-Assad – Entretien sur Boulevard Voltaire par bvoltaire

Le Pentagone a testé un essaim de micro-drones reliés par une IA collective

pentagoneUne nouvelle arme effrayante a été mise au point outre-Atlantique.

Le Pentagone a révélé lundi dernier avoir effectué des tests militaires concernant une nuée gigantesque de micro-drones. Une volée de 103 micro-drones Perdix a été lâchée par trois jets militaires, des F/A-18 Super Hornet, lors d’une opération de simulation qui a eu lieu à China Lake, en Californie, en octobre 2016.

Ces petits insectes robotiques mesurent 16 centimètres et sont dotés d’une intelligence artificielle qui leur permet d’agir et de combattre collectivement. En effet, le Pentagone affirme : « Les micro-drones ont montré des comportements collectifs avancés, comme par exemple dans leur prise de décision, dans leurs changements de formations de vol et dans leur processus d’auto-réparation. »
Lire la suite

Contrat d’armement « Donas » : des rétro-commissions pour payer les campagnes présidentielles de 2017

C’est un véritable scandale politique, et pourtant, l’information est complétement passée inaperçue. L’excellent livre « Nos Très Chers Émirs » des journalistes Christian Chesnot et Georges Malbrunot est un ouvrage référence concernant les relations diplomatiques entre la France et le Qatar, l’Arabie Saoudite et les Émirats arabes unis. Alors que sa sortie avait provoqué quelques remous suite aux révélations du comportement de certains politiques français (JM Leguen, JV Placé, Nicolas Bays etc…) vis à vis du Qatar, le plus gros scandale du livre n’a pourtant pas fait de bruit…

Alors que les auteurs détaillent les aléas qui entourent ce contrat d’armement de près de 3 milliards signé en 2013 entre la France et l’Arabie Saoudite au profit du Liban, ils écrivent page 75-76 :

Mais ce contrat Donas cacherait aussi une sombre affaire de rétro-commissions. Des rétro-commissions partagées entre la gauche et la droite, avant l’élection présidentielle de 2017.

Un industriel, qui s’est retiré des négociations lorsque sa société a découvert le pot aux roses, nous a mis sur la voie.

Dans le Donas, selon lui « les rétro-commissions se cachent dans un contrat de maintenance d’une valeur initiale d’environ 700 millions d’euros. Elles sont dissimulées dans ce qu’on appelle dans notre jargon un contrat de maintien en conditions opérationnelles (mco). C’est en général dans la partie maintenance que les commissions sont dissimulées, car on peut toujours être flexible sur le nombre d’heures soi-disant nécessaire à la maintenance d’un équipement. Ce contrat mco est géré par une petite société, Ineo Défense. Nous en sommes sûrs à 100%. Pourquoi Ineo Défense est-elle impliquée dans un contrat de ce montant-là ? Ça nous a paru immédiatement suspect. On a cherché un peu. On a trouvé. Mais à partir de là, nos dirigeants n’ont plus voulu être associés à la partie maintenance du Donas. »

Lire la suite

Chicago : 4 Noirs racistes enlèvent et torturent un Blanc au cri de « on baise Donald Trump ! On baise les Blancs ! »

La police de Chicago a eut connaissance de cette vidéo mardi après-midi. Brittany Herring, une jeune femme afro-américaine, l’a diffusée en direct sur Facebook. Elle montre au moins quatre personnes retenant un jeune homme blanc en otage et le torturant. Les quatre personnes sont actuellement en détention.

La victime handicapée avait été enlevée, à l’aide d’un fourgon volé, dans Carol Stream (Illinois), alors qu’elle avait rendez-vous avec un ami. Il a été insulté et frappé à plusieurs reprises. Ses habits et son cuir chevelu ont été entaillés alors qu’il est attaché et bâillonné. On peut entendre ses tortionnaires lui crier: « on baise Donald Trump! On baise les Blancs!«

Lorsque Brittany Herring a filmé tout ceci, elle n’a pas réalisé qu’elle était diffusée en direct sur Facebook Live. Par la suite, elle s’en est aperçue, mais trop tard pour elle et ses complices. La vidéo a été effacée de Facebook, mais trop tard également, car elle avait déjà été recopiée.

Lire la suite

Irak : de la chute de Saddam Hussein à l’Etat islamique

Depuis la chute de Saddam Hussein en 2003, l’Irak a été traversée par de nombreuses crises qui ont menacé son existence. De l’intervention américaine à l’Etat Islamique, en passant par les guerres confessionnelles, ce pays a dû faire face depuis plus de 13 ans à de nombreux défis. Comment expliquer cette succession d’évènements cruciaux pour l’avenir de l’Irak et la stabilité du Moyen-Orient ? Georges Malbrunot, Karim Pakzad, et Wassim Nasr apportent des éléments de réponse.

