Italie : une avocate estime qu’un viol commis par un Africain est excusable en raison de son origine

« Carmen Di Genio, avocate et membre du comité pour l’égalité des chances, intervenait à la Conférence nationale sur la sécurité et la légalité.

Faisant preuve d’un sérieux manque d’impartialité, celle-ci a osé déclarer :

Nous ne pouvons pas nous attendre à ce qu’un Africain sache qu’en Italie, sur une plage, on ne peut pas violer. Probablement, ils ne connaissent pas cette règle.

Continuer la lecture de « Italie : une avocate estime qu’un viol commis par un Africain est excusable en raison de son origine »

Mohamed est le prénom le plus donné en Angleterre depuis 2013

Le journaliste de France 24 livre la version officielle à ce sujet. Les variantes orthographique du prénom islamique arrangeaient bien les statisticiens, qui n’étaient pas obligés chaque année, de rappeler aux Anglais, qu’ils sont colonisés « par le ventre ».

Trouvé sur France 24 : Il faut parfois savoir analyser les statistiques pour en tirer des tendances. C’est ainsi que le prénom le plus donné ces dernières années dans le sud du Royaume-Uni n’est pas celui donné par le Bureau de la statistique nationale britannique.

Le classement des prénoms les plus donnés est chaque année très commenté dans les pays occidentaux. Tous les futurs parents le scrutent pour essayer de faire preuve d’originalité. Et très souvent, l’année qui suit, ils se rendent compte que tous les autres jeunes parents ont eu la même idée qu’eux (c’est du vécu).
Continuer la lecture de « Mohamed est le prénom le plus donné en Angleterre depuis 2013 »

Crise dans les Balkans : qui soutient les terroristes?

AKSh logo.svgLes Balkans sont souvent qualifiés de «trou noir» au sein de l’Europe. Et pour cause, la corruption endémique des nouvelles élites politiques de la région, l’expansion exponentielle de groupes criminels et l’instabilité chronique due à l’échec de l’éradication de la pauvreté de même que la persistance des revendications territoriales ethniques voire claniques ne cessent que vulnérabiliser les pays des Balkans.

Continuer la lecture de « Crise dans les Balkans : qui soutient les terroristes? »

Mozambique : un adolescent albinos assassiné, son cerveau emporté

« Les meurtriers ont également amputé les bras et les jambes de la victime. Ce type de tuerie contre des Albinos se multiplie au Mozambique, comme dans d’autres pays d’Afrique.

Un adolescent albinos de 17 ans a été retrouvé mort, affreusement mutilé, a rapporté samedi l’agence de presse mozambicaine AIM. Les meurtriers du jeune homme l’ont amputé de ses bras et de ses jambes et ont également emporté son cerveau. « Les criminels ont emporté les os des bras, des jambes, les cheveux, et ils ont fracassé le crâne pour prendre le cerveau», a affirmé un responsable local. Le drame s’est produit mercredi dans le district de Moatize dans la province de Tete (nord-ouest). […]

Continuer la lecture de « Mozambique : un adolescent albinos assassiné, son cerveau emporté »

Londres : explosion dans le métro, plusieurs blessés dont 1 grave

Selon des témoins cités par le journal le Sun, une « explosion » s’est produite à l’heure de pointe dans une rame du métro, blessant des passagers, brûlés au visage. Certains médias britannqiues parlent de 17 à 20 blessés, information non confirmée par les autorités.

Quoi qu’il en soit, une journaliste du site Metro.co.uk, présente sur place, a elle aussi évoqué des personnes blessées au visage. D’après la BBC, une femme a été hospitalisée, « brûlée de la tête aux pieds ».

L’IED : un grand seau en plastique

Continuer la lecture de « Londres : explosion dans le métro, plusieurs blessés dont 1 grave »

Revirement : Trump veut une amnistie pour les 800.000 immigrés illégaux du programme DACA

Lors d’une rencontre avec des membres démocrates et républicains du Congrès mercredi, le président des États-Unis Donald Trump a semblé prêt à revenir sur sa promesse de campagne qui était de ne pas promulguer d’amnistie en faveur des quelque 800.000 immigrés illégaux couverts par le programme DACA. Le 5 septembre, le Procureur général Jeff Sessions annonçait pour dans 6 mois la fin de ce programme, mis en place par le président Barack Obama pour légaliser temporairement, malgré l’opposition du Congrès, la présence des immigrés arrivés illégalement avec leur famille avant l’âge de 18 ans. Donald Trump signalait alors que la balle était dans le camp du Congrès, à charge pour lui de régler la situation de ces 800.000 illégaux.

