La résistance afghane lance l’opération Al-Faath

lance« La guerre en Afghanistan va empirer avant que la situation ne s’améliore », a estimé hier le président Barack Obama, qui semblait prendre la mesure des importantes pertes des forces américaines et de l’OTAN dans la région, quelques jours après que les résistants afghans aient lancé une vaste offensive de printemps, baptisée « Opération Al-Faath ».

« On ne peut nier qu’il y ait des progrès, mais nous ne pouvons pas nier non plus que de très difficiles défis nous attendent en Afghanistan », a jugé le président américain, manifestement embarrassé, lors d’une rencontre à la maison blanche avec son homologue afghan, Hamid Karzaï.

Barack Obama a reconnu qu’il y avait eu des « revers » important ces dix derniers jours. « Les Afghans et Américains sur le terrain vont devoir faire d’énormes sacrifices », a-t-il ajouté.

Continuer la lecture de « La résistance afghane lance l’opération Al-Faath »

Le gouvernement syrien appelle la communauté internationale à « faire pression sérieusement » sur Israël

Le président du conseil des ministres syrien Mohamed Néji El-Otri a appelé mercredi soir à Tunis la communauté internationale à « faire pression sérieusement » sur Israël pour l’amener à se conformer aux résolutions des Nations unies et aux exigences d’une paix juste et globale, fondée notamment sur le principe de la terre contre la paix. Continuer la lecture de « Le gouvernement syrien appelle la communauté internationale à « faire pression sérieusement » sur Israël »

Vers une septième guerre israelo-arabe?

Il y a un mois, Simon Peres accusait sur les ondes israéliennes la Syrie d’avoir fourni des missiles Scud – B au Hezbollah libanais, ce qui permettrait à l’organisation terroriste de frapper l’ensemble du territoire de l’état hébreu.

Cela qui semble difficile à croire au vu des caractéristiques de ces engins: 5,9 tonnes pour 11,25 mètres de long, ne pouvant être tirés que depuis une rampe de lancement transportable uniquement par camion de 36 tonnes. Un tel matériel est impossible à dissimuler sur un territoire aussi petit que le sud-Liban, particulièrement compte tenu de la présence de l’armée libanaise et de la FINUL. Ces rampes seraient repérées et détruites par Tsahal bien plus rapidement et facilement que les roquettes actuellement utilisées par le Hezbollah.

Du reste, aucune preuve de cette fourniture d’armement n’a pour l’instant été donnée. A l’instar des prétendues armes de destruction massives irakiennes.

Les services de secrets occidentaux envisagent de plus en plus sérieusement une nouvelle attaque du Liban cet été.

François Bon

Le peuple lituanien contre les sodomites provocateurs

A la suite de multiples pressions exercées par l’Union Européenne et le lobby gay international, les autorités lituaniennes ont finalement autorisée la « Baltic Gay Pride ».
La réponse du peuple lituanien fut exemplaire : des milliers de personnes vinrent manifester contre l’homofolie.
On rêve d’une telle mobilisation en France.

Histoire de l’Afrique du sud

Très intéressant entretien (en deux parties) qui remet en cause bien des idées reçues.

Bernard Lugan est un africaniste reconnu en France et à l’étranger. ne cultivant pas le conformisme de pensée, cela lui vaut d’être boudé par une part de ses collègues. Intervenant régulier de realpolitik.tv, il a également son propre blog et sa propre revue.

Via realpolitik

Continuer la lecture de « Histoire de l’Afrique du sud »

La « Baltic Gay Pride » aura-t-elle lieu samedi à Vilnius?

Tristesse et désolation dans la Gaytto sphère : face à la détermination de groupes catholiques radicaux, la « Marche des fiertés des pays baltes », organisée cette année en Lituanie, vient d’être interdite par la justice. Mais les organisateurs comptent bien faire appel, soutenus par des associations internationales… et le maire de Paris (sic) ! Continuer la lecture de « La « Baltic Gay Pride » aura-t-elle lieu samedi à Vilnius? »

Maroc et Franc-maçonnerie

La Franc-Maçonnerie n’a pas bonne presse en terre d’Islam et doit se montrer particulièrement discrète dans les rares pays où elle n’est pas interdite. Les musulmans religieux font la chasse aux francs-maçons qu’ils considèrent comme des alliés des « américano-sionistes » honnis.

