Archives pour la catégorie 'International'

Hambourg : attaque au couteau dans un supermarché

L’attaquant arrêté dans une voiture de police

Une attaque au couteau a eu lieu, ce vendredi, dans un supermarché d’Hambourg, en Allemagne. Le quotidien Bild évoque un mort et plusieurs blessés. Les motivations du suspect ne sont pas connues.

Une personne a été tuée et plusieurs autres ont été blessées vendredi à Hambourg lors d’une attaque au couteau commise dans un supermarché, ont annoncé les autorités.

La police de Hambourg, dans le nord de l’Allemagne, a annoncé l’arrestation d’un suspect et a dit ne pas connaître ses motivations. « Nous n’avons aucune information sur les motivations ou sur le nombre de blessés », a dit la police sur Twitter.

Source

En Allemagne : sur 1 000 violeurs, 819 sont des « demandeurs d’asile », 279 sont des « étrangers » et 54 des Allemands

Des statistiques qu’on souhaiterait volontiers avoir en France…

Espagne : 6 gauchistes blessés en abattant une croix à la mémoire de nationalistes morts

Dans le pays basque espagnol, à Larrabetzu, les rouges qui dirigent la ville ont décidé d’abattre la Croix de Gaztelumendi, stèle qui avait été érigée en mémoire des nationalistes tués par les républicains espagnols.

Lundi dernier, la municipalité a donc fait venir des militants gauchistes pour assister à la destruction sacrilège cet édifice. Mais sa chute a blessé 6 gauchistes, dont 2 grièvement !

Justice immanente…

Syrie: Trump arrête le programme d’aide secret de la CIA aux rebelles

Washington fait un premier pas symbolique, fort, envers Moscou. Mercredi, deux responsables américains ont fait savoir que l’administration Trump avait ainsi décidé de mettre fin à un programme secret de la CIA qui servait à entraîner et à armer certains groupes rebelles syriens contre le gouvernement en place de Bachar al-Assad. Une suspension du programme qui était désirée par la Russie, alliée de longue date du chef d’État syrien face aux rebelles et aux terroristes de l’État islamique.

Cette décision, révélée par le Washington Post, intervient dans le cadre d’une politique de réchauffement des relations avec Moscou, précise un des responsables. Cependant, selon les deux responsables américains proches du dossier, le programme secret de l’agence gouvernementale n’a eu que très peu de succès. Interrogée sur cette décision surprise, la porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Huckabee Sanders, s’est refusée à tout commentaire lors d’une conférence de presse. La CIA n’a pas non plus souhaité commenter l’affaire.

Source

Frédéric Pichon : « À Mossoul, l’État Islamique n’a pas eu besoin d’instaurer une dictature obscurantiste »

Entretien très intéressant du géopolitologue Frédéric Pichon sur Mossoul et l’avenir de l’Etat Islamique. Néanmoins, l’auteur semble optimiste concernant la disparition de l’organisation durant l’année 2017. En effet, le groupe jihadiste devra s’adapter aux revers militaires et retourner dans la clandestinité (désert) pour mener des combats de guérilla (« hit & run »), mais pour l’instant, l’EI ne montre pas beaucoup de signes objectifs de délitement de sa structure.

Le Figaro : Mossoul, la «capitale» de l’État islamique, a été reprise à l’EI par les forces irakiennes soutenues par la coalition internationale. En Syrie, Raqqa est en passe d’être reprise par les Kurdes. Est-ce la fin de l’État islamique?

Frédéric PICHON.- L’année 2017 sera celle de la fin de l’État Islamique. Né en Irak, il mourra en Irak… et renaîtra en Irak. Mais tandis que les efforts militaires se concentrent sur son cœur mésopotamien, la recomposition de la région qui est en cours annonce des années de soubresauts violents.

Lire la suite

Saïd Bouteflika a besoin du soutien de Paris pour succéder à son frère. Que propose-t-il pour l’obtenir ?

Saïd et Abdelaziz Bouteflika

Saïd et Abdelaziz Bouteflika

de Bernard Lugan :

« Avec le régime algérien, rien n’est simple et rien ne doit être pris au premier degré. Y compris ses folles exigences de repentance. Ainsi, le 5 juillet 2017, quand, à l’occasion de la fête nationale, sourd, muet et quasi paralysé,  le président Abdelaziz Bouteflika publie un message diffusé par l’agence officielle APS dans lequel « il » écrit : « Notre peuple exige (je souligne) toujours une reconnaissance de ses souffrances de la part du colonisateur d’hier, la France ».

Au-delà de cet exercice de style incantatoire, mécanique et convenu, passons à l’essentiel du message. Ceux qui tiennent la main du président Bouteflika s’y adressent plus aux Français qu’aux Algériens. Un paradoxe le jour de la fête nationale algérienne…. Après avoir insulté la France, voilà qu’ils y affichent une claire intention d’établir avec elle des rapports enfin apaisés à travers « un partenariat d’exception qui se doit d’être mutuellement bénéfique ».

