Vers une augmentation des taxes sur les carburants ?

Alors que les bourgeois de France, apeurés par le mouvement spontané et populaire des gilets jaunes, ont tout fait pour rétablir « l’ordre économique » et continuer à faire des affaires, Macron et son gouvernement pourraient tout simplement reprendre leur politique fiscale délirante.

Trouvé sur le Huffington Post : La hausse des prix des carburants avait été le détonateur de la crise des gilets jaunes. Si la fluctuation des cours du brut était responsable d’une bonne part, l’augmentation de la fiscalité écologique n’avait rien arrangé. L’une des premières décisions d’Emmanuel Macron et Édouard Philippe, début décembre, avait d’ailleurs été de suspendre la nouvelle hausse prévue au 1er janvier 2019.

Depuis que le grand débat a été lancé, les macronistes se gardent bien de dire si oui ou non ils appliqueront la hausse de cette taxe qui est planifiée pour 2020 et qui doit encore continuer en 2021 et 2022. Fin janvier encore, Édouard Philippe se montrait plus qu’évasif. « Aujourd’hui je ne vois pas d’hypothèse dans laquelle on peut facilement repartir avec une augmentation de cette taxe, ça c’est clair. Mais il faut se poser la question du système fiscal qu’on veut », avait déclaré le premier ministre sur France Inter.

Continuer la lecture de « Vers une augmentation des taxes sur les carburants ? »

Angers : 75 000 exemplaires du journal macroniste « Ouest-France » bloqués par les Gilets Jaunes

Ces Gilets jaunes ont bien identifié une partie du problème !

« Le journal d’État Ouest-France, connu pour sa haine viscérale de la Bretagne identitaire [et de la France charnelle – NDCI] et son travail de désinformation permanent, a été ciblé par des Gilets Jaunes.
Plus de 75 000 exemplaires ont ainsi été bloqués.

Vu chez France-info :

Pas moins de 75 000 exemplaires n’ont pas pu être diffusés. Des « gilets jaunes » ont perturbé la distribution des quotidiens régionaux Courrier de l’Ouest, Maine-Libre et Ouest-France, dans la nuit du dimanche 10 au lundi 11 février.« En raison de cette action qui se traduit par une entrave à la liberté de la presse que nous condamnons sans réserve, une grande partie des journaux imprimés n’a pu être distribuée ce matin. Nous prions nos lecteurs, annonceurs, correspondants, transporteurs, dépositaires, porteurs et diffuseurs de bien vouloir nous en excuser », indique un texte publié lundi sur le site du Courrier de l’Ouest. Le Maine libre a quasiment publié le même texte peu après sur son site internet.
Continuer la lecture de « Angers : 75 000 exemplaires du journal macroniste « Ouest-France » bloqués par les Gilets Jaunes »

Paris, Acte 13 des gilets jaunes : le bilan catastrophique de Castaner


Hier, a eu lieu l’acte XIII des gilets jaunes. Faisons-en le bilan, et notamment en ce qui concerne le maintien de l’ordre.

4.000 policiers mobilisés à Paris (Source : Castaner lui-même)
4.000 manifestants (source : Castaner lui-même)

Il y avait donc un policier par manifestant, autant dire une manif encadrée comme jamais. Et pourtant, des dégradations à n’en plus finir : voitures incendiées, vitrines de banques et d’agences immobilières saccagées, des millions d’euros de dégâts !
On pourrait croire que cela est dû à une retenue excessive des forces de l’ordre, mais c’est le contraire qui s’est passé et c’est sans doute le pire du bilan : une violence inouïe des policiers contre les manifestants avec, entre autres, utilisation très massive de gaz lacrymogènes dès le début de la manif, ainsi que de grenades de désencerclement dont l’une a grièvement blessé un manifestant en lui arrachant la main, et donc le mutilant à vie.

Tout ministre normal, prenant conscience d’un tel bilan devrait en tirer les conclusions qui s’imposent et démissionner en demandant pardon aux Français tant il est en dessous de tout.
Mais avec Castaner, on peut être sûr du contraire !

Mise sous tutelle : Macron souhaite payer directement des journalistes dans les rédactions

Entouré d’une foule de courtisans pisse-copie, Macron a évoqué la semaine dernière, vouloir s’assurer du traitement « neutre » de l’information pour éviter que la parole du peuple, Jojo le Gilet jaune, ne soit mise sur le même plan que celle d’un politicard professionnel ou d’un expert de plateaux TV. Pour cela, il aimerait envoyer des commissaires politiques dans chaque rédaction pour passer des consignes… Espérons qu’il reste suffisamment de dignité aux journalistes pour refuser catégoriquement ce contrôle étatique sur la presse.

