Le Monde diffuse une tribune qui appelle à transgresser la loi pour continuer de tuer les enfants à naître

Alors que nous apprenons l’hospitalisation en urgence du Dr Dor pour des problèmes respiratoires, l’Immonde diffuse une tribune qui appelle à ne pas respecter  les règles de confinement afin de pouvoir continuer à avorter des enfants à naître. Si le Coronavirus tue les aînés, les progressistes comptent pouvoir continuer de s’occuper des enfants. 

Tribune. Plus d’une centaine de professionnels de l’IVG appellent, dans une tribune au « Monde » soutenue par des personnalités du monde politique et de la culture, à des mesures d’urgence et se disent prêts à défier la loi.

L’épidémie due au coronavirus que nous traversons met à l’épreuve notre système de santé et en révèle cruellement les failles. Toutes les forces des personnels hospitaliers sont actuellement dédiées à la prise en charge des malades du Covid-19 et au maintien des interventions urgentes.

Continuer la lecture de « Le Monde diffuse une tribune qui appelle à transgresser la loi pour continuer de tuer les enfants à naître »

Comment les « juges Soros » ont influencé la Cour européenne des droits de l’’homme

Trouvé sur Valeurs Actuelles : « Un rapport accablant démontre la mainmise du réseau d’ONG du milliardaire sur la CEDH, qui impose à l’Europe son idéologie de la “société ouverte”. Révélations exclusives.

L’Autriche, la Grèce et l’Italie sont forcées de légaliser les unions homosexuelles ; la Pologne est sommée de favoriser le droit à l’avortement ; la France est obligée d’autoriser le changement de sexe “sur le papier” ; la Hongrie est contrainte d’abolir la prison à vie ; la Russie est santionnée pour avoir condamné les activistes féministes punks des Pussy Riot ; l’Autriche doit légaliser l’adoption par les couples homosexuels ; l’application de la charia en Grèce est validée. Des affaires sans lien entre elles ? Au contraire. Chaque fois, c’est la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) qui dicte sa loi à un pays européen. Chaque fois, une ONG liée au réseau de l’Open Society Foundations (OSF) est impliquée dans l’affaire. Chaque fois, l’un des magistrats qui prononcent le jugement est un ancien collaborateur de l’OSF ou de ses affiliées. Chaque fois, la sentence porte la marque de George Soros.

Chapitre 1 – Aux sources d’une enquête, dans les arcanes du Palais des droits de l’homme Continuer la lecture de « Comment les « juges Soros » ont influencé la Cour européenne des droits de l’’homme »

L’aboutissement du féminisme est d’imposer l’homosexualité

Image

Non, les féministes du XXIème siècle ne luttent pas pour permettre aux femmes de sortir des griffes de l’ignorance (imposé par le patriarcat) ou d’hommes dangereux. Ces militantes se battent pour imposer leur vision névrosée de la société. Elles considèrent l’homme comme dominant, donc comme des ennemis pour les femmes. Partant de ce postulat, c’est impossible pour elles d’entretenir de relations amoureuses normales, elles ne peuvent pas se permettre de « coucher avec l’ennemi ».

Il faut lire ce papier délirant (et les pages liées) trouvé sur Le Monde : «

« Sortir de l’hétérosexualité » : le programme de la seconde édition du festival Des sexes et des femmes, en septembre dernier à Paris, pouvait difficilement passer inaperçu. De fait, la polémique ne s’est pas fait attendre ! Les conservateurs ont immédiatement dégoupillé le spectre du séparatisme, de l’hystérie et de l’effondrement de la civilisation, de manière plus ou moins caricaturale (l’interrogation chez Valeurs actuellesl’outrage chez Marianne). Et pourtant. Virginie Despentes le déclarait elle-même au Monde en 2017 : « Sortir de l’hétérosexualité a été un énorme soulagement. »

Continuer la lecture de « L’aboutissement du féminisme est d’imposer l’homosexualité »

Documentaire exceptionnel : « Goulag – Une histoire soviétique »

Disponible au visionnage sur le site d’Arte pour encore deux mois (jusqu’au 10 avril), ce documentaire en trois parties consacré au système répressif et concentrationnaire soviétique est exceptionnel. Exceptionnel, car en dépit de l’ampleur, de la violence et de la durée de cet esclavage contemporain, les réalisations sur le sujet sont rares. Exceptionnel par les images d’archives et la compilation de témoignages qui s’enchaînent de manière chronologique pour effleurer presque intégralement l’histoire du système concentrationnaire rouge. Des goulags des Solovki, en passant par les mines de la Kolyma aux grands projets soviétiques (canaux, routes, chemins de fer etc..), le réalisateur Patrick Rotman nous propose un voyage dans l’enfer de l’Archipel du goulag, selon le titre d’un grand livre de Soljénitsyne. (1ère partie : ici, 2ème partie : ici, troisième partie : ici

« Avec des témoignages et des archives exceptionnels, cette série documentaire déroule, de 1917 à la fin des années 1950, l’histoire d’un continent encore méconnu : le système concentrationnaire soviétique qui constitua le coeur caché de l’empire. Premier volet : les origines, de 1917 à 1933.