Lire la suite…

« Pourquoi l’intervention militaire russe en Syrie est un succès »

L’historien Michel Goya explique comment l’intervention militaire russe en Syrie, commencée en 2015, a atteint son objectif premier, sauver Damas des rebelles islamistes.

Deux ans après l’intervention russe en Syrie, qu’on le déplore ou non (ce n’est pas le propos ici), il convient de constater que celle-ci est un succès et qu’il est possible d’en tirer quelques enseignements opérationnels. Cette intervention est un succès car elle a permis d’atteindre son objectif politique premier, qui était de sauver le régime syrien alors en grande difficulté, et même de contribuer à sa victoire probable. Le corps expéditionnaire russe a effectivement largement contribué à l’endiguement des forces rebelles à la fin de 2015 puis, en particulier avec la prise d’Alep, à la conquête presque définitive du grand axe de l’autoroute M5, centre de gravité du conflit, pendant l’année 2016 avant de lancer une campagne dans l’est désertique jusqu’au dégagement de l’aéroport de Deir ez-Zor, assiégé par l’Etat islamique.

Lire la suite sur la voie de l’épée…

Le mythe du « rebelle modéré » kurde

Cet article partisan et polémique, a le mérite de revenir sur l’histoire des populations kurdes, leurs véritables objectifs et les moyens qu’ils emploient pour arriver à leurs fins.

Une bonne partie de ce que les kurdes revendiquent comme étant spécifique à leur propre culture est en fait emprunté à des cultures plus anciennes, comme celle des Assyriens, des Arméniens et des Chaldéens. En fait, une grande partie, si ce n’est la totalité, du territoire à l’est de la Turquie que les kurdes revendiquent comme leur, a appartenu autrefois aux Arméniens. On comprend aisément, qu’ensuite, les Kurdes aient pu participer au génocide turc des Assyriens [1] et à celui des Arméniens en 1915 [2].

Lire la suite sur le site de Voltairenet.org…

Comment la France participe à la guerre au Yémen

Chars Leclerc utilisés lors de l’offensive terrestre au Yémen

Depuis plus de deux ans, une guerre menée par les plus riches pays du Proche-Orient — voire du monde — contre le plus pauvre se poursuit, dans une large indifférence politique et médiatique. Le 26 mars 2015, l’Arabie saoudite suivie de dix pays lance une opération militaire aérienne au Yémen contre les houthistes. Les partisans d’Abdel Malek Al-Houthi avaient poussé à la démission le président de la transition Abd Rabbo Mansour Hadi en s’alliant avec leur ancien opposant, Ali Abdallah Saleh. Au début de l’offensive, les houthistes occupent militairement la capitale Sanaa et la principale ville du sud, Aden. Sollicités par Hadi, les Saoudiens et leurs soutiens prétendent vouloir le rétablir et contrer l’influence iranienne. Le Conseil de sécurité de l’ONU donne son aval et la France, le Royaume-Uni et les États-Unis fournissent les armements1.

Continuer la lecture de « Comment la France participe à la guerre au Yémen »

Syrie: les véritables objectifs du raid israélien contre Masyaf

En frappant jeudi dernier une usine de production de missiles sol-sol en territoire syrien – et non un centre de production d’armes chimiques –, Israël a délivré un avertissement militaire à Damas et au Hezbollah, mais aussi un message à Moscou et Washington : il n’y aura pas de retour à la paix en Syrie si les intérêts de sécurité israéliens ne sont pas pris en compte.