Trouvé sur Le Point : Macron : « Le bien public, c’est l’information. Et peut-être que c’est ce que l’État doit financer. Le bien public, ce n’est pas le caméraman de France 3. Le bien public, c’est l’information sur BFM, sur LCI, sur TF1, et partout. Il faut s’assurer qu’elle est neutre, financer des structures qui assurent la neutralité. Que pour cette part-là, la vérification de l’information, il y ait une forme de subvention publique assumée, avec des garants qui soient des journalistes. Cette rémunération doit être dénuée de tout intérêt. Mais quelque part, cela doit aussi venir de la profession. »

Une nationalisation partielle de la presse

Continuer la lecture de « Mise sous tutelle : Macron souhaite payer directement des journalistes dans les rédactions »

Le « journaliste » Frédéric Haziza veut faire interner les Gilets jaunes les plus connus

Haziza filmant (pour intimider) et insultant des manifestants pro-famille en 2013

L’inénarrable Frédéric Haziza, que nous n’avons pas pu ne pas évoquer à plusieurs reprises, exècre les Gilets jaunes.
Cet étranger qui fait sa loi dans les médias (avec nos impôts) exècre cette France qu’il espérait disparue, et cet homme violent en devient fou :

Pseudo « journaliste » et vrai militant : exemple avec Yves Calvi (video)

Voici une compilation d’évocations des Gilets jaunes par Yves Calvi (né Krettly), indéboulonnable « journaliste et animateur de télévision et de radio ».
On voit bien toute la perfidie des méthodes des « journalistes » (de gauche, par définition), qui essaient d’influencer l’opinion par des insinuations odieuses.

Complotisme : Macron voit la Russie derrière les gilets jaunes

Emmanuel Macron s’en est pris aux médias qu’il a appelés à « se ressaisir » et à attaquer la Russie qu’il accuse d’être derrière les gilets jaunes. Ainsi, il a déclaré :

« Les structures autoritaires nous regardent en se marrant. Il ne faut pas se tromper. On est d’une naïveté extraordinaire. Continuer la lecture de « Complotisme : Macron voit la Russie derrière les gilets jaunes »

Un journaliste « spécialiste » : les Gilets jaunes manifestant sont « d’« ultra-droite et d’ultra-gauche »

Ah, les « spécialistes » en politique qui pérorent dans les gros médias… Ils sont extraordinaires.

Cet énergumène-ci, journaliste au long cours et actuel rédacteur en chef du service politique de Paris Match, affirme que les centaines de milliers (dizaines de milliers selon ce menteur) de Gilets jaunes qui manifestent sont des « ultra ».

L’image contient peut-être : 2 personnes

Si au moins il disait vrai et qu’il y avait 25 000 militants d’« ultra-droite » (= nationalistes tout simplement, dans la « novlangue » des médias) en France, ça se saurait, et le processus mondialiste en cours rencontrerait quelques difficultés…

La cour d’appel de Paris ordonne le maintien en détention provisoire de Christophe Dettinger

Alors qu’aucun policier n’est inquiété (pour l’instant) dans les multiples affaires de violences gratuites à l’encontre de manifestants pacifistes, le Gilet jaune Christophe Dettinger est maintenu en prison. 

Incarcéré depuis le 9 janvier, l’ancien boxeur professionnel Christophe Dettinger demandait sa remise en liberté sous contrôle judiciaire. Or, la cour d’appel de Paris a ordonné ce 30 janvier son maintien en détention provisoire, dans l’attente de son procès le 13 février. La décision de la cour va lui être notifiée à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis.

L’ancien champion de France des lourds-légers, âgé de 37 ans, comparaîtra donc détenu à son procès pour «violences volontaires en réunion sur personnes dépositaires de l’autorité publique», devant le tribunal correctionnel de Paris.

Continuer la lecture de « La cour d’appel de Paris ordonne le maintien en détention provisoire de Christophe Dettinger »

Cagnotte de « soutien aux forces de l’ordre » : un syndicat de policiers porte plainte contre son instigateur pour « escroquerie »

Alors que l’intention évidente du politicard Renaud Muselier était de se faire de la publicité, l’affaire tourne au vinaigre et l’escroquerie médiatique (et financière ?) est dénoncée au sein même de la police. Pour rappel, il y a près de 1.5 million d’€ sur Leetchi.