Source : Bycome

Le traitement des clandestins n’est pas le même en Algérie qu’en France

Reportage avec les forces spéciales irakiennes au coeur de la bataille de Mossoul

C’est un document exceptionnel : les équipes de France 24 ont pu filmer un assaut donné par les forces spéciales irakiennes contre les jihadistes de l’organisation État islamique (EI) pour reprendre le quartier d’al-Tamim, dans l’est de Mossoul.

La bataille de Mossoul ne fait que commencer.

L’ONU reconnait enfin que les islamistes empêchent les civils de quitter Alep-Est

Des groupes armés de l’opposition syrienne empêchent des civils de quitter Alep-Est, allant même jusqu’à tirer sur les habitants qui fuient les combats, a déclaré vendredi un porte-parole de l’Onu.

« Certains civils qui tentent de s’enfuir sont apparemment bloqués par des groupes armés de l’opposition (…) notamment le front Fateh el-Cham », ex-Front al-Nosra (el-Qaëda en Syrie), a indiqué lors d’une conférence de presse le porte-parole du Haut-Commissariat de l’Onu aux droits de l’homme, Rupert Colville.

La CIA traite pour le compte de la France les données informatiques liées au terrorisme

Un article de Paris Match tente d’expliquer pourquoi les services de renseignements français n’essayent pas de développer les outils informatiques nécessaires, mais préfère sous-traiter aux USA et augmenter notre dépendance vis à vis de l’Oncle Sam. Comme le résumé un agent de la DGSI : « les services US vont disposer d’une fenêtre grande ouverte sur des informations sensibles et notre lutte antiterroriste ».

Submergée par les données informatiques liées au terrorisme, la DGSI vient de signer un contrat déléguant leur traitement à une société américaine, créée par la CIA. Une décision nécessaire dans un souci d’efficacité mais qui donne des informations secrètes aux services de renseignements américains et pose une question de souveraineté nationale.

La guerre contre le terrorisme se mène aussi sur Internet. Or, la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ne dispose pas des moyens technologiques pour traiter l’afflux de données informatiques liées ou échangées entre les djihadistes. Fin novembre, après plusieurs mois de négociations, le service policier de renseignement français a signé un contrat avec la firme américaine Palantir. Cette société, basée à Palo Alto en Californie, va désormais analyser le Big Data en matière de terrorisme pour le compte de la DGSI. Concrètement, la très puissante technologie de Palantir et ses experts, qui ont formé des agents français à leurs outils, vont extraire, recouper et décrypter les précieuses données informatiques permettant d’identifier et de remonter des réseaux terroristes, voire de déjouer des attentats.

Lire la suite sur Paris Match…

Afrique et démocratie : Mali et RCA, deux échecs du mythe du « vivre ensemble »

Éditorial de Bernard Lugan : Au Mali comme en RCA, des conflits récurrents et résurgents opposent des populations que tout sépare. Au nom du mythe universaliste du « vivre ensemble », la seule solution proposée par la France est électorale. Or, l’ethno-mathématique confirmant à chaque fois la domination démographique, donc démocratique, des plus nombreux, les ressentiments des peuples minoritaires en sont aggravés. Voilà pourquoi nos interventions militaires successives, pourtant couronnées de succès, sont suivies d’autant d’échecs politiques.

Un minimum de culture ethno-historique permet pourtant de bien poser le problème :

Lire la suite

« la guerre en Syrie n’oppose pas des méchants d’un côté et des gentils de l’autre »

Combats entre loyalistes et rebelles islamistes dans le quartier Cheikh Saïd à Alep

Excellent témoignage de ce journaliste français qui ne recrache pas la version officielle de la presse occidentale sans rentrer dans le jeu de la propagande de guerre syrienne.

Dans son livre « Les mercenaires du calife », le reporter Régis Le Sommier retrace l’itinéraire des djihadistes de Paris, Bruxelles et Istanbul et narre son expérience de la guerre civile syrienne qu’il a couverte pour « Paris Match ». Au coeur de la bataille d’Alep, il a été le témoin des orages d’acier qui éclatent de part et d’autre de la ligne de front. Entre les offensives de la Russie et les pluies d’artillerie de la rébellion islamiste, il rapporte une réalité complexe loin du manichéisme de la plupart des médias.

Lire son témoignage sur Causeur.fr



Close
Rejoignez Contre-info sur facebook et restez informé facilement !
Merci de cliquez sur le bouton Facebook ci-dessous (puis cette fenêtre ne s affichera plus)
Connect!