Bavure ou méthode américaine ?

– Oh, yeah, look at those dead bastards.
– Nice.

C’est la video qui « buzze » actuellement outre-Atlantique. Elle montre des soldats états-uniens massacrant un groupe d’hommes qu’ils croyaient armés, à Bagdad en juillet 2007.
Mais les supposées armes (dont un RPG !) sont en réalité des appareils photographiques et deux journalistes de l’agence Reuters sont abattus.
Mais ce n’est pas tout : l’hélicoptère mitraille aussi une camionnette arrivée sur place et dont sont sortis des hommes non armés, pour secourir le premier groupe.
Leurs propos indiquent que les soldats américains semblent se croire dans un jeu video.

A partir de 4’35 et de 9’10.

Source

Un dirigeant afrikaner séparatiste assassiné

Le leader sud-africain blanc Eugene Terreblanche a été battu à mort pendant son sommeil par deux jeunes noirs samedi dans sa ferme située dans les environs de Ventersdorp à 100km à l’ouest de Johannesburg.

« Le corps de M. Terreblanche a été découvert sur le lit, portant des blessures au visage et à la tête », a ajouté Adele Myburgh. Une machette a été retrouvée sur le cadavre, ainsi qu’un « knobkerrie » -une sorte de matraque africaine à bout rond-à proximité du lit.

Ce nouveau meurtre de fermier blanc intervient à moins de dix semaines du coup d’envoi de la Coupe du monde de football -la première disputée sur le sol africain-alors que l’inquiétude grandit dans le pays en raison du nombre particulièrement élevé de billets invendus et de chambres d’hôtel encore libres pour la compétition.

Descendant de huguenots français, Eugene Terreblanche débuta sa carrière politique en 1973, fondant avec six autres nationalistes blancs le Mouvement de résistance afrikaner, l’AWB, organisation prônant la séparation ethnique. Farouche opposant à la démocratie parlementaire, sous toutes ses formes. Terreblanche arrivait aux meetings politiques à cheval, escorté par des gardes du corps en habits militaires et devint le leader charismatique d’une petite minorité de blancs sud-africains, principalement chez les fermiers boers dans les zones rurales du pays, comme l’Orange Free State ou le Transvaal.

Récemment, il avait fustigé la corruption du gouvernement sud-africain. « Notre pays est dirigé par des criminels qui tuent et volent (…) Nous sommes à nouveau opprimés. Mais nous nous relèverons », avait-il déclaré en faisant référence à la résistance des Afrikaners lors de la guerre des Boers (1899-1902).

Nouvelles d’Afrique du Sud

L’ANC, ancienne organisation terroriste responsable de nombreux assassinats du temps de l’apartheid, et aujourd’hui parti au pouvoir en Afrique du Sud, n’a pas renoncé à son racisme antiblanc.

Ainsi, elle voudrait remettre au goût du jour une chanson dont les paroles contiennent des paroles telles que « Tuons le Boer » (les Boers étant les descendants des pionners blancs en Afrique du Sud).

Le virulent Julius Malema, dirigeant de la Ligue des jeunes de l’ANC, l’a même entonné lors d’une réunion publique, au grand plaisir des oreilles de Jacob Zuma, actuel chef de l’Etat (qui vient de fêter la naissance de son 20ème enfant).

Source

En Russie actuelle.

Un imposant monument à Lénine, qui avait été endommagé par une explosion (dont les auteurs n’ont pas été identifiés) en 2009 et qui est en cours de restauration,  regagnera son piédestal à Saint-Pétersbourg le 22 avril, jour de l’anniversaire du « guide du prolétariat mondial ».

Ce monument, inauguré en novembre 1926, commémore le retour de Vladimir Lénine de son exil en avril 1917. A cette occasion, juché sur un véhicule blindé, il avait prononcé devant les ouvriers de Petrograd un discours en faveur d’une révolution socialiste, dont on connaît les monstrueux résultats. (source)

Dialogue interreligieux… au Pakistan

Une famille de chrétiens pakistanais refusait de se convertir à l’islam malgré les menaces.

Vendredi 19 mars, des musulmans ont brûlé vif le père de famille, âgé de 38 ans, devant un commissariat d’une ville proche de la capitale. Il est décédé des suites de ses blessures.
Son épouse a été violée par plusieurs des policiers présents.

Tout ceci s’est déroulé devant leurs enfants, âgés de 7 à 12 ans.