Trouvé sur LCI : Michel Thooris, le secrétaire général du syndicat France police – Policiers en colère, a écrit jeudi dernier au procureur de la République de Marseille, pour l’alerter sur la cagnotte ouverte par Renaud Muselier (LR) en « soutien aux forces de l’ordre ». Dans ce courrier, que LCI a consulté, le syndicaliste annonce porter plainte contre Renaud Muselier, pour des faits supposés « d’abus de confiance » et « d’escroquerie ». Il demande au procureur « le blocage [des] fonds auprès de Leetchi.com ou la saisie à titre conservatoire de ces dons ».

Continuer la lecture de « Cagnotte de « soutien aux forces de l’ordre » : un syndicat de policiers porte plainte contre son instigateur pour « escroquerie » »

Résumé de la manifestation des « Foulards rouges » : entre échec, mépris haineux, slogans ridicules et efficace trollage

S’opposant à l’immense et durable mobilisation populaire des Gilets jaunes, les partisans les plus déterminés du Régime se sont rassemblés ce dimanche sous le nom de « Foulards rouges ». Leur composition est révélatrice et « stéréotypée »…

En tout cas : échec de la mobilisation de ces derniers, avec 10 500 manifestants selon la préfecture (non contestée bien sûr par les organisateurs).

Voyez les propos haineux de cet hystérique, qui vitupère un meneur des Gilets jaunes coupable de montrer qu’il a été éborgné, qui s’en prend aux Gilets jaunes qui sont « analphabètes » (et « qui à la télévision ne laissent pas les experts parler ») et qui invoque l’Union européenne (« seul rempart contre les extrémistes », c’est-à-dire qu’il faut un pouvoir étranger pour que la population ne décide pas) :

Ce fou-furieux a été identifié : il s’agit de Francis Pourbagher, politicard (tendance UMP-LR) repris de justice et affairiste à Asnières, ex Sarko-boy et directeur de cabinet du maire Manuel Aeschlimann.
Cet homme est une caricature.

Voici une autre manifestante emblématique, un des derniers soldats de la République :

Et ce couple de grands bourgeois méprisants qui expliquent que les Gilets jaunes (comme si c’était un bloc monolithique) ne connaissent rien à l’économie et sont en gros des glandeurs :
Continuer la lecture de « Résumé de la manifestation des « Foulards rouges » : entre échec, mépris haineux, slogans ridicules et efficace trollage »

Un pacifique leader des Gilets jaunes visé par une grenade de police et éborgné !

C’est peut-être une tentative d’assassinat politique qui s’est produite à Paris cette après-midi, lors de l’« Acte XI » des Gilets jaunes. La folie répressive d’un Régime toujours fébrile ne faiblit en tout cas nullement.


« Les faits se sont déroulés vers 16 heures aux alentours de la place de la Bastille, où différents cortèges étaient en train de converger. Ce proche d’Eric Drouet, régulièrement invité sur les plateaux de télévision, diffusait la fin de manifestation en direct sur Facebook lorsqu’il est tombé à terre (9e minute de la vidéo ci-dessous).

Il filmait un groupe de forces de l’ordre quand une grenade a été lancée dans sa direction, puis explosé à moins de cinq mètres de lui.« L’œil est éclaté », entend-on ensuite répéter un témoin dans une grande confusion. Selon les images, Jérôme Rodrigues ne constituait pourtant pas une menace sérieuse et se montrait silencieux lorsqu’il a été visé.
Continuer la lecture de « Un pacifique leader des Gilets jaunes visé par une grenade de police et éborgné ! »

Gilets jaunes : où faire des économies pour être moins tondus ?!

Le soulèvement populaire des Gilets jaunes a eu pour cause principale les prélèvements abusifs de l’Etat, qui appauvrissent gravement les Français ; il pose donc la question des dépenses : la République explique – afin d’amadouer le peuple des travailleur et des retraités – qu’elle doit imposer les Français à un niveau incroyable (le plus fort taux de prélèvements obligatoires de l’OCDE !) pour maintenir son Système social.
Or, l’État n’aurait pas besoin de faire de tels prélèvements s’il ne dilapidait pas le budget n’importe où :

Quelques détails :
Continuer la lecture de « Gilets jaunes : où faire des économies pour être moins tondus ?! »