Acronyme russe formé en 1930 à partir des mots « Administration centrale des camps », le Goulag, phénomène majeur du XXe siècle, demeure pourtant largement méconnu. Créés dès 1918, les camps soviétiques connaissent dans les années 1930, avec la terreur stalinienne, et jusqu’à la mort du tyran en 1953, un développement exponentiel qui fait d’eux le cœur économique et politique caché du régime. Ignoré, puis nié pendant des décennies et rapidement occulté par le pouvoir russe après la chute de l’URSS, ce système concentrationnaire qui a brisé les existences de millions de déportés a été dénoncé et décrit au fil du temps par nombre de ses victimes, aux premiers rangs desquelles l’ancien officier de l’Armée rouge, devenu prix Nobel de littérature, Alexandre Soljenitsyne. Continuer la lecture de « Documentaire exceptionnel : « Goulag – Une histoire soviétique » »

« Un père n’est pas forcément un mâle » : Orwell l’avait imaginé, Macron l’a fait

Annie Genevard, députée LR du Doubs, revient pour Le Figaro sur la négation délirante du président de la république concernant le statut du père. L’idéologie américaine du gender qui était considérée par beaucoup il y a quelques années encore, comme une lubie excentrique des militants de la secte des invertis, est désormais approuvée au plus haut sommet de l’Etat.

Trouvé sur Le Figaro : « Dans son célèbre roman 1984, Orwell mettait en garde contre un système autoritaire ayant fait de l’emploi de la novlangue et du contre-mot l’un des moyens de sa politique: «la guerre c’est la paix», «la liberté c’est l’esclavage», «l’ignorance c’est la force», etc… Il expliquait ainsi la logique sous-jacente à ce moyen: «Commencez par dénaturer le mot, supprimez-le et la chose disparaîtra». Et si Emmanuel Macron, qui a très certainement lu lors d’un repas auquel était conviée, parmi d’autres, Pascale Morinière, présidente des Associations Familiales Catholiques.

Si la mère n’est pas celle qui accouche, rien de très étonnant à ce que le père puisse être une femme.
Alors qu’elle s’étonnait du paradoxe consistant à célébrer les 30 ans de la Convention internationale des droits de l’enfant en faisant voter, «en même temps», une loi de bioéthique dont la mesure phare – l’extension de la PMA aux couples de femmes – privera irrémédiablement l’enfant du droit élémentaire d’avoir un père et une branche paternelle à son arbre généalogique, Emmanuel Macron lui rétorque qu’ «un père n’est pas forcément un mâle». Passons sur l’emploi du substantif «mâle» qui sied certainement mieux au monde vétérinaire qu’à la famille humaine pour se limiter au sujet essentiel: pour que sa politique coïncide un tant soit peu avec l’idée que l’on peut se faire de ce que sont les droits de l’enfant, Emmanuel Macron a décidé de congédier le réel, de s’affranchir de la réalité. Continuer la lecture de « « Un père n’est pas forcément un mâle » : Orwell l’avait imaginé, Macron l’a fait »

Vidéo : le conditionnement pavlovien des étudiants qui découvrent une citation de Mélenchon

Cette vidéo montrent – sans surprise – les réflexes pavloviens des étudiants qui rejettent instantanément, sans réflexion préalable, toute idée aussi logique soit-elle, qui pourraient être perçue comme raciste. Car permettre aux gens de rester chez eux, n’est-ce pas justement ce que l’on peut souhaiter de mieux à chacun ?
A noter : l’intervention d’une étudiante montre que le discours indigéniste (racisme anti-Blanc) dépasse désormais largement le cercle des militants et imprègne progressivement toutes les universités françaises.

USA : Yale supprime un cours d’histoire de l’art car les artistes mentionnés étaient des hommes blancs hétérosexuels

L’idéologie « antiraciste » continue de faire des ravages dans le monde universitaire anglo-saxon. L’objectif – fou – des militants progressistes est de détruire dans la mémoire de nos enfants, l’histoire, la grandeur, la beauté, jusqu’à l’existence même des différents peuples d’Europe. C’est ainsi que la très prestigieuse université américaine de Yale a annoncé supprimer un cours d’introduction d’histoire de l’art « de la renaissance à aujourd’hui », car les œuvres et les artistes sont des Blancs hétérosexuels.