Au Maroc, bien que discrête, l’appartenance maçonnique de l’élite économique, politique et culturelle du royaume alaouïte à la Franc-Maçonnerie est pour autant assez importante et ce depuis fort longtemps. Continuer la lecture de « Maroc et Franc-maçonnerie »

Un nationaliste serbe arrêté et extradé d’Allemagne vers la Serbie

L’Allemagne a extradé vers la Serbie un Serbe de 35 ans leader d’un mouvement radical, qui avait fui son pays pour échapper à une peine d’emprisonnement.

Goran Davidovic, leader du mouvement Nacionalni stroj (Alignement national), a été remis aux autorités serbes à l’aéroport de Belgrade à la demande du ministère serbe de la Justice et devait être incarcéré, a indiqué à la presse le secrétaire d’Etat Slobodan Homen.

Le leader nationaliste avait été arrêté en février à Traunstein, dans le sud-est de l’Allemagne. Il a été condamné en 2006 à un an de prison pour incitation à la haine raciale, nationale et religieuse, jugement confirmé deux ans plus tard par la Cour suprême de Serbie.

Goran Davidovic s’était alors enfui en Italie avant de gagner l’Allemagne.

Le Nacionalni stroj, qui a son siège dans la région serbe de Voivodine, est accusé de s’en prendre régulièrement aux Gitans, aux Juifs et aux anti-fascistes.

Comme quoi, il est moins dangereux de s’en prendre au Pape et à l’Eglise Catholique…

Le BNP victime d’une taupe

Un ancien militaire et candidat d’un comté du nord de l’Angleterre pour le BNP en 2008, où il avait obtenu 40,1% des voix, à 16 voix de devenir membre du parlement, Simon Nicholson (photo ci-contre), a claqué la porte du British National Party tout en révélant à la presse un carnet de bord qu’il avait pris soin de tenir pour collecter des remarques « racistes » au sein de son parti.

À quelques jours des élections générales au Royaume-Uni pour renouveler le parlement, c’est le journal Mirror qui a publié ces notes, ayant passé un marché avec Nicholson trois mois auparavant, en vue de révélations pour discréditer le BNP.

La méthode n’est pas sans rappeler en France celle du tout récent reportage des Infiltrés, où les journalistes de France 2 ont vraisemblablement retourné un ancien militant du Front National qui a pu ainsi enregistrer des conversations tenues en privé par des militants de Dies Irae.

Parmi les propos rapportés par Nicholson figurent ceux de Nick Griffin, leader du BNP, comparant les femmes en burka à de « gros corbeaux noirs », déclarant que « les musulmans feront flotter le drapeau noir de l’islam sur Downing Street », un cadre du BNP dénonçant lui « un programme d’élevage » en parlant d’une école coranique en projet.

Toujours selon le Mirror, Nicholson aurait filmé en caméra cachée des cadres du parti admettant que Griffin aurait lui aussi abusé de larges subventions indues en tant qu’euro-député, faisant écho au scandale de corruption qui éclabousse le parti travailliste depuis plusieurs mois.

Le renégat termine son carnet par un billet du mercredi 28 avril : « Je regrette de les avoir rejoints. Je veux être candidat contre eux l’année prochaine parce que maintenant je sais combien ils sont mauvais pour la classe populaire. »

Sa démarche laisse pourtant bien l’impression de défendre d’autres intérêts que ceux de la classe populaire britannique…

Actualité hongroise‏

Dimanche 25 avril, le Jobbik a confirmé sa percée électorale en envoyant 48 députés au Parlement national de Budapest.
Fondé en 2003, Le Jobbik est un exemple d’une recomposition réussie de droite nationale. Celle ci était alors handicapée par l’attitude peu habile d’Istvan Csurka, aux tendances népotistes, brillant écrivain mais piètre rassembleur. Le Miép, « Parti de la Vérité et de la Vie hongroise », dont il était le maître, avait peu de chances de remporter la mise. C’est chose faite avec le Jobbik. Issu du monde étudiant, où le « radicalisme » a ses meilleures assises, le Jobbik se fit connaître en érigeant des croix dans Budapest pendant la période de l’Avent ou en aidant matériellement les Hongrois de Transylvanie.