Le site militaire syrien attaqué jeudi, avant l’aube, par l’aviation israélienne, et « gravement endommagé » selon Damas, n’abritait pas un centre de production d’armes chimiques, comme l’ont indiqué la plupart des médias, mais une usine de fabrication d’obus et de missiles sol-sol de haute précision. C’est ce qu’ont révélé à Mediapart plusieurs scientifiques ou ingénieurs syriens actuellement en exil, qui ont exercé des responsabilités ou appartenu au personnel du Centre d’études et de recherches scientifiques (CERS), complexe scientifico-militaire auquel était rattachée l’usine attaquée de Masyaf, à une cinquantaine de kilomètres au nord-ouest de Homs.

Source

Le dessin complotiste (antisémite selon le Monde !) du fils de Benjamin Netanyahou

Yaïr Netanyahou, le fils du Premier ministre israelien, est un admirateur de Donald Trump et semble apprécier l’« alt-right » américaine (une droite décomplexée et anti-médias dominants).

En publiant sur son compte facebook un dessin à saveur complotiste, il a créé un petit « scandale » dans son pays et même au delà :
Continuer la lecture de « Le dessin complotiste (antisémite selon le Monde !) du fils de Benjamin Netanyahou »

Sarah Rambatz, politicienne allemande de gauche qui souhaite voir les Allemands mourir

Sarah Rambatz, membre du parti de « gauche » Die Linke (porte-parole de son organisation de jeunesse) et en 5e position sur une liste présentée aux élections fédérales du 24 septembre prochain, semble entretenir une haine profonde pour son propre pays.
Au point d’en parler franchement.

Continuer la lecture de « Sarah Rambatz, politicienne allemande de gauche qui souhaite voir les Allemands mourir »

Aéroport de Paris, trafic de fiches S et espionnage de la France par le Maroc

Cette histoire d’espionnage contemporaine, montre combien l’immigration extra-européenne fragilise la communauté nationale même sur le plan du renseignement. Tous les protagonistes de l’histoire sont des étrangers (avec des papiers français).

Une enquête de Libération : Un capitaine de police à la dérive, un dirigeant d’entreprise matois et un agent de renseignement marocain. C’est l’étonnant attelage qui a permis au royaume chérifien d’espionner la France en récupérant des informations confidentielles, en toute illégalité. La justice française, qui travaille depuis un peu plus d’un an sur l’affaire, a établi un premier scénario : le fonctionnaire de la police aux frontières d’Orly, retourné par les services secrets marocains, leur transmettait des informations ultrasensibles en échange de voyages tous frais payés.

Comme Libération l’a raconté, une juge d’instruction du tribunal de grande instance de Créteil a mis en examen le policier le 31 mai, notamment pour corruption et violation du secret professionnel, et l’a placé en détention provisoire. Le directeur d’une société de sûreté travaillant à l’aéroport d’Orly, soupçonné d’avoir servi d’intermédiaire entre le fonctionnaire et un agent marocain, est lui aussi poursuivi et maintenu en détention provisoire depuis. Libération a pu reconstituer cette opération d’espionnage, à partir d’éléments de l’instruction en cours.
Continuer la lecture de « Aéroport de Paris, trafic de fiches S et espionnage de la France par le Maroc »

Netanyahou promet de chasser les Africains de Tel Aviv pour le « rendre aux Israëliens »

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a promis mercredi de « rendre le sud de Tel Aviv à ses habitants israéliens », lors d’une visite dans ce quartier qui a connu un important afflux de migrants africains ces dernières années ». (source I24news)

Quelques jours avant, son gouvernement avait annoncé des mesures d’expulsion accélérée vers des pays africains tiers (d’où ne sont pas originaires les immigrés clandestins, mais qui acceptent de les prendre contre paiement).

On ose à peine imaginer la réaction médiatique si un politicien blanc faisait une déclaration semblable en Europe…
Si un chef de gouvernement promettait de rendre un quartier envahi à ses habitants français, ou allemands, ou italiens…
Les chaînes d’information en continu inviteraient des tas de prétendus experts qui dénonceraient le racisme et la xénophobie ; des organisations juives comme la LICRA dénonceraient avec force une telle initiative.

Parallèlement, l’Etat israélien soutient, par exemple via l’organisation « humanitaire » IsraAid (financée entre autres par le ministère des affaires étrangères d’Israël et le B’nai B’rith), l’installation de « migrants » clandestins en France.

Source Blanche Europe