« Mutuellement bénéfique » signifiant donnant-donnant, que demande donc le clan Bouteflika aux abois ? Tout simplement qu’Emmanuel Macron entérine la succession « à la cubaine » qu’il prépare, Saïd Bouteflika prenant alors la place de son frère Abdelaziz. En échange de cet aval français qui ouvrirait la voie à une reconnaissance internationale, les services algériens « aideraient » Paris dans un dossier malien de plus en plus pesant, mais dont ils connaissent intimement certains des principaux acteurs… »

Extrait de l’Afrique Réelle
(la suite de l’analyse étant réservée aux abonnés)
Pour se procurer les livres de Bernard Lugan, cliquer ici.

Bouteflika exige des excuses de la France pour la colonisation de l’Algérie

Un président avec un peu de panache, pourrait demander comme préalable, que l’Algérie présente ses excuses pour les souffrances infligées aux Français par ses pirates en Méditerranée, et qu’elle rembourse toutes les dépenses française pour aménager son territoire.

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a de nouveau demandé à la France d’admettre officiellement les « souffrances » infligées au peuple algérien sous la colonisation, dans un message à l’occasion des 55 ans, ce mercredi, de l’indépendance de l’Algérie.

« Notre peuple exige toujours une reconnaissance de ses souffrances de la part du colonisateur d’hier, la France », a affirmé le chef de l’état.

Lire la suite

Suède : 92% des viols sont le fait d’extra-Européens

 En Suède, 92 % de tous les viols « graves », c’est à dire faits avec violence, sont commis par des clandestins et des réfugiés.

La liste des 10 premiers pays de provenance des responsables des viols a été publiée. Elle ne comporte qu’un seul pays non islamique : le Chili.

La plupart des violeurs sont issus d’Irak, d’Afghanistan, de Somalie, d’Erythrée, de Syrie, de Gambie, d’Iran, de Palestine, du Chili et du Kosovo. En tenant compte du nombre de personnes des différentes nationalités en Suède, les Afghans sont 79 fois plus susceptibles de commettre un crime sexuel que les personnes nées en tant que citoyens suédois.

Source

« Israël veut une Syrie divisée. Il veut un pays divisé par des conflits ethniques et religieux afin de pouvoir dominer le Golan »

Un billet de Richard Silverstein : Oui, Israël soutient les rebelles (islamistes et/ou jihadistes) syriens, mais pas seulement sur les plans financier et humanitaire : Israël espère que les rebelles serviront de tampon contre l’EI ou le Hezbollah.

Plus tôt ce mois-ci, le Wall Street Journal a publié l’interview d’un commandant rebelle syrien et d’une demi-douzaine de combattants, qui ont confirmé le secret le plus mal gardé du conflit syrien : Israël soutient directement les factions rebelles syriennes au moyen d’une aide humanitaire et financière.

L’implication d’Israël « est bien plus profonde et plus coordonnée qu’on le pensait et inclut le financement direct des combattants de l’opposition près de sa frontière depuis des années », indiquait l’article.

« Israël s’est tenu à nos côtés de manière héroïque », a déclaré Moatasem al-Golani, porte-parole du groupe rebelle Fursan al-Joulan, au Wall Street Journal. « Nous n’aurions pas survécu sans l’aide d’Israël. »

Selon le rapport, Israël donne 5 000 dollars chaque mois à Fursan al-Joulan – ou Chevaliers du Golan –, que le groupe utilise pour payer les salaires des combattants et acheter des armes et des munitions pour ses campagnes contre le gouvernement d’Assad dans le Golan syrien.

Lire la suite

Rwanda : M. de Saint-Exupéry accuse t-il la France afin de protéger le général Kagamé ?

Communiqué de Bernard Lugan : Fidèle caisse de résonance du régime de Kigali, la presse française donne actuellement une énorme publicité à un insignifiant article de M. Patrick de Saint-Exupéry dans lequel, sans la moindre preuve, sans la publication du moindre document nouveau, et uniquement sur la base de sous-entendus orientés, il accuse la France d’avoir voulu « réarmer » les génocidaires rwandais durant l’été 1994.

Plus encore, voilà maintenant la BNP qui est désormais soupçonnée d’être partie prenante dans cette rocambolesque affaire.

L’explication d’une telle campagne orchestrée depuis le Rwanda est pourtant limpide: l’étau se refermant peu à peu sur le régime Kagamé, dans le cadre de l’enquête sur l’attentat contre l’avion du président Habyarimana, ses amis français sont actuellement à la manœuvre afin d’intimider Emmanuel Macron, comme ils avaient si bien réussi à le faire avec Nicolas Sarkozy et François Hollande. A une différence près : depuis quelques mois, les éléments qui s’accumulent sur le bureau des magistrats français et qui mettent directement en cause le régime de Kigali dans le déroulé des évènements de l’année 1994 sont tels qu’il est désormais impossible d’étouffer l’affaire…

Lire la suite

Insolite : une maison de retraite allemande plonge ses pensionnaires en ex-RDA

La maison de retraite Alexa, située à Dresde, a développé une nouvelle thérapie pour soigner les pensionnaires atteints de démence sénile ou de la maladie d’Alzheimer. Elle a ouvert deux « salle du souvenir » pour replonger les personnes âgées au temps de la RDA. Une thérapie qui repose sur l’« Ostalgie », cette nostalgie de l’ancienne Allemagne de l’Est, et qui serait efficace ! 