Profitant de l’émotion suscitée par la répression anti-nationale des émeutes de 2006, il bénéficie peu à peu du soutien de Kristina Morvai ( prononcez le i!), juriste éminente. Cette belle et très charmante personne est le cauchemar de l’établissement « hongrois ». C’est un peu comme si Élise Lucet claquait la porte de France 2 pour se mettre au service du Front National, voire du Renouveau Français. Devenue profondément chrétienne, elle a été très marquée par ce qu’elle a vue en Palestine, contrée dont elle aime comparer le sort à la Hongrie. Souhaitons-lui bonne chance.

Jean,
pour contre-info

La France coopérerait aux assassinats politiques perpétrés par le Mossad

Selon une enquête du journal tunisien Dounia El Watan, cité par Al-Manar, l’assassinat du dirigeant du Hamas Mahmoud Mabhouh à Dubaï, le 20 janvier 2010, aurait nécessité une équipe bien plus importante que celle déjà mise en cause par les Émirats arabes unis.
Aux tueurs, il faudrait ajouter une équipe de repérage des lieux dirigée par un ancien responsable sécuritaire de la Tunisie, Ahmed Bannour.

M. Bannour vivrait actuellement en exil en France et aurait constitué une cellule de renseignement pour le compte joint des services israélien et français.
Ahmed Bannour a fuit la Tunisie après la découverte de ses activités d’espionnage au profit du Mossad israélien. Profitant de ses responsabilités au sein de l’État, il avait organisé le bombardement du siège du Fatah à Tunis, le 1er octobre 1985 —auquel Yasser Arafat (dit Abou Ammar) échappa—, puis l’assassinat d’un autre leader palestinien, Khalil Al-Wazir (dit Abou Jihad), le 16 avril 1988.

Sous couvert d’une société française qu’il contrôlerait, Ahmed Bannour aurait envoyé deux « hommes d’affaires » français et une équipe de techniciens négocier à Dubaï un contrat d’installation d’ascenseurs. A cette occasion, les agents français se seraient procurés les plans de l’hôtel où Mahmoud Mabhouh devait descendre ainsi que ceux du système de sécurité de l’hôtel.

La société française de M. Bannour est par ailleurs citée dans une affaire d’espionnage actuellement pendante devant la Cour militaire du Liban. Elle a servi de couverture pour l’immigration à Beyrouth pour des ressortissants tunisiens et égyptiens travaillant pour le Mossad. Ceux-ci projetaient un attentat contre la radio de cheikh Hussein Fadlallah et l’assassinat du secrétaire général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah.

Source

Possible désastre écologique dû à l’industrie pétrolière.

Une plateforme pétrolière, située dans le golfe du Mexique (au large de la Louisiane, ancien territoire français), a coulé jeudi, 48 heures après qu’une explosion l’ait gravement endommagée.

Celle-ci a fait quatre blessés graves et 11 disparus, et laisse craindre un désastre écologique, ont annoncé les garde-côtes américains. «Nous sommes toujours en train de mener l’enquête» sur les raisons pour lesquelles la plateforme a coulé, a expliqué Ashley Butler, porte-parole des garde-côtes.

Source

Cynisme capitaliste

Toujours plus puissante. La banque d’affaires Goldman-Sachs, qui depuis la fin de la semaine dernière fait la Une de l’actualité après la plainte de la SEC – gendarme de la Bourse américaine – qui l’accuse d’être coupable de fraude, vient de publier ses résultats trimestriels. Ils s’avèrent bien meilleurs que ceux attendus par les analystes.
De janvier à mars, la première banque d’affaires au monde a réalisé un bénéfice net de près de 3,3 milliards de dollars. C’est quasiment le double du résultat réalisé un an plus tôt (1,66 milliards de dollars). Par action, le bénéfice ressort à 5,59 dollars, là ou les analystes attendaient un profit de l’ordre de 4 dollars par action. (source AFP)

Rappelons que la banque Goldman-Sachs, dirigée actuellement par M. Lloyd Blankfein, a contribué à pousser la Grèce à la faillite en s’enrichissant sur le dos de l’Etat hellénique, avant de profiter ensuite financièrement de la situation de crise qu’a connu ce pays.