Trouvé sur Yale Daily News  : « Yale will stop teaching a storied introductory survey course in art history, citing the impossibility of adequately covering the entire field — and its varied cultural backgrounds — in one course.

Decades old and once taught by famous Yale professors like Vincent Scully, “Introduction to Art History: Renaissance to the Present” was once touted to be one of Yale College’s quintessential classes. But this change is the latest response to student uneasiness over an idealized Western “canon” — a product of an overwhelmingly white, straight, European and male cadre of artists. Continuer la lecture de « USA : Yale supprime un cours d’histoire de l’art car les artistes mentionnés étaient des hommes blancs hétérosexuels »

Facebook : un bug révèle que ce n’est pas Greta Thunberg qui écrit les messages postés sur son compte

Père, mère et fille avec un t-shirt antifasciste

Si ce n’est pas une surprise, c’est un mensonge supplémentaire à l’actif de cette gamine devenue héraut de l’idéologie écolo-antifasciste. 

Trouvé sur Valeurs Actuelles: « Pendant de nombreuses heures jeudi 9 janvier, un bug Facebook a permis à ses utilisateurs de voir qui écrivait réellement les posts de chaque page, a remarqué le blog américain RedState. Célébrités, politiques ou encore blogs… beaucoup se sont fait épingler. À commencer par Greta Thunberg, la jeune activiste pour le climat. En modifiant des posts ou certaines pages, il était possible de découvrir le nom et la photo du véritable contributeur. C’est ainsi que la page de Greta Thunberg a été passée au crible. Et stupeur, les observateurs ont découvert que ce n’était visiblement pas elle qui postait ses messages, mais son père, Svante Thunberg, et Adarsh Prathap, un activiste indien pour le climat qui a officié en tant que délégué dans l’organisation pour le changement climatique aux Nations Unies. Capture d’écran à l’appui, on y voit bien le profil du père et de l’activiste, estampillés comme auteurs des messages. Continuer la lecture de « Facebook : un bug révèle que ce n’est pas Greta Thunberg qui écrit les messages postés sur son compte »

Rouen : des « antispécistes » contre le ramassage scolaire en calèche…

Entre les faux écolos qui se donnent bonne conscience et les névrosés de la cause animale qui mettent la vie d’un être humain sur le même plan que celle d’un bigorneau, le XXIème siècle est plein de rebondissements…

Trouvé sur Valeurs Actuelles : « C’est une déchirante guerre fratricide que se livrent écologistes et « antispécistes » à Rouen (Seine-Maritime). Comme le rapporte Actu.fr, les seconds reprochent aux premiers leur initiative, prévue en septembre 2020, visant à faire effectuer le ramassage scolaire à l’aide d’une calèche, tirée par un cheval, donc. Une manière pour les écolos de mettre en œuvre leur politique de réduction de gaz à effet de serre, mais qui ne contente pas les « fous » de la cause animaleplus de 30 000 à avoir signé le formulaire en ligne pour demander l’abandon du projet. Continuer la lecture de « Rouen : des « antispécistes » contre le ramassage scolaire en calèche… »

Nutella ne diffusera plus de publicités avant les émissions de Zemmour

C’est toujours le même schéma : un discours de vérité qui agresse les oreilles sensibles du lecteur de Telerama, des pressions militantes pour couper les ressources financières du canal de diffusion et enfin, le mea culpa des annonceurs. Pour qu’un jour des acteurs économiques aient le courage de résister aux pressions de quelques gauchistes (déterminés et bien organisés), il faut commencer par massivement boycotter les entreprises militantes (Amazon, Air Bnb, etc…) et menacer celles qui seraient tenter de céder. Il y a encore du chemin…

Trouvé sur BFM : « Ferrero France avait été interpellé le 3 octobre dernier sur Twitter par Sleeping Giants, un groupe qui se présente comme « un collectif citoyen de lutte contre le financement du discours de haine ».

« En passant vos pubs sur #ParisPremiere ce mercredi 2/10 pendant l’émission de #Zemmour, vous le cautionnez et le financez.
Est-ce délibéré ?
Il est connu pour ses propos incitant à la haine raciale & religieuse (condamné 2 fois) », interpelle ainsi le compte Twitter de Sleeping Giants.

La marque a mis cinq jours pour répondre au collectif et assure qu’elle n’était pas au courant des programmes dans lesquels son agence avait placé des publicités. « En aucun cas nous ne cautionnons les propos et prises de position de M. Zemmour », a tenu à préciser Ferrero France. Continuer la lecture de « Nutella ne diffusera plus de publicités avant les émissions de Zemmour »

Un Soudanais accusé du meurtre d’Audrey Coignard, interne en médecine et militante du Grand remplacement

Il ne passe pas un jour sans que le poids de l’immigration massive ne s’alourdisse un peu plus pour les Français de souche. Si les entrefilets discrets des médias mainstream suffisent encore à masquer l’ampleur de la catastrophe, l’illusion du vivre ensemble ne saurait durer éternellement.