Sur les 130 patients de la maison, 20 sont atteints de démence et ont accès à ces deux salles : toute la décoration les ramène dans l’Allemagne de l’Est des années 60-70. Des portraits d’Erich Honecker, un mini « intershop », un supermarché comme on pouvait en trouver en RDA… On trouve aussi des piles de fausses pièces de monnaie à l’effigie de Karl Marx et en fond sonore, des chansons d’époque, les tubes qui faisaient danser la RDA comme les chansons de Karel Gott, chanteur de schlager…. Se trouve aussi au sous-sol une cuisine du type « Ratiomat 95 », typique de l’époque avec tout le matériel nécessaire : mixeur électrique, trancheur à pain… Ces deux « salles des souvenirs », installées dans l’hospice depuis janvier 2016, accueillent les pensionnaires du lundi au vendredi, du petit-déjeuner au dîner. Ce reportage de Spiegel TV donne un bel aperçu de la maison.

Lire la suite

Goulard démissionne des Armées… Par sécurité ?

Cette militante européiste et ministre des Armées « qui ne se sent pas française », pourrait avoir des liens trop « étroits » avec les américains. C’est en tout cas ce que laisse entendre le Canard Enchaîné dans son édition d’aujourd’hui.

Pour justifier la démission de Goulard et les inquiétudes qu’avait exprimées l’Elysée (« Le Canard » 16/6/16), un proche de la ministre avance une explication tout autre.

Selon lui, « lorsqu’elle était députée européenne, Goulard avait multipliée les ménages, notamment avec un think tank que certaines barbouzes françaises soupçonnent d’avoir été infiltré par les services américains »

Lire la suite

Le très mondialiste ministre des Finances allemand vante la supériorité raciale du métissage

Pour éviter la «consanguinité», le ministre des Finances allemand vante l'ouverture des frontièresLu sur RT :

« Dans les colonnes du Zeit, le ministre des Finances allemand Wolfgang Schäuble s’est fendu d’un vibrant plaidoyer en faveur de l’immigration, mettant en avant les dangers que représenterait selon lui une fermeture des frontières.

«S’isoler nous ruinerait. Cela dégénérait en consanguinité», a jugé tout en mesure Wolfgang Schäuble. Il a ajouté : «Les musulmans enrichissent l’ouverture et la diversité [allemande].»

«Regardez la troisième génération des Turcs, en particulier des femmes», a-t-il fait valoir pour étayer son propos. «C’est un énorme potentiel d’innovation», a-t-il ajouté sans développer son point de vue.

Depuis l’année 2015, Angela Merkel a pris la décision d’ouvrir les portes de l’Allemagne à plus d’un million de migrants. Cette décision a durement entamé la popularité de la chancelière allemande, de nombreux Allemands considérant que l’accueil d’un nombre aussi élevé de migrants pourrait générer des problèmes d’ordre culturel et sécuritaire. »

En fait, ce bonhomme prétend, pour faire peur et sans dire le mot, que la race allemande va dégénérer si elle ne se métisse pas encore plus…
Ce qui est évidemment absurde, avec 80 000 000 millions d’habitants.
Ils utilisent la notion de race quand ça les arrange, partiellement et en plus mensongèrement…

Un Ministre polonais : « Pas de terrorisme chez nous car nous refusons le multiculturalisme et la bien-pensance »

Le ministre de l’Intérieur polonais Mariusz Błaszczak a déclaré que la Pologne n’était pas menacée par des attaques terroristes, qu’ils étaient différents de l’Europe occidentale parce que « nous ne sommes pas engagés dans une politique multiculturelle et nous ne sommes pas politiquement corrects ».
« Le gouvernement actuel polonais a changé la politique du [précédent gouvernement], qui était basée sur une porte ouverte pour les réfugiés. En tant que tel, toutes ces erreurs qui ont abouti à des événements tragiques dans l’ouest de l’Europe n’ont pas affecté la Pologne », a déclaré Błaszczak.
Il a ajouté que la politique d’immigration de l’Europe devrait être modifiée.
Le chef du parti de loi et de justice (PiS) de Pologne, Jarosław Kaczyński, a déclaré qu’une guerre est menée contre l’Europe.

Lire la suite

Les dessous de la crise entre le Qatar et l’Arabie Saoudite

Georges Malbrunot, grand reporter au Figaro et spécialiste Moyen-Orient, explique les dessous de la crise diplomatique entre le Qatar et l’Arabie Saoudite, les Emirats arabes unis et l’Egypte.