Source

Les Sud-Coréennes n’ont plus le droit d’avorter

Jadis surnommée la « République de l’avortement », la Corée du Sud a commencé à appliquer strictement, pour la première fois au cours des dernières semaines, une loi de 1953 interdisant les interruptions volontaires de grossesse sauf en cas de viol, d’inceste et de graves maladies génétiques.

La Corée du Sud enregistre le taux de fécondité le plus bas au monde avec 1,15 enfant par femme en 2009, selon le Service d’information statistique coréen.

Source

Luis Fernandez fait son Allyah

Luis Fernandez est le nouveau sélectionneur de l’équipe d’Israël. Le bruit courait depuis plusieurs jours. Il a été confirmé dimanche par le président de la Fédération israélienne de football, Avi Louzoun.

L’accord avec l’ancien international français et ex-entraîneur du Betar Jérusalem a été conclu à Tel-Aviv.

Fernandez prendra ses fonctions pour le match amical contre l’Uruguay, le 26 mai.

« Je suis très heureux de revenir en Israël, a confié le Français. Mon objectif est de qualifier la sélection pour l’Euro 2012. C’est une mission difficile, mais je crois qu’on peut y arriver. Je donnerai le maximum et j’espère ne pas décevoir la Fédération. »

Source

Attentat antinationaliste à Athènes

Ce matin, une bombe a explosé dans le bâtiment abritant les bureaux du mouvement nationaliste « Aube dorée » (Chryssi Avgi en grec), dans le centre d’Athènes, sans faire de victime.
Dans son communiqué, la police précise que l’explosion s’est produite vers 9h heure locale (7h GMT). Un appel anonyme à un journal européen avait prévenu de l’explosion. 

Les militants d’extrême gauche ont perpétré plusieurs attaques à la bombe ces derniers temps, même si d’autres pistes sont envisageables.

Ce dynamique mouvement grec avait envoyé une délégation en France en mai dernier, à l’occasion du Congrès nationaliste.

«L’homosexualité est un désordre biologique, une maladie (qui) doit être soignée»

Une association turque de défense des droits des homosexuels a porté plainte mardi à Istanbul contre la ministre de la Famille et de la Femme Aliye Selma Kavaf (photo), après que celle-ci eut qualifié l’homosexualité de «maladie» devant être soignée.

Ministre d’Etat au sein du gouvernement islamo-conservateur du Parti de la justice et du développement (AKP), Mme Kavaf avait affirmé dans un entretien publié le 7 mars par le quotidien Hürriyet: «Je considère que l’homosexualité est un désordre biologique, une maladie.» «A mon avis, c’est une chose qui doit être soignée», avait-elle ajouté.

Source

Terrorisme judiciaire du lobby gay aux USA

Une lycéenne lesbienne, Constance McMillen, a  mis en demeure son lycée du Mississipi de l’autoriser à se rendre au bal traditionnel de fin d’année en compagnie de sa petite amie, vêtue d’un smocking.

Le bal de fin d’année est une institution aux Etats-Unis. On ne peut s’y rendre qu’en couple, robes de soirée et smockings y sont de rigueur…

La demande provocatrice fut refusée mais l’administration du lycée dû se résoudre à annuler le bal de peur d’être traînée devant les tribunaux pour homophobie.

Peine perdue, avec l’aide de la HALDE locale (l’American Civil Liberties Union), Constance McMillen a porté plainte auprès de la Cour Fédérale pour faire condamner son école et l’obliger à organiser le bal où elle pourra s’afficher devant tous avec sa petite copine travestie!

Source

Rêve américain

A Seattle (E-U), cinq jeunes noirs ont battu à mort un blanc âgé de 53 ans.
Edward McMichael fut jeté à terre et roué de coups de pied alors qu’il était recroquevillé. Les cinq voyous l’ont laissé pour mort, et il est décédé un peu plus tard des suites de ses blessures.

La seule motivation des agresseurs semblent être d’ordre racial. La même nuit, ils avaient commis deux autres attaques vicieuses, non mortelles, sur des adolescents.
Etant donné leur jeune âge (15 ans), on peut penser qu’ils se feront simplement taper sur les doigts et feront bien pire plus tard.

Si les races avaient été inversées, ce serait le plus gros titre d’actualité d’Amérique. Ici, il ne s’agit que d’une couverture locale et mineure. Les médias de Seattle censurent même le fait que les voyous étaient des Noirs et les informations sur les autres victimes ne sont pas détaillées. Si on avait la situation inverse, chaque article commencerait par mentionner les races des agresseurs et des victimes.
Un peu comme en France, en fait.
Source