Trouvé sur 20 Minutes : « Mi-septembre, une jeune femme a été retrouvée morte poignardée, dans son logement de Seine-Saint-Denis dont la porte était entrouverte. Ce jeudi, un homme de 32 ans a été mis en examen pour homicide volontaire par personne étant partenaire de la victime et placé en détention, a-t-on appris auprès du parquet de Bobigny. Continuer la lecture de « Un Soudanais accusé du meurtre d’Audrey Coignard, interne en médecine et militante du Grand remplacement »

Nouvelle lubie « antiraciste » : la suppression des rayons de produits du monde dans les supermarchés

Les populations extra-européennes sont tellement persécutées en Occident que certains militants allogènes en sont à faire la chasse… aux rayons de produits exotiques dans les supermarchés !

Trouvé sur Slate : « Si le supermarché n’est généralement considéré que comme l’endroit où l’on fait ses courses, il rappelle à certain⋅es leur statut de personne d’origine étrangère. Les allées consacrées aux produits exotiques et autres aliments du monde les renvoie à leur différence. C’est en tout cas ce que ressent David Chang, le chef à la tête de la chaîne de restaurants Momofuku.

Considérant ces allées comme le «dernier bastion du racisme visible en plein jour dans le commerce de détail américain», il estime qu’elles doivent disparaître. Il rappelle qu’il n’y a pas si longtemps, les produits italiens étaient marginalisés, au même titre que les aliments chinois, japonais et latinos. Ils sont depuis sortis de leur zone confinée pour rejoindre les rayons classiques des magasins. Les autres produits continuent d’être relégués dans les allées exotiques, alors même que les plats d’origine asiatique ou latino-américaine sont acceptés et consommés par le grand public. D’après Chang, si le problème persiste, c’est que l’on refuse d’en parler.

Continuer la lecture de « Nouvelle lubie « antiraciste » : la suppression des rayons de produits du monde dans les supermarchés »

Afrique du Sud: 58 personnes tuées et 114 violées en moyenne chaque jour

1994 : la nation arc-en-ciel voit le jour. Un pays ou le lait et le miel coulent à flot depuis l’expulsion des Blancs par Mandela et sa suite de parasites corrompus. Les idéologues se prennent à rêver de l’Afrique du sud comme modèle pour le monde entier.
15 ans plus tard : près de 60 meurtres et plus de 110 viols en moyenne par jour pour 55 millions d’habitants.

Trouvé sur Le Figaro : « Cinquante-huit personnes ont été tuées chaque jour en moyenne en Afrique du Sud en un an, a annoncé ce jeudi la police, qui relève que beaucoup de meurtres sont commis par des proches des victimes.

Au total, 21.022 personnes ont été assassinées entre avril 2018 et mars 2019, soit une augmentation de 1,4% par rapport à la même période entre 2017 et 2018. «Un très grand nombre de personnes sont assassinées par les gens qu’elles connaissent», a déclaré le ministre de la police, Bheki Cele, devant les députés au Cap. Pour tenter de comprendre ces raisons, le gouvernement a demandé l’aide de sociologues et de psychologues, a indiqué le ministre. Continuer la lecture de « Afrique du Sud: 58 personnes tuées et 114 violées en moyenne chaque jour »

Afrique du Sud : les cocus ayant cru à la fable de la nation arc-en-ciel peuvent sortir des rangs

Suite aux massacres d’immigrés africains par des sud-africains, Bernard revient sur le mythe entretenu de la nation arc-en-ciel. Une fois débarrassé de l’occupant blanc, ce pays aux richesses souterraines colossales devait être la vitrine de l’Afrique libéré, le joyaux du continent noir… 25 ans après, c’est une catastrophe…

Trouvé sur le blog de Bernard Lugan : « En Afrique du Sud, pays de Nelson Mandela, des Noirs massacrent d’autres Noirs. Qui plus est, des Noirs immigrés, des frères migrants venus de pays ayant jadis soutenu leur lutte contre le régime blanc…

Comme en 2016, un peu partout, notamment au Natal et dans la région de Johannesburg, les étrangers noirs, qu’ils soient Malawites, Mozambicains, Somaliens, Zimbabwéens, Soudanais ou Nigérians, sont ainsi de nouveau pris pour cible, lynchés, brûlés vifs, cependant que leurs pauvres biens sont systématiquement pillés par des foules ayant échappé à tout contrôle policier.  Continuer la lecture de « Afrique du Sud : les cocus ayant cru à la fable de la nation arc-en-ciel peuvent sortir